• Accueil
  • > Archives pour octobre 2007

BONNE SEMAINE

Posté par sylvie le 8 octobre 2007

4ut3chx1.jpg 

MON BLOG PREND QUELQUES JOURS DE VACANCES

BONNE SEMAINE

 

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LE JAZZ ET LE BLUES ( suite)

Posté par sylvie le 7 octobre 2007

  parkerlive.jpg  LES STYLES DE BLUES

LE STYLE RURAL

Le blues des origines , celui qui naît dans le delta du Mississipi est qualifié de  » rural ». C’est une musique dure, intimiste et primaire. La guitare prend le pas sur le banjo. Leadbelly ainsi que la chanteur Bessie Smith sont deux des figures emblématiques de ce blues. Surnommée  » l’impératrice du blues »  Bessie Smith conquiert les théâtres de la cote  est. Elle réalise la transition entre l’art rural des années 1920 et celui des chanteuses de jazz des années 1930 ( E.Fitzgerald- B.Holyday .)

                   

                               bessiesmith.jpg

LE BLUES URBAIN :

Avec les migrations vers les villes se développe un blues dit  » urbains » .C’est une musique plus sophistiquée et les musiciens qui la jouent sont plus proches du milieu du jazz. Contrairement au blues rural, les chanteurs de blues urbain sont accompagnés d’orchestres complets ( basse, piano, batterie, guitare,cuivre). Les figures marquantes sont Big Bill Boonzy, T-Bone Walker ou encore Lennie Johnson. Le piano joue un rôle prépondérant dans ce blues à travers des styles comme le ragtime et le boogie-woogie. La Nouvelle Orleans, berceau du jazz verra apparaître de nombreux  pianistes du blues comme Champion Jack Dupree, Prof essor Longhair, ou Fats Domino.

LE BLUES ELECTRIFIE:

La seconde guerre mondiale a fait ses ravages. Le blues urbain est en perte de vitesse. Le blues rural retrouve un second souffle avec des musiciens comme Lighnin Hopkins , Sonny Boy Williamson. Le son de ce blues est différent car la guitare s’est electrifiée. A Détroit, John Lee Hooker , à Chicago Elmore James, Muddy waters remplacent le blues tranquille du Mississipi  par un blues aux sons durs,metalliques, cassants. Tous les instruments  du Chicago blues electyrifié ont leur porte drapeau :  willie Dixon pour la basse, Junior Wells et Big Walter Horton pour l’harmonica, Fred Bellow pour la batterie …… Ce blues se décline de plusieurs façons : – le blues des virtuoses de la guitare électrique comme B.B.king -  le  » West side Blues  » de Buddy Guy – le rythm and blues d’Albert King,de Freddy King

 .

                                                   imagesjohnleekooker.jpg   

LE BLUE REVIVAL

Mais malgré cette évolution le public noir des  » 60s » se désintéresse du blues au profit de la soul music et du rock and roll – seul Taj Mahal tente une relecture des classiques du blues en les confrontant aux différentes facette de la musique noire, du reggae aux steel band haïtiens. C’est alors le public blanc qui découvre le blues . La musique de Robert Johnson et de Muddy Waters devient un élément fondateur  de la contre-culture des années 1960. L’avenir du blues est alors pris en main par des musiciens blancs :  aux USA  MikeBloomfield guitariste du Paul Butterfield  Blues band, et Johnny Winter, en Angleterre: John Mayall mais aussi des groupes comme Fleetwood Mac, Chicken Shack, les Yardbirds avec les trois guitaristes d’exception que sont Eric Clapton, Jimmy Page et Jeff Beck, les Rolling Stones, les Animals- d’autres comme Jimi Hendrix vont emmener le blues vers des sommets de popularité jamais atteints.

                                                                     1791photoficheclaptoneric.jpg

LE JAZZ JUSQU’ AUX ANNEES 1930

Si l’abolition de l’esclavage permet aux Noirs d’exprimer librement leur patrimoine musical afro-américain, elle donne aussi la liberté à une petite frange de ceux qui connaissent la theorie musicale d’accéder à l’oeuvre des grands compositeurs pianistiques européen du XXe siecle.

LE JAZZ NEW ORLEANS

Vers 1900  à la Nouvelle Orle ans, là ou les racines africaines sont le plus vivaces, les orchestres noirs , blancs et créoles jouent une musique analogue : leur répertoire se compose de ragtimes, de marches et de rengaines populaires, les cornettistes, y tiennent le premier rôle.

LE STYLE CHICAGO

les musiciens de la Nouvelle Orleans qui jouent dans les maisons closes du quartier de Styoryvomme en sont chassés en 1917 , il émigrent vers Chicago pour y trouver du travail. King Oliver cornettiste et compositeur fonde en 1922 le premier grand orchestre noir : le Creole Jazz Band. Son second trompette est Louis Armstrong , avec lui , ainsi qu’avec le clarinettiste,Sidney Bechet, s’ouvre l’ère du soliste.

                                                                 270photofichearmstronglouis.jpg

Louis Armstrong est le premier véritable improvisateur du jazz, celui qui a instauré les premières regles. En 1925   il crée un orchestre  qui porte à sa perfection le style New Orleans. Bien qu’influencé par les musiciens noirs, le st-yle Chicago est plutot le fait de musiciens blancs. Il développe l’expression individuelle avec accompagnement plutot que l’improvisation collective. Le rythme est plus heurté et l’harmonie est plus raffinée. Le saxophone apparait dans l’instrumentation.

L‘ERE DU SWING

Vers la fin de la decennie, les projecteur s’écartent de Chicago. New York devient l’endroit ou il faut être là. Là se trouvent les maisons de disques, les clubs et l’argent des blancs qui vont écouter de la musique dans le quartier noir de Harlem. Duke Ellington, Jimmie Lunceford, Count Basie, Glenn Miller ou Beny Goodman n’ont d’autres objectifs que de parfaire  le swing, cette pulsion si particuliere à l’interieur du rythme notamment sur le contretemps.

L’age d’or du swing se situe entre 1935 et 1945. A l’origine crée par les musiciens noirs, le swing réinterprete bientot les chansons des comedies musicales écrites par des blancs. C’est aussi l’époque ou le jazz devient véritablement populaire.

LE BE-BOP

Le be-bop se développen en 1945  à New York et prone outre une révolution musicale, un style de vie et de comportements en rupture avec la societé. Les musiciens noirs cherchent un moyen de réagir contre les contraintes du travail en grand orchestre de musique de danse et contre l’usage commercial de leur art. La musique be bop differe des styles jazz qui l’ont précédee par l’élargissement des bases harmoniques et un tempo plus rapide. Plus cérébral, le jazz passe aux yeux du grand public et des mélomanes du statut d’une musique de danse à celui d’une musique de concert.

Les musiciens bop : le be-bop est crée dans les clubs new yorkais ou l’on retrouve les pianistes Thelonious Monk et Bud Powel, le saxophoniste Charlie Parker, le trompettiste Dizz Gillepsie, Ray Brown, Bill Evans,pianiste et compositeur prodige, il se consacrera par la suite au trio et au solo, sa quete de la perfection le conduira sans cesse à explorer les mêmes themes.

dizzy1.gifµ                                         milesdavis.jpg          

Publié dans MUSIQUE | 1 Commentaire »

CITATIONS – PROVERBES

Posté par sylvie le 6 octobre 2007

Je ne croirai à l’humilité chretienne que quand je verrai un homme pieux s’humilier devant u n homme qui ne l’est pas…………………………………NIETZSCHE

L’action est une suite d’actes désespérés qui permet de gagner du temps.G.BRAQUE

Le faire est révélateur de l’être………………………………J.P.SARTRE

Les souvenirs du bonheur passé sont les rides de l’âme……X.DE MAISTRE

Les miroirs feraient bien de réflechir avant de renvoyer les images….J.COCTEAU

Le critère de la maturité c’est l’art de résister aux symboles ………..

L’harmonie ce n’est pas l’écrasement des différences mais la conciliation des contraires.

Le domaine de la liberté commence là où s’arrête le travail déterminé par la nécéssité.

La foi est une certitude objective……………………………….E. KANT

L’imagination est plus importante que le savoir…………….EINSTEIN

Dans la vie j’ai eu le choix entre l’amour, la drogue et la mort, j’ai choisi les deux premiers, et c’est le troisieme qui m’a choisi…………….JIM MORRISSON

A l’état de nature, l’homme est  un loup pour l’homme. ……. THOMAS HOBBES

Si tu plonges longtemps ton regard dans l’abîme, l’abîme te regarde aussi. NIETZSCHE

Le travail d’une femme vaut plus que le discours de cent hommes…Proverbe AFGAN

Seul un sot mesure la profondeur de l’eau avec ses pieds.Proverbe Africain

Ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter…………Proverbe anglais.

il vaut mieux subir l’injustice que de la commettre…………..PLATON

la barbe ne fait pas le philosophe………………………………..PLUTARQUE

La vie ne m’a offert aucun cadeau, mais elle m’a donné la peur de vivre. Pro. Belge

Aimer une personne pour son apparence c’est comme aimer un livre pour sa reliure………………………..CANADA

on a besoin de ses mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas.CANADA

Je t’aime et je ne veux rien y faire- je t’aime et je ne peux rien y faire – empeche les oiseaux de voler, empeche la rivier de couler – mais tu ne peux empecher mon coeur de t-’aimer ….

Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière ………..CHINE

la vertu d’une femme n’est pas profonde, mais sa colere est sans fin . CHINE

On peut vaincre avec une épée et être vaincu par un baiser ……COLOMBIE

Si j’avais mille âmes je te les donnerai mais je n’ai qu’une, prends la mille fois….ESPAGNOL

Enrichissons nous de nos differences mutuelles …………PAUL VALERY

Quand on est aimé on ne doute de rien, quand on aime on doute de tout. CELINE

je peux résister à tout sauf à la tentation……………OSCAR WILDE

Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien ……..SOCRATE

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LOS ANGELES

Posté par sylvie le 5 octobre 2007

Esanstitrecablecarencalifornie.bmpLA VILLE :

Située au bord du Pacifique, la  » Cité des anges  » est, par sa population, la deuxieme ville des Etats Unis,après New York. Bien qu’elle ne soit pas la capitale de la Californie, c’est la ville la plus peuplée de l’etat. Anciennement terre agricole, elle s’est imposée par les industries de pointe comme l’aéronautique et le cinéma. La répartition des fortes populations des migrants en quartier ethniques est à l’origine de la flambée des violences récurrentes

REPERES :

Los Angeles  a connu un développement anarchique: il n’existe pas de centre ville. En perpetuelle croissance, elle s’étent sur plus de 100    km le long de la plaine cotiere pacifique.

Continent  :      Amerique

Pays :                 Etats Unis

Superficie :    1 290 km2

Date de fondation:      1781

Langue officielle : Anglais

Monnaie :          Dollar americain.

POPULATION :

Rejoignant la communauté hispanique des origines, puis la communauté noire, la population blanche et protestante s’est installée dans des lieux distincts. Les nouveaux migrants ont fait de meme, creant ainsi de nombreux quartiers ethniques.

                                                                       losangeles.jpg

MINORITES ETHNIQUES:

hispanique :   44%

Blancs :           31%

Asiatiques:    12%

Afro americains:0,7%

La ville est divisée en88 quartiers. Certains comme Beverly Hills, concentrent les populations les plus aisées. D’autres, comme Watts, sont des ghettos ou cohabitent les plus pauvres.

Quartiers célebres : Bel Air, Beverly Hills, Downtown, Laguna Beach, Marina del Rey, Pacific Palisades, Palms, South Central Los Angeles, Venice Beach, Mulholland Drive, West Hollywood.

GEOGRAPHIE:

La plaine sur laquelle s’étend la ville est traversée par la faille de San Andreas. Les risques sismiques sont importants et les specialistes prévoient un seisme majeur qu’ils surnomment  » the big one ».

Si la Californie est une zone de seismes particulièrement violents, c’est parce que les plaques pacifique et americaine s’y cognent frontalement au lieu de glisser latéralement. La faille, par endroits visible dans le paysage, mesur 1100 km de long .

LE CLIMAT

De type mediterranéen, le climat est doux et ensoleillé en été.  Pluie et chutes brutales de temperature en hiver. La pollution recouvre parfois la ville d’un épais brouillard.

ECONOMIE

Outre le cinéma, première industrie de la ville, Los Angeles abrite 60% des sieges des entrepris californiennes, en particulier dans les domaines de l’aéronautique, du pétrole et de l’informatique. L’agroalimentaire reste important tout comme les activités portuaires.

Ports : 40% des échanges des Etats Unis avec l’Asie s’effectuent par Los Angeles.

LE BLASON :

Les differents emblèmes du blason parachevé en 1905 reflètent l’histoire de la ville. L’aigle symbolise la période espagnole de la ville au XIX Siecle, et l’ours represente la république de la Californie. Les olives, le raisions et les oranges rappellent la vocation maraichere de la cité.

                                                                                 

Publié dans GEOGRAPHIE | 7 Commentaires »

PAYSAGES

Posté par sylvie le 4 octobre 2007

imagelesseychelles.jpgLES SEYCHELLESg10751980975509laplaneteblancheours.jpgOURS POLAIRESesaouira.jpgESSAOUIRAimageoceansetlittoraux.jpgCoucher du soleil

cascade104.jpgcascadesoleilmauve.jpgSOLEIL MAUVE automne019.jpg Promenade en automne

Nul besoin de mots ……..Il suffit de rêver    …….

Publié dans Divers | 14 Commentaires »

1234
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...