• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 16 décembre 2007

BONNE JOURNEE

Posté par sylvie le 16 décembre 2007

gluknrp8.gif

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

SERGE GAINSBOURG

Posté par sylvie le 16 décembre 2007

Serge GAINSBOURG est un auteur compositeur,interprète et cinéaste français ( 2 Avril 1938-2 Mars 1991).

Il voulut devenir artiste peintre, mais en vain. Par la suite, il toucha à de nombreux styles musicaux mais aussi au cinéma et à la littérature. Il a réalisé plusieurs films et vidéos et composé plus de 40  bandes sonores. Enfin il s’ était crée l’ image d’ un poète maudit et provocateur.

ENFANCE ET JEUNESSE

C’ est en 1919 que les parents de Serge quittent la Russie pour Paris. Dans son enfance Serge vit dans les quartiers populaires. Son père, pianiste, lui apprend le piano classique et le poussera vers le monde de la peinture.

Jusqu’ à l’ âge de 30 ans il vit de petits boulets : professeur de chant, de dessin, surveillant, mais son activité est la peinture. Il devient crooner  de piano dans le casino de Deauville.. Il a une révélation en voyant Bris Vain qui écrit et interprète des textes provocateurs, drôles, cyniques. Il rencontre Nichée Faraud, chanteuse, qui découvre avec étonnement les composition de Gains et l’ incite à interpréter son propre répertoire.

Il se lance également dans la course effrénée de femmes qu’ il séduit , ce qui le fait souligner de son épouse, avec qui il divorcera six ans après leur mariage.

Lorsque l’ époque des lycée arrive, il a 32 ans, il passe en première partie de Bel ou de Greco, mais le public le rejette les critique cruels se moquent de ses grandes oreilles et de son nez proéminent. C’ est en écrivant pour Greco( la Javanais) , Pétula Clark la gadoue) qu’ il rencontre son premier succès,mais c’ est avec Françoise Hardy » comment te dire adieu »  qu’ il va séduire le jeune public.

En fin 67 il vit une passion courte mais torride avec Brigitte Bardot après lui avoir écrit des titres emblématiques (Harley Avisons, Bonne and Clyde,  Je t’ aime …moi non plus).Sur le tournage de « Slogan »  il rencontre Jane Birkin et compose à nouveau pour elle.  Ils deviennent pendant dix ans un couple très médiatique. En 1973 il est victime d’ une crise cardiaque, il continue pourtant à boire et de fumer. Il se lance ensuite  dans la réalisation  de son film  » je t’ aime moi non plu » , obtient une réputation sulfureuse avec un scénario audacieux touchant aux tabou de l’ homosexualité et de l’ érotisme.

Son nouvel album enregistré à kINGSTON devient disque de platine en quelques mois. La  » Marseillaise  » reggae  choque le journaliste Miche DROIT qui écrit un article assassin à la limite de l’antisémitisme. Serge lui répondra par voie de presse dans un article intitulé  » on n’ a pas le coin d’ être aussi DROIT »; les boites de nuit,les beuveries, la décrépitude physique, de plus en plus  » Gainsbarre » , il apparaît à la télévision plus ou moins ivre. Il forge sa légende poète maudit mal rasé, et ivre qui lui vaut tantôt l’ admiration, tantôt le dégoût.

Au bout de dix ans, Jane Birkin n’ en peut plus, et le quitte. Il rencontre une nouvelle égérie, Bambou, pour laquelle il ne peut.s’empecher de composer.

Gainsbarre s’ éteint en 1991 à la suite d’ une cinquième crise cardiaque. Il est enterré avec ses parents au cimetière Montparnasse ou sa tombe est l’ une des plus visitées avec celles de Sartre, Bauveoir, et Baudelaire.

On peut dire que Gainsbarre demeure une présence influente et importante de la chanson française.

Publié dans MUSIQUE | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...