• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 novembre 2007

KURT COBAIN

Posté par sylvie le 8 novembre 2007

kbn.jpgKurtDonald Cobain nait le 20 février 1967 à Hoquiam dans le nord de l’état de Washington, dans une famille plutôt modeste mais heureuse et qui le comble d’affection. Son père, Donald Cobain, est mécanicien, sa mère, Wendy, mère au foyer. Il a aussi une soeur Kimberly, sur laquelle on possède très peu d’informations. La famille Cobain s’installe à Aberdeen, une bourgade de bucherons au nord de l’état, où il pleut toute l’année et qui possède le taux de suicide le plus élevé du pays. Sa jeune enfance se déroule normalement : ses nombreux oncles et tantes l’initient a la musique et encouragent ses talents. De son propre avis, son enfance fut heureuse jusqu’à l’âge de 8 ans, quand divorcent ses parents. Ce divorce le marquera à jamais ; il devient renfermé, maussade. Il écrit ce poème sur le mur de sa chambre : « Je hais maman, je hais papa, papa hait maman, maman hait papa, tout çà me rend triste ». Sa mère obtient sa garde.

Kurt devient instable : « à neuf ans, je pensais que je ne dépasserai jamais l’âge de 21 ans, car je me sentais complètement taré, je me rendais fou tout seul. » De plus, il ne s’intègre pas dans la vie en société de cette petite ville : en effet Aberdeen est une localité rude, spécialisée dans le bois où les hommes sont robustes, machistes et violents, et qui méprisent tous ceux qui sont différents. Kurt dit : »Les gens de cette ville ne sont pas très dynamiques, ils n’ont envie de rien faire. L’ambiance est à la dépression et à l’alcoolisme. » Il définira la vie typique des hommes d’Aberdeen comme ceci : »Couper du bois, baiser, boire, parler de baise et boire encore ».

Ainsi, Cobain, qui s’interesse peu aux passions locales, comme le foot, et qui possède une santé fragile, est rejeté : « J’essayais toujours de rencontrer quelqu’un qui aime l’art ou la musique, mais les autres préféraient tous le sport ». A l’école, Kurt est associable, il parle peu aux autres élèves et fait l’objet de moqueries : « Pendant le lycée, j’ai été une tête de turc, mais pas dans le sens où tout le monde venait me chercher des noises. J’étais tellement peu sociable que j’avais l’air presque dément. Je me sentais si différent et fou qu’on me laissait tranquille dans mon coin. Ca ne m’aurait pas surpris si on m’avait élu la personne capable d’assassiner le plus facilement tout le monde à un bal de fin d’année », explique-t-il.

Donald Cobain demande alors la garde des enfants et l’obtient en 1979. Kurt vit chez son père mais les disputes sont continuelles : celui-ci suggère à son fils d’abandonner la guitare et de s’engager dans la marine mais Kurt rate exprès le test. Viré de chez lui, il passera plusieurs mois chez des amis, sa mère remariée, allant même jusqu’à dormir sous le pont d’Aberdeen nord (pont qui lui inspirera la chanson Something in the way). Kurt atterit finalement chez son oncle Chuck, musicien lui-même, et qui va l’initier à la musique en lui offrant sa première guitare, pour son anniversaire, le 20 févrirer 1981, il s’agit d’une Lindell d’ocasion. Kurt s’essaie à la guitare ; d’après son professeur de musique, il voulait réussir à jouer la chanson « Stairway To Heaven ». Jusqu’à 16 ans, Kurt a peu d’amis mais l’arrivée de punks va le changer. Avec son unique ami, Buzz Osbourne, chanteur des Melvins, il assiste à des concerts de punk, et découvre le punk et le hard-rock des années 70.

Par l’intermédiaire de ce Buzz Osbourne, Kurt rencontre un certain Chris Novoselic , fils d’un émigré croate. Kurt cherche à monter un groupe qu’il baptise Fecal Matter. Quelques mois plus tard, il envoie une cassette à Chris qui lui propose alors de fonder un nouveau groupe, qui deviendra après plusieurs noms, Nirvana. C’est avec Chris que Kurt se met à couvrir les murs et les voitures d’Aberdeen de grafitis, avec le desormais célèbre tag « God Is Gay », qui choquait la population et faisait bien marrer Kurt. Ses histoires lui vaudront de nombreux démélés avec la justice et la police.

En 1985, à quelques semaines de l’équivalent du bac, Kurt laisse tomber le lycée préférant se consacrer entièrement à la musique. C’est à cette époque que Kurt se met à goûter à l’héroïne, entre ses divers vagabondages. Kurt s’installe chez sa petite amie à Olympia, Tracy Marander, dans un appartement minuscule. Il vit chez elle gratuitement : elle le loge, le nourrit. C’est elle qui lui inspirera la chanson About a girl (où il dit « Je ne peux pas continuer à te voir gratuitement »). Kurt, lui, alors qu’il travaille avec son groupe sur l’album Bleach, enchaine les petits boulots mal payés : il travaille ainsi comme homme de ménage dans un institut de médecine. Les tournées commencent à s’enchainer et Kurt en devient vite grisé, il se met à deprimer.

Avec la sortie de Nevermind en 1991, Nirvana connait un succès fulgurant et Kurt est propulsé au rang de rockstar internationale. Il devient vite le symbole du grunge et l’idole de millions de jeunes. Ceci le rend très mal à l’aise, il en devient stressé, et pour pallier aux maux d’estomacs que celà lui cause, il se met à consommer en grande quantité d’héroïne. C’est dans ce contexte que Kurt rencontre la guitariste-chanteuse du groupe Hole, la sulfureuse Courtney Love (de son vrai nom Michelle Harisson). Commence ainsi une idylle orageuse entre eux deux. Le 24 février 1992, à Hawaï, ils se marient, pour le meilleur et surtout pour le pire. Ils s’installent à Seattle dans une maison sur Lake Washington Bd. Courtney est enceinte, et un article paru dans Vanity Fair prétend que celle-ci consome de l’héroïne pendant sa grossesse. Le 18 août, leur petite fille nait en parfaite santé. Les Cobain l’appellent Frances Bean, en hommage à l’actrice martyre Frances Farmer et car Kurt trouvait qu’elle ressmblait à un haricot sur l’échographie (d’où le nom de bean = haricot). Mais les calomnies (?) de la presse ont pour conséquence que l’enfant est retiré de ses parents, jugés irresponsables, et confié à la soeur de Courtney. Les Cobain se battront toute leur vie et finiront par récuperer la garde de Frances.

Kurt enchaine les concerts après la sortie d’In Utero à l’automne 1993, mais la came et la pression de sa femme le font dépérir. Les concerts sont désastreux et l’état de Kurt de dégrade. En mars 1994, Kurt fait une overdose à Rome. CNN annonce sa mort mais il est simplement dans le coma. Certains diront de cette overdose qu’il s’agissait d’une tentative de suicide. Il est admis en cure de désintoxication à la clinique Exodus à Los Angeles. Le 1er avril, Kurt escalade le mur de la clinique et prend l’avion pour Seattle. Le 8 avril son corps est découvert dans la serre de sa maison dans la banlieue de Seattle, une balle dans la tête, un fusil sur la poitrine, un necessaire de toxicomane et une lettre de suicide à côté. Kurt est décédé depuis 3 jours. Il avait 27 ans.

La nouvelle fait l’effet d’une bombe dans le monde et plus particulièrement à Seattle où les rues seront bouchées plusieurs heures. Le soir, une veillée funèbre de 5 000 personnes y est organisée : Courtney viendra distribuer à la foule des vêtements de Kurt. Ainsi s’achève la vie de la légende du grunge.

 

Publié dans MUSIQUE | 2 Commentaires »

BONJOUR

Posté par sylvie le 8 novembre 2007

212651tbonjour.gif  

ET BONNE JOURNEE A TOUS

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

CITATIONS INTERNATIONALES

Posté par sylvie le 8 novembre 2007

CITATIONS DE RUSSIE :

La terre est le berceau de l’humanité, mais on ne vit pas dans un berceau pour toujours……………………………………………………Konstantin TSIOLKOSVSKI

CITATIONS DU TIBET

La source de toute la misère du monde est de ne penser qu’à soi, la source du bonheur du monde est de penser aux autres…PROVERBE TIBETAIN

CITATION DU LIBAN

La mère est tout dans la vie, elle est le consolateur de la tristesse, le secours dans la détresse, la force dans la faiblesse, elle est la source dans la tendresse., de la compassion ,du pardon……………………………………..KHALIL GIBRAN

CITATION DU CANADA

Aimer une personne pour son apparence c’est comme aimer un livre pour sa reliure…………………………………………………………….LAURA CONAN

CITATION DE FRANCE

L’harmonie ce n’est pas l’écrasement des différences mais la conciliation des contraires.

La sagesse est une attitude critique qui, dans l’ordre du savoir, nous met à distance des préjugés, dans l’ordre de l’action nous met à distance des passions et des impulsions de la conscience collective.

Plus l’objet ou l’évenement est grand, plus doit être grand le recul.

Toute force nouvelle pose le problème de sa domestication.

Si la violence est la réponse, alors la question etait idiote.

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LA PEINE DE MORT

Posté par sylvie le 8 novembre 2007

La peine de mort, ou peine capitale, est une sentence appliquée par le pouvoir judiciaire. Elle consiste à retirer légalement la vie à une personne ayant été reconnue coupable d’un crime tombant sous une qualification passible de cette peine. L’abolition de la peine de mort s’est généralisée à partir des années 1980 ,principalement au sein des démocraties. Le protocole numéro 6 de la convention européenne des Droits de l’homme interdit la peine de mort sauf en temps de guerre.

La peine de mort n’est plus appliquée dans la majorité des pays du monde. En l’espace de quinze ans, 40 états de plus l’ont supprimée, sur quelques 200 pays.

89 ………..Nations ont aboli la sentence suprême

10 ………..nations ont aboli la peine de mort, mais conservent la possibilité de l’appliquer pour des crimes d’exception( notamment en temps de guerre)

29………. Etats n’ont rendu aucun verdict fatal depuis dix ans meme si leur legislation les y autorise.

POLEMIQUE :

Depuis l’Antiquité, la peine de mort est sujette à débat. Partisans de son abolition ou de son maintien, les opinions divergent. Alors que les uns invoquent le droit à la vie, l’irreversibilité de la peine et l’importance du pardon avant la redemption, les autres objectent la protection de la societé et la nécessité de l’exemple pour dissuader les criminels potentiels. Depuis pres de trois siècles, la peine de mort ne cesse de reculer et cède du terrain aux droits de l’homme partout dans le monde .

Principaux arguments « pour »

- effet dissuasif à l’égard des criminels-  – légitime défense par subrogation – garantie de non récidive – Alternative jugée plus humaine à l’emprisonnement à vie -  Reduction des frais de detention et desengorgement des prisons – Pour certains conformités avec les textes sacres de la bible.

Principaux arguments  » contre »

- Préjudice irréparable en cas d’erreur judiciaire – Rejet du principe de redemption  – Non prise en compte des crimes commis dans un état passionnel -Effet non dissuasif selon l’etude du criminologue Hood. – Confusion entre justice et vengeance – Meconnaissance des droits de l’homme, mépris de la vie humaine .

PANORAMA

La peine de mort est appliquée dans 69 pays dont la Chine, les Etats Unis, le Japon, l’Inde, et la plupart des pays du Moyen Orient. Près d’un tiers des pays du monde sont donc concernés.

METHODE D’EXECUTION

Electrocution         : Etats Unis

Décapitation           : Arabie Saoudite, Irak

Pendaison                : Egypte, Iran, Irak, Japon, Jordanie, Pakistan, Singapour

Injection létale :         Chine, Etats Unis, Guatemala, Philippines, Thailande

Fusillade                  : Bielorussie,Chine , Ouzbekistan, Somalie, Taiwan, Viet Nam

Lapidation               : Afganistan , Iran

PARTISANS DE LA PEINE DE MORT

Ecrivains/philosophes:     Jean Jacques Rousseau  (France)

                                                 Friedrich Hegel ( Allemagne)

Politiques :                              Philippe de Villiers, Jean Marie Le Pen (France)

                                                   Silvio Berlusconi(Italie)

                                                   Mitt rOMMEY, Bill Richardson (Etats Unis)

                                                   Lech Kacznski ( Pologne)

ABOLITIONNISTES:

Ecrivains/philosophes :       Victor Hugo , Albert Camus ( France)

                                                   Friedrich Nieztsche( Allemagne)

                                                   Dostoievski ( Russiek)

Politiques                            :   Nelson Mandela ( Afrique du Sud)

                                                   Robert Badinter (France)

                                                   Pape Jean Paul II (Vatican)

SITUATION EN FRANCE

En promulgant la loi sur l’abolition de la peine de mort le 10 octobre 1981,la France est devenue la 36 e  nation abolionniste. Avant cette entrée de plain pied dans l’Europe des droits de l’homme, les détentions d’une durée supérieure à 25 ans étaient exceptionnelles.

En 2006 le nombre des détenus condamnés à perpetuité a presque triplé par rapport à 1975 et soulève la question de la   » peine de mort lente »

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...