RABELAIS

Posté par sylvie le 23 décembre 2007

FRANCOIS RABELAIS

Medecin et ecrivain français de la Renaissance

1493-1553

Rabelais est l’un des humanistes les plus connus de la Renaissance, qui luttent avec enthousiasme pour renouveler , à la lumière de la pensée antique, l’ideal philosophique et moral de leur temps.

François Rabelais serait né en 1494 à la metaierie de la Devinière ,pres de Chinon, en Touraine. Selon Bruneau de Tartifume, Rabelais est novice vers la fin de 1510 au monastère de Cordeliers ( ordre des freres mineurs, ou franciscains; il reçoit une formation de theologie.  Plus tard il devient moine vers 1520.

Il manifeste tres tot une curiosité humaniste. Pierre Lamy l’initie aux etudes grecques et l’encourage à ecrire à Budé. Rabelais s’interesse aux auteurs antiques et correspond avec d’autres humanistes célèbres .

En 1523 suite aux commentaires d’Erasme sur le texte grec des Evangiles, la Sorbonne tente d’empecher l’etude du grec. A la fin de cette année, les superieurs de Rabelais  confisquent ses livres de grec. Bien que ses livres lui soient peu à peu restitués, Rabelais se resout à changer d’ordre monastique. Rabelais ne se plie pas facilement aux regles monacales et ne reste pas cloitre dans son monastere. Vers 1528 il prend l’habit de pretre seculier pour se rendre dans diverses universités.  IL va d’abord à Paris ou il commence ses etudes de medecine, il a deux enfants.

iL va à Paris ou il commence ses etudes de medecine. Il s’inscrit en 1530 à la faculté de medecine de Montpellier ou il donne des cours sur Hippocrate et Galien.  Au printemps 1532 il s’installe à Lyon. Le premier novembre il est nommé medecin de l’Hotel Dieu . Il y enseigne la medecine et publie des critiques  de traites medicaux antiques.

Rabelais publie Pantagruel sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier ( anagramme de François Rabelais). Il ecrit une lettre à Erasme dans laquelle il se declare le fils spirituel de l’humaniste, en ce qu’il a voulu réconcilier la pensée paienne avec la pensée chretienne , construisant ainsi ce qu’on a appelé l’Humanisme chretien. Après le succes de son premier ouvrage, Il publie Gargantua sous le meme pseudonyme,  utile précaution puisque tous ses livres sont ensuites condamnés par la Sorbonne.

Fin 1539 Rabelais part pour Turin dans la suite de Guillaume du Bellay. Il obitient un privilege royal pour l’impression du Tiers livre , edité en 1546,Rabelais le signe de son propre nom. Il se retire à Metz en 1546     et est nommé medecin de la ville de Metz.     

Le 6 aout 1550 Rabelais obtient du roi un privilege d’edition pour toutes ses oeuvres, avec interdiction à quiconque de les imprimer ou de les modifier sans son consentement.

En 1553 il meurt à Paris.

THEMES DE SES OEUVRES :

Rabelais raconte les faits et gestes de deux geants Pantagruel et Gargantua depuis leur naissance jusqu’à leur maturité, ce ne sont pas des ogres cruels, mais des geants debonnaires et gloutons.

Le gigantisme de ses personnages permet à Rabelais de décrire des scenes de festins burlesques. L’infinie goinfrerie des geants ouvre la porte à de nombreux episodes comiques.  Le recours aux geants permet de bouleverser la perception habituelle de la réalité. Sous ces aspects, l’oeuvre de Rabelais s’inscrit dans le style grotesque qui appartient à la culture populaire et carnavalesque.

Neanmoins le theme du geant n’est pas exploité pour son comique. Il symbolise l’ideal humain de la Renaissance : il est la transposition physique de l’immense appetit intellectuel de l’homme de la Renaissance. Rabelais s’efforce ainsi à travers ses textes de concilier cultures savantes et tradition populaire.

Ecrivain pittoresque, il temoigne en outre d’un don prodigieux de l’invention verbale.

Une Réponse à “RABELAIS”

  1. location appartement paris dit :

    Merci pour ton article! C’est très intéressant! J’ai toujours beaucoup aimé Rabelais!

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...