• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 13 octobre 2007

JEAN PAUL SARTRE

Posté par sylvie le 13 octobre 2007

sartre500500.jpgSARTRE :1905-1980

Né à Paris en 1905,Sartre, orphelin de père à un an, passa son enfance entre une mère catholique et un grand père protestant auprès de qui celle ci, très jeune était retournée avec son fils, après la mort de son mari. Sartre, enfant, considère cette très jeune femme , resoumise à ses parents, plus comme une grande soeur que comme une mère, et apprend auprès du vieillard majestueux, à la belle longue barbe blanche, qui aime jouer la comédie et les grands pères noble. De cette enfance solitaire et truquée, au milieu d’adultes qui l’adulent, le sauve une boulimie de lecture, puis d’écriture. A onze ans, il devient athée, l’année même ou sa mère se remarie.

Reçu à l’école Normale Supérieure en 1924 , il est agrégé de philosophie à 24 ans, il sera professeur de philosophie au Havre, puis au Lycée Pasteur.  En 1933   il est pensionnaire de l’institut français à Berlin et découvre la phénoménologie.

Au moment de la guerre, il est mobilise. Fait prisonnier, il se fait passer pour civil, est libéré et reprend son poste de professeur. En 1944 il quitte l’enseignement pour devenir directeur de la revue  » Les Temps Modernes » et se consacrera dès lors entièrement à ses activités philosophiques, littéraires, journalistiques qu’il entrecoupera de nombreux voyages ( USA-URSS-AFRIQUE-SCANDINAVIE)

Il meurt en 1980 au faite de la célébrité, ayant pourtant, fidèle à son éthique personnelle, refusé certains  » honneurs » dont le prix Nobel.

Impossible de citer toute l’oeuvre polyphonique de ce bourreau de l’écrite… Il faut néanmoins noter les titres de ses trois ouvrages proprement philosophique qui se détachent :

- lettre et le néant

- Critique de la raison dialectique

- L’existentialisme est un humanisme.

SES CITATIONS :

 » Il n’y a pas de nature humaine, puisqu’il na pas de Dieu pour la concevoir »

« Il ne peut avoir de vérité autre, au point de départ, que celle ci : je pense donc je suis, c’est là la vérité absolue de la conscience saignant elle même « 

« en fait, nous sommes une liberté qui choisit mais nous ne choisissons pas d’être libres: nous sommes condamnés à la liberté »

 » Il n’y a de liberté qu’en situation et il n’y de situation que par la liberté ».

 » a notion d’histoire naturelle est absurde: l’histoire ne se caractérise ni par le changement ni par l’action pure et simple du passé, elle est définie par la reprise intentionnelle du passé par le présent , il ne saurait y avoir qu’une histoire humaine .

simon250250sartre.jpg

Publié dans philo | 1 Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...