• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 31 octobre 2007

QUELQUES CITATIONS A MEDITER

Posté par sylvie le 31 octobre 2007

9aj5jmsxbonnenuit.gifeffetfeucheminebh6.gifLa décadence d’une société commence lorsque l’home se demande « Que va-t-il arriver? » au lieu de « Que puis-je faire? ».*

Le charme, c’est réussir à transmettre ce que l’on ne dit pas

*

Un intellectuel est quelqu’un qui rentre dans une bibliothèque même lorsqu’il ne pleut pas

*

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion mais le bonheur repose sur la vérité

*

Les déterminations extérieures sont devenues si écrasantes que les mobiles intérieurs ne pèsent plus grand chose

*

Le tact est l’art de mettre les choses au point sans vous faire d’ennemi

*

Posséder comme seule certitude la sagesse de l’incertitude

*

L’homme pense, Dieu rit. Parce que l’homme pense et la vérité lui échappe. Parce que l’homme n’est jamais ce qu’il pense être

*

Dans l’ennui de la quotidienneté, l’infini perdu du monde extérieur est remplacé par l’infini de l’âme

*

De l’esquisse à l’oeuvre, le chemin se fait à genoux

*

Le critère de maturité, c’est l’art de résister aux symboles

*

Il existe 2 mondes : un monde visible où c’est l’action qui décide, un autre invisible où c’est la volonté qui décide

*

L’intelligence sans celle du coeur, ce n’est que de la logique et ce n’est pas grand-chose

*

La rationnelle lucidité démystificatrice…

*

La vérité demeure cachée pour celui qu’emplissent le désir et la haine

*

Un sage se distingue des autres hommes non par moins de folie mais par plus de raison

*

On ne peut donner que deux choses à ses enfants: des racines et des ailes

*

Une erreur ne devient une faute que lorsqu’on ne veut pas en démordre

*

En beaucoup de sagesse, il y a beaucoup d’affliction: qui augmente le savoir augmente la douleur

*

Plus l’objet ou l’évènement sont grands, plus doit être grand le recul

*

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre; par la résistance, il assure la liberté

*

Redouter l’ironie, c’est craindre la raison

*

On commence par vouloir le plus grand bien, on finit par souhaiter le moindre mal

*

Voulez-vous qu’on croit du bien de vous, n’en dites pas

*

La vie n’est tolérable que par le degré de mystification que l’on y met

*

On doit appeler machine, dans le sens le plus étendu, toute idée sans penseur

*

Deux demi-vérités ne font pas une vérité

*

La connaissance: quelques lacunes dans l’ignorance

*

Certes les êtres humains sont égaux, mais les individus ne le sont pas

Publié dans philosophie | 4 Commentaires »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...