l’INCONSCIENT

Posté par sylvie le 25 mars 2008

L’INCONSCIENT: thème qui mérite d’être traité assez longuement.

La philosophie a longuement négligé la notion d’inconscient telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Comment les pyschologues conçoivent-ils l’inconscient ?

Pour le psychologue, tout ce qui relève du domaine physiologique, du fonctionnement de l’organisme, ne peut être ni conscient, ni inconscient. On ne doit dès lors parler d’inconscient qu’au sujet d’élements ayant un rapport avec l’esprit.

L’inconscient réfléchit et possède une existence psychologique.

l’inconscient existe et réfléchit.  Un psychologue réputé avait remarqué que certains hysteriques tout en entretenant une conversation avec  d’autres personnes, pouvaient sous la dictée d’un tiers écrire des pages entieres sans s’en apercevoir. Cette capacité de distracté provient de l’impossibilité des malades de se concentrer longtemps sur quelque chose. Or la distraction, par opposition à l’attention represente un moment d’inconscience..Pourtant les écrits obtenus dans ces conditions ont un sens..C’est pourquoi on peut affirmer que l’inconscient réfléchit.

L’Inconscient perçoit.

Si le malade écrit de façon automatique les mots qu’on prononce à son insu, c’est que son inconscient demeure capable d’entendre. De la même maniere il peut obeir à un ordre.

L’inconscient et la persistance d’une pensée.

L’inconscient perçoit et il est sensible à la suggestion.

L‘inconscient comme envers de la  conscience.

L’inconscient apparaît comme envers de la conscience alors qu’il est embusqué, pret à jaillir dès que fléchilt la contention consciente, c’est à dire des que la conscience lache prise. Janet, explique les phénomène d’inconscient par une perte d’énergie mentale ou encore par une baisse de l’énergie psychique. La conscience ne peut plus coordonner les phènomenes psycholiques. Dans la vie courante, nous sommes capables de lire un journal tout en répondant à une personne qui nous parle. Nous controlons nos pensées, nous percevons parfaitement nos faits et gestes et les activités de notre esprit. Lorsque notre conscience se fatigue, nous exécutons des actes d’une façon automatique.  L’étudiant par exemple, peut continuer à prendre des notes correctes s’appliquer,sans preter vraiment attention à ce qu’il écrit, l’hystrique lui, dansl’écriture automatique ne sait même pas ce qu’il écrit, il ne dispose plus de ressources psychiques suffisantes pour rester conscient de plusieurs actes de pensée à la fois .

Le terme d’inconscient comme celui de conscience appartenait à la philosophie bien avant que Freud ne le reprenne à son propre compte. Depuis Platon, l’homme était représenté comme  » un animal raisonnable » mais qui véhiculait passions et animalité. Or sa raison semblait vouloir dominer les instincts, un peu comme pour le rassurer. Mais quoi de plus déstabilisant que l’existence d’une pensée ou d’une volonté inconsciente? N’est ce pas perdre la maitrise de soi ?

Depuis la découverte de l’inconscient chez Freud, une véritable révolution dans le domaine moral s’est produite.

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...