• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 décembre 2007

ECOLO 1

Posté par sylvie le 11 décembre 2007

Le constat dressé par la fondation Hulot et son président est sans équivoque: à force d’exploiter les ressources de notre planète et de la polluer, nous menaçons son fragile équilibre .

Les divers aspects de l’écologie sont abordés ici pour nous apprendre à réduire nos gaspillage , à partager les ressources à consommer mieux et non plus , une mine d’informations utiles et de conseils pratiques sur l’écologie au quotidien pour faire en sorte  que la planète bleue le reste .

AMAZONIE

L’Amazonie est une région d’Amerique du Sud qui accueille la plus grande foret tropicale du monde. Il y fait chaud et humide, des conditions idéales pour la vie. La biodiversité y est d’une grande richesse. On y trouve près de 25% des espèces de mammifères de la planète, 79% espèces de primates, 950 espèces de chauves-souris, entre 2500 et 3000 de poissons dans l’immense fleuve Amazone et sans doute des milliers d’espèces d’insectes encore inconnues. 

Mais cette forêt dont la plus grande partie est située au Brésil est en danger. Depuis 1970 elle a perdu 17% de sa surface: la taille de la France! les principales causes de cette déforestation : l’exploitation du bois ou des mines (or) et la transformation de la forêt en champs cultivables après l’incendie de parcelles de foret. Cette déforestation se fait moins au profit de cultures vivrières destinées aux populations locales qu’à celui de l’élevage ou des cultures d’exportation réservées aux pays riches.

ANIMAUX EN DANGER

De nombreux animaux de notre planète sont en danger. Selon l’Union Mondiale pour la Nature un quart de mammifères , un tiers de poissons et un quart des batraciens seraient menacés. Concrètement cela signifie que pour ces animaux, les effectifs devraient baisser de 20 à 8O% dans les dix prochaines années et que certaines de ces espèces disparaîtront purement et simplement.

Principales causes de danger pour les animaux:

- destruction des écosystèmes ( forets, prairies, marécages) pour l’agriculture ou l’élevage

-pression sur le monde du  vivant : chasse, pêche, trafic..

-Introduction d’espèces exotiques envahissantes qui prennent la place des espèces endémiques.

ANTARCTIQUE

L‘Antarctique est le continent recouvert de glace où se trouve le pôle Sud. C’est une réserve naturelle internationale  » consacrée à  la paix et à la science » Les activités militaires, le stockage des déchets, l’exploitation de mines ou de petrole y sont interdits pendant cinquante ans( (traité de Madrid 1961). Même les scientifiques travaillant sur les 44  bases de recherche disséminées sur ce continent sont tenus à des règles tres strictes: pas de déchets jetés, ni chient,ni chat dont les maladies pourraient contaminer les animaux sauvages. Les études menées y sont nombreuses: astronomie,atmosphere (trou dans la couche d’ozone,réchauffement de la planete) , faune, corps humain ( (résistance au froid par exemple). L’Antarctique, enfin est une fantastique source d’informations sur le passé. Les forages dans la glace et l’analyse des bulles d’air piégées dans les glaces au cours des siècles permettent de connaître les températures et la composition de l’air jusqu’à 850 000  ans en arrière. Ainsi, on reconstitue l’histoire de l’atmosphère et l’histoire du climat.

Publié dans NATURE | Pas de Commentaire »

LES GRANDS PHILOSOPHES ET LEUR PHILOSOPHIE 1ERE PARTIE

Posté par sylvie le 11 décembre 2007

La première tempête philosophique débute avec le platonisme qui a tenu à isoler l’idée et donc à la séparer du sensible, inconsistant parce que inconstant. Les successeurs du platonisme vont alors s’employer à détruire cet écart: ils loueront aussi bien la nature que le plaisir (Aristote, les stoiciens,Epicure)La philosophie grecque ne cesse de renoncer au transcendant et de recoudre ce qui a été désuni.

Le système platonicien du début à la fin plaide en faveur de la réalité des Idées: la vérité ne réside jamais dans les choses toutes variables,incertaines, circonstancielles. Ainsi ce qui est grand l’est, mais ne l’est que par rapport à un petit auquel on le compare,toutefois nous dirons petit ce prétendu grand dès que nous le référerons à un modèle qui le dépasse, il est à la fois l’un et son contraire.

Le cartésianisme, la seconde secousse- recommence le drame sur une autre base : au lieu de situer l’idée en dehors ou au dessus de notre monde, il s’emploie à assurer la souveraineté du cogito

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

LA MER DES CARAIBES

Posté par sylvie le 11 décembre 2007

Mer occidentale de l’ocean Atlantique, la mer des Caraïbes ou mer des An tilles s’étend sur 2,6 millions de km2.Enjeu des puissances européennes désireuses de s’en assurer la maîtrise après la découverte de Amérique, elle baigne une myriade d’îles à sa périphérie. Aux Amérindiens, ses premiers occupants, ont succédé des populations nées du métissage entre esclaves africains, européen et autochtones.

Bordée par le continent américain au sud et à l’ouest, par les Grandes Antilles au nord et les petites Antilles à l’Est, la mer des Caraïbes communique avec les deux plus grands océans de la planète par le canal de Panama  et par de nombreux chenaux maritimes.

On compte des milliers d’îles dont les cinq plus grandes  sont :Cuba, Haiti, la Jamaique,Porto Rico et la Martinique.Vents: dépression tropicale

Cyclone tropical, tremblement de terre ,éruption volcanique sont les risques naturels

pays riverains : 20 pays bordent les rivages de la mer des Caraïbes.

                                                                                               

 

                                                                                 fondecran00061024768.jpg

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...