• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 7 mars 2008

AMERINDIENS AUX ETATS UNIS

Posté par sylvie le 7 mars 2008

                                                                                                             bienvenuesu300051.gif

Le terme amérindiens désigne les premiers occupants du continent américain et leurs descendants. En 1942,l’explorateur Christophe Colomb pense avoir touche les Indes occidentales alors qu’il vient de débarquer en Amérique. A cause de cette erreur, on continue d’utiliser le mot « Indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde.

En absence d’appellation qui fasse consensus, on utilise parfois les expressions de  » premieres nations » ou  » premiers peuples ». La formule  » Peaux Rouges  » est ancienne et n’est jamais utilisée aux Etats Unis où l’on préfère les expressions  » Native American(Americains d’origine), Native peoples (peuples d’origine ( Aboriginal Peoples ( peuples aborigènes…aucun n’est vraiment satisfaisant en raison de la diversité de ces peuples et parce que ces derniers les rejettent et préfèrent employer leurs noms de nations ou de tribus.

Originaires de Sibérie, des peuples de chasseurs cueilleurs ont traversé l’actuel détroit de Bering il y ‘a 20 000 ans et ont peu à peu peuplé Amérique du Nord en progressant à la recherche de gibiers. C’est Christophe Colomb qui leur donne par erreur le nom d’Indien à la fin du XVe siècle lorsqu’il débarque dans le  » Nouveau Monde », croyant se trouver en Inde. On les nomme aujourd’hui  » Amérindiens ». Les relations avec les Amérindiens constituent l’une des pages les plus sombres de l’histoire américaine. Ceux ci ont été décimés par les conflits entre tribus ou avec l’armée américaine, ainsi que par les maladies apportées par l’ » l’homme blanc ».

Privés de leurs territoire de chasse par les colons, les Amérindiens ont été parqués dans des réserves où ils vivent aujourd’hui encore avec difficulté,victime de de l’alcoolisme et du chômage.

Les affrontements entre Amérindiens et Européens débutent avec la bataille opposant conquistadors espagnols et guerriers zuni. Elles s’achèvent avec le massacre des Sioux par la cavalerie américaine. De multiples guerres déciment les tribus indiennes qui tentent de préserver leurs territoires en s’alliant pendant les guerres coloniales, les unes avec les Français, les autres avec les Anglais , tribus qui resteront tout aussi divisées pendant la Révolution américaine.

LES PRINCIPALES TRIBUS :

Les Alconquins.:sont les premiers Amérindiens à avoir constitué des alliances avec les Français. Chassés de la région du Mississipi par les Iroquois  ils se réfugient au Quebec et dans l’Ontario.

Les Anazits / Ancêtres de Puebles, les Anasazis construisent des habitations contre les parois des canyons et sur les plateaux de l’Arizona, du Nouveau Mexique de l’Utah et du Colorado, leurs habitations préservées sont visibles dans certains parcs nationaux du Sud Ouest Américain.

Les Apaches :  ils sont composés de plusieurs peuples parlant l’athabascan, les Kiowas qui vivent dans le nord du Nouveau Mexique, les Lipans dans l’est du même état, et dans l’ouest du Texas, les Jicarillas, dans le sud du Nouveau Mexique les mescaleros, et les Apaches proprement dit dans le centre et l’ouest de l’Arizon.

Des guerres impitoyables les opposent à l’armée américaine au milieu du XIX e siècle. Leur chef Cochise signe un traité de paix avec le gouvernement qui leur interdit de quitter leurs réserves d’Arizona. Le dernier chef apache, Geronimo est arrêté et emprisonné avec ses hommes en 1886 en Floride. Installés aujourd’hui dans l’Arizona, les Apaches vivent de l’agriculture, de l’élevage et de l’artisant lié au tourisme.

Les Cherokees. De souche      iroquoise, les Cherokees constituent  une des plus grandes tribus indiennes. Après avoir perdu une partie de leur territoire, plusieurs milliers de Cherokees s’installent dans l’ouest du Mississipi. Leur niveau de développement institutionnel leur vaut d ‘être  inclus par les autorité parmi les cinq tribus les plus civilisées. En 1835 les derniers irréductibles  entament une marche forcée de 1585 kms vers l’ouest le long de la  » Piste des larmes » ,quatre mille d’entre eux périssent en route. Les Chérokees sont aujourd’hui installés en Caroline du Nord et dans l’Oklahoma.

Les Cheyennes !  Ils s’installent près de la Platte River et sur la rive nord de l’Arkansas.De nombreux combats opposent les Cheyennes du sud et les Araphos aux Comandes, aux Apaches et aux Kiowas jusqu’à la conclusion d’un accord de paix en 1840. A partir de 1858 les Blancs tentent de chasser les Cheyennes de leurs terres riches en or. Les américains les parquent dans une réserve dans le Colorado.  Ils finissent comme les autres tribus, déplacés de force dans l’Oklahoma, une partie d’entre eux ont rejoint une réserve au Montana.

Les Comanches. ;  ils vivent dans l’Oklahoma, au Texas, au Nouveau Mexique et en Californie. Ils parviennen  à empêcher  les pionniers de passer sur les territoires pendant plus d’un siècle. Les Comanches appartiennent à une confédération qui regroupe aussi les Kiowas,les Cheyennes et les Araphos.

Les Creeks  /:ils font partie d’une confédération d’une cinquantaine de tribus du Sud autrefois alliée contre les Amérindiens du nord des USA. Ils massacrent de nombreux colons  pendant la guerre de 1813 14 avec les États Unis, ils cèdent environ deux tiers de leurs territoires aux autorités. Déplacés par la suite vers l’Oklahoma, ils en sont chassés en 1889 pour permettre l’établissement de nouveaux colons. Leur mode d’organisation leur vaut d’être classés parmi les  » Cinq Tribus civilisés ».

Les Iroquois. La  confédération iroquoise regroupe à l’origine les Mohawks, les Onondagas, l. Les Iroquois s’allient aux Anglais pour repousser les Français des territoires canadiens  et les soutiennent encore pendant la guerre d’Indépence.  Les Mohawks et les Ayugas s’installent dans des réserves au nord des lac Erie et Ontario; les Onondagas restent pres de Syracuse, dans l’état de New York.

Les Navajos: Ils representent une des plus grandes nations amérindiennes. Depuis la découverte de réserves de pétrole sur leur territoire les Navajos ont mis en place un Conseil de la nation navajo, chargé de passer des accords avec les compagnies exploitantes. Ce conseil dispose de pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Le spectaculaire site de Monument Valley, qui se trouve aux limites de l’Arizona  et de l’Utah attire des milliers de touristes      chaque année dans la réserve navajo. La tribu vit des revenus du pétrole, de l’élevage ainsi que d’activités liées au tourisme, notamment l’artisant.

Les Sioux   Membres des Hokans sians, les Sioux ou Dakotas regroupent les Walpekute, les Walpetons, les Siontonwans, les Nakota dans une vaste confédération. Ils combattent au coté des Anglais pendant la guerre d’indépendance. Le traité qu’ils signent avec les autorités confirme leur maintien sur leurs terres, dans le Wyoming, le Missouri, l’Iowa, le Wisconsin, le Minnesota, le Dakota du Nord et du Sud. ils vendent ensuite tous leurs territoires à l’est du Mississipi aux autorités américaines.

Mais en 1870 des chercheurs d’or occupent illégalement la région des Black Hill; scandalisés par le soutien apporté aux pionniers par l’armée américaine, les Sioux commandés par Sitting Bull, massacrent les troupes du général Custer et tuent ce dernier lors de la célèbre bataille de Little Big horn. Les soldats américains se vengeront ent uant plus de 200 hommes  femmes et enfants sioux à Wounded Knee. A la suite de cet épisode, les Sioux se rassemblent dans des réserves au Montana, au Nebraska, dans les Dakota du Nord et du Sud, et au Minnesota.

 

Publié dans HISTOIRE, philo | 2 Commentaires »

PROFESSEUR BARNARD

Posté par sylvie le 7 mars 2008

PROFESSEUR CHRISTIAN BARNARD – 1922-2001

Le 3 décembre 1967 une greffe du coeur est effectuée pour la première fois au monde. L’évènement se produit à l’hopital Groot Schuur du Cap.La réflexion ethnique et la définition de la mort cérébrale ont permis de surmonter l’obstacle moral du prélèvement d’organe.

Du jour au lendemain, le Professeur Christian Barnard devient mondialement célèbre. Ce chirurgien brillant qui bénéficie au surplus d’une belle   » gueule » d’acteur, s’est formé aux USA avant d’exercer dans son pays. 

Son patient Louis Washkanky qui a reçu le coeur d’une jeune femme ne survivra cependant que 18 jours  à l’opération.    Il succombera à une simple infection pulmonaire suite à l’affaiblissement des défenses immunitaires. 

Sans se décourager, le professeur renouvelle une tentative un mois plus tard sur un nouveau patient,le dentiste Blaiberg. Celui survivra 18 mois   on parle des lors d’un incontestable succes.

Toutes les équipes de chirurgie cardiaque du monde entier s’engouffrent dans la voie ouverte par le professeur sud-africain.

Le professeur Barnard va jouir d’un d’une popularité dépassant largement les frontières de son pays, une arthrite l’oblige à renoncer à sa carrières.

En france, la premiere greffe du coeur est effectuée en 1968 par le professeur CABROL mais le patient ne survit que deux jours.

Très vite grâce à une plus grande maîtrise technique et surtout à des meilleurs médicaments anti rejets les nouveaux greffes gagnent en delai de survie, le record appartient à un americain qui a survécu 21 ans à la greffe et à un français, Emmanual Vitria qui a eté opère en 1968 et décédé 20 plus tard. Celui ci s’offre meme le luxe de survivre à son chirurgien.

On compte déjà au début du XXI ème siècle plusieurs dizaines de milliers de transplantations cardiaques.

Le professeur Barnard , auréolé par son succes, est mort en 2001 des suites d’une crise d’asthme, après avoir pris la nationalité grecque, et change deux fois d’épouse.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...