CITATIONS

Posté par sylvie le 12 mars 2008

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.

Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise……….Jean Monnet

Le domaine de la liberté commence là où s’arrête le travail déterminé par la nécessité

L’action est une suite d’actes désespérés qui permet de gagner l’espoir ………G.BRAQUE

Le faire est révélateur de l’être…. J.P.SARTRE

L’harmonie ce n’est pas l’écrasement des différences mais la conciliation des contraires.

Etre dans le vent c’est avoir un destin de feuilles mortes.

Le critére de la maturité c’est l’art de résister aux symboles .

 

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

DENIS DIDEROT

Posté par sylvie le 12 mars 2008

DENIS DIDEROT: écrivain et philosophe français – 1713-1784

 » Je puis tout pardonner aux hommes, excepté l’injustice,l’ingratitude, et l’  inhumanité »

Destiné à la prêtrise initialement, il fait ses études chez les jesuites. Diplomé maitre es arts, il mène une vie de bohème et litteraire, il traduit des ouvrages anglais, de philosophie,de médecie , qui le poussent à rédiger des pensées philosophiques où il montre déjà son caractère athée.

Il fut ami de Rousseau et d’Alembert. La publication  en 1749 de sa  » lettre aux aveugles » lui vaut d’être condamné par l’église et emprisonné pendant trois mois, son arrestatation  le rend méfiant et affermit son caractère.

Tour à tour critique d’art, romancier, défenseur de la raison critique, il s’affirme comme le chef de file des lumieres françaises.

Incarnation de l’honnête homme ,ses ouvrages ne sont pas moins interdits.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 10 mars 2008

 VIGILANCE

En toutes circonstances s’efforcer de rester vigilant. Quand la conscience ne veille pas,on s’expose au danger et aux erreurs.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

AMERINDIENS AUX ETATS UNIS

Posté par sylvie le 7 mars 2008

                                                                                                             bienvenuesu300051.gif

Le terme amérindiens désigne les premiers occupants du continent américain et leurs descendants. En 1942,l’explorateur Christophe Colomb pense avoir touche les Indes occidentales alors qu’il vient de débarquer en Amérique. A cause de cette erreur, on continue d’utiliser le mot « Indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde.

En absence d’appellation qui fasse consensus, on utilise parfois les expressions de  » premieres nations » ou  » premiers peuples ». La formule  » Peaux Rouges  » est ancienne et n’est jamais utilisée aux Etats Unis où l’on préfère les expressions  » Native American(Americains d’origine), Native peoples (peuples d’origine ( Aboriginal Peoples ( peuples aborigènes…aucun n’est vraiment satisfaisant en raison de la diversité de ces peuples et parce que ces derniers les rejettent et préfèrent employer leurs noms de nations ou de tribus.

Originaires de Sibérie, des peuples de chasseurs cueilleurs ont traversé l’actuel détroit de Bering il y ‘a 20 000 ans et ont peu à peu peuplé Amérique du Nord en progressant à la recherche de gibiers. C’est Christophe Colomb qui leur donne par erreur le nom d’Indien à la fin du XVe siècle lorsqu’il débarque dans le  » Nouveau Monde », croyant se trouver en Inde. On les nomme aujourd’hui  » Amérindiens ». Les relations avec les Amérindiens constituent l’une des pages les plus sombres de l’histoire américaine. Ceux ci ont été décimés par les conflits entre tribus ou avec l’armée américaine, ainsi que par les maladies apportées par l’ » l’homme blanc ».

Privés de leurs territoire de chasse par les colons, les Amérindiens ont été parqués dans des réserves où ils vivent aujourd’hui encore avec difficulté,victime de de l’alcoolisme et du chômage.

Les affrontements entre Amérindiens et Européens débutent avec la bataille opposant conquistadors espagnols et guerriers zuni. Elles s’achèvent avec le massacre des Sioux par la cavalerie américaine. De multiples guerres déciment les tribus indiennes qui tentent de préserver leurs territoires en s’alliant pendant les guerres coloniales, les unes avec les Français, les autres avec les Anglais , tribus qui resteront tout aussi divisées pendant la Révolution américaine.

LES PRINCIPALES TRIBUS :

Les Alconquins.:sont les premiers Amérindiens à avoir constitué des alliances avec les Français. Chassés de la région du Mississipi par les Iroquois  ils se réfugient au Quebec et dans l’Ontario.

Les Anazits / Ancêtres de Puebles, les Anasazis construisent des habitations contre les parois des canyons et sur les plateaux de l’Arizona, du Nouveau Mexique de l’Utah et du Colorado, leurs habitations préservées sont visibles dans certains parcs nationaux du Sud Ouest Américain.

Les Apaches :  ils sont composés de plusieurs peuples parlant l’athabascan, les Kiowas qui vivent dans le nord du Nouveau Mexique, les Lipans dans l’est du même état, et dans l’ouest du Texas, les Jicarillas, dans le sud du Nouveau Mexique les mescaleros, et les Apaches proprement dit dans le centre et l’ouest de l’Arizon.

Des guerres impitoyables les opposent à l’armée américaine au milieu du XIX e siècle. Leur chef Cochise signe un traité de paix avec le gouvernement qui leur interdit de quitter leurs réserves d’Arizona. Le dernier chef apache, Geronimo est arrêté et emprisonné avec ses hommes en 1886 en Floride. Installés aujourd’hui dans l’Arizona, les Apaches vivent de l’agriculture, de l’élevage et de l’artisant lié au tourisme.

Les Cherokees. De souche      iroquoise, les Cherokees constituent  une des plus grandes tribus indiennes. Après avoir perdu une partie de leur territoire, plusieurs milliers de Cherokees s’installent dans l’ouest du Mississipi. Leur niveau de développement institutionnel leur vaut d ‘être  inclus par les autorité parmi les cinq tribus les plus civilisées. En 1835 les derniers irréductibles  entament une marche forcée de 1585 kms vers l’ouest le long de la  » Piste des larmes » ,quatre mille d’entre eux périssent en route. Les Chérokees sont aujourd’hui installés en Caroline du Nord et dans l’Oklahoma.

Les Cheyennes !  Ils s’installent près de la Platte River et sur la rive nord de l’Arkansas.De nombreux combats opposent les Cheyennes du sud et les Araphos aux Comandes, aux Apaches et aux Kiowas jusqu’à la conclusion d’un accord de paix en 1840. A partir de 1858 les Blancs tentent de chasser les Cheyennes de leurs terres riches en or. Les américains les parquent dans une réserve dans le Colorado.  Ils finissent comme les autres tribus, déplacés de force dans l’Oklahoma, une partie d’entre eux ont rejoint une réserve au Montana.

Les Comanches. ;  ils vivent dans l’Oklahoma, au Texas, au Nouveau Mexique et en Californie. Ils parviennen  à empêcher  les pionniers de passer sur les territoires pendant plus d’un siècle. Les Comanches appartiennent à une confédération qui regroupe aussi les Kiowas,les Cheyennes et les Araphos.

Les Creeks  /:ils font partie d’une confédération d’une cinquantaine de tribus du Sud autrefois alliée contre les Amérindiens du nord des USA. Ils massacrent de nombreux colons  pendant la guerre de 1813 14 avec les États Unis, ils cèdent environ deux tiers de leurs territoires aux autorités. Déplacés par la suite vers l’Oklahoma, ils en sont chassés en 1889 pour permettre l’établissement de nouveaux colons. Leur mode d’organisation leur vaut d’être classés parmi les  » Cinq Tribus civilisés ».

Les Iroquois. La  confédération iroquoise regroupe à l’origine les Mohawks, les Onondagas, l. Les Iroquois s’allient aux Anglais pour repousser les Français des territoires canadiens  et les soutiennent encore pendant la guerre d’Indépence.  Les Mohawks et les Ayugas s’installent dans des réserves au nord des lac Erie et Ontario; les Onondagas restent pres de Syracuse, dans l’état de New York.

Les Navajos: Ils representent une des plus grandes nations amérindiennes. Depuis la découverte de réserves de pétrole sur leur territoire les Navajos ont mis en place un Conseil de la nation navajo, chargé de passer des accords avec les compagnies exploitantes. Ce conseil dispose de pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Le spectaculaire site de Monument Valley, qui se trouve aux limites de l’Arizona  et de l’Utah attire des milliers de touristes      chaque année dans la réserve navajo. La tribu vit des revenus du pétrole, de l’élevage ainsi que d’activités liées au tourisme, notamment l’artisant.

Les Sioux   Membres des Hokans sians, les Sioux ou Dakotas regroupent les Walpekute, les Walpetons, les Siontonwans, les Nakota dans une vaste confédération. Ils combattent au coté des Anglais pendant la guerre d’indépendance. Le traité qu’ils signent avec les autorités confirme leur maintien sur leurs terres, dans le Wyoming, le Missouri, l’Iowa, le Wisconsin, le Minnesota, le Dakota du Nord et du Sud. ils vendent ensuite tous leurs territoires à l’est du Mississipi aux autorités américaines.

Mais en 1870 des chercheurs d’or occupent illégalement la région des Black Hill; scandalisés par le soutien apporté aux pionniers par l’armée américaine, les Sioux commandés par Sitting Bull, massacrent les troupes du général Custer et tuent ce dernier lors de la célèbre bataille de Little Big horn. Les soldats américains se vengeront ent uant plus de 200 hommes  femmes et enfants sioux à Wounded Knee. A la suite de cet épisode, les Sioux se rassemblent dans des réserves au Montana, au Nebraska, dans les Dakota du Nord et du Sud, et au Minnesota.

 

Publié dans HISTOIRE, philo | 2 Commentaires »

PROFESSEUR BARNARD

Posté par sylvie le 7 mars 2008

PROFESSEUR CHRISTIAN BARNARD – 1922-2001

Le 3 décembre 1967 une greffe du coeur est effectuée pour la première fois au monde. L’évènement se produit à l’hopital Groot Schuur du Cap.La réflexion ethnique et la définition de la mort cérébrale ont permis de surmonter l’obstacle moral du prélèvement d’organe.

Du jour au lendemain, le Professeur Christian Barnard devient mondialement célèbre. Ce chirurgien brillant qui bénéficie au surplus d’une belle   » gueule » d’acteur, s’est formé aux USA avant d’exercer dans son pays. 

Son patient Louis Washkanky qui a reçu le coeur d’une jeune femme ne survivra cependant que 18 jours  à l’opération.    Il succombera à une simple infection pulmonaire suite à l’affaiblissement des défenses immunitaires. 

Sans se décourager, le professeur renouvelle une tentative un mois plus tard sur un nouveau patient,le dentiste Blaiberg. Celui survivra 18 mois   on parle des lors d’un incontestable succes.

Toutes les équipes de chirurgie cardiaque du monde entier s’engouffrent dans la voie ouverte par le professeur sud-africain.

Le professeur Barnard va jouir d’un d’une popularité dépassant largement les frontières de son pays, une arthrite l’oblige à renoncer à sa carrières.

En france, la premiere greffe du coeur est effectuée en 1968 par le professeur CABROL mais le patient ne survit que deux jours.

Très vite grâce à une plus grande maîtrise technique et surtout à des meilleurs médicaments anti rejets les nouveaux greffes gagnent en delai de survie, le record appartient à un americain qui a survécu 21 ans à la greffe et à un français, Emmanual Vitria qui a eté opère en 1968 et décédé 20 plus tard. Celui ci s’offre meme le luxe de survivre à son chirurgien.

On compte déjà au début du XXI ème siècle plusieurs dizaines de milliers de transplantations cardiaques.

Le professeur Barnard , auréolé par son succes, est mort en 2001 des suites d’une crise d’asthme, après avoir pris la nationalité grecque, et change deux fois d’épouse.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LA PSYCHOLOGIE

Posté par sylvie le 4 mars 2008

La psychologie est la science del’ame ou psychè de l’individu, en tant qu’unité distincte et de interactions avec les nombreuses fonctions innées sensitives, affectives ou intellectuelles et l’étude du comportement humain en général.

Divisée en de nombreuses branches d’étude, ses disciplines abordent le domaine aussi bien au plan théorique que pratique, avec des applications thérapeutiques, sociales et parfois politiques ou théologiques.

La psychologie a pour objectif l’investigation du psychisme comme fondement d’une structure subjective et d’un fonctionnement spécifique articulé à la perception et représentation du monde extérieur.

LES INTERVENANTS AUTOUR DE LA PSYCHOLOGIE :

Qui sont les psy ? on regroupe en fait sous ce terme générique plusieurs professions distinctes. Il n’est en effet pas facile, pour le non professionnel de differencier psychiatre, psychologue, psychanalyste, et psychothérapeute.

LE PSYCHIATRE :

Le psychiatre est medecin,ce qui veut dire qu’il a suivi un cursus universitaire de médecine, pour ensuite se spécialiser en psychiatrie. Sa spécificité est qu’il peut prescrire des médicaments. Le psychiatre se base en général sur la sémiologie de la pathologie qe sur une théorie du psychisme, c’est à dire sur les symptômes. Les différents diagnostics en découlant sont regroupés dans DSM-IV qui définit un nombre minimum de critères afin qu’une personne soit considéré comme présentant une pathologie psychiatrique ou neuropsyschiatrique.

LE PSYCHOLOGUE CLINICIEN

Il est lui aussi issu d’une formation universitaire (bac +5 minimum en France) mais a suivi une formation spécifique en dehors de la médecine. Il se base, en général plus sur une théorie du psychisme  afin de déterminer le fonctionnement structurel du patient et intervient dans le domaine psychopathologie.

LE PSYCHOLOGUE SOCIAL

Il intervient souvent dans le cadre de la psychologie des organisations en s’appuyant sur des connaissances établies par des chercheurs en psychologie sociale et parfois en psychologie cognitive.

LE PSYCHOLOGUE COGNITIVISTE

Il est spécialiste des  » hautes fonctions humaines » telle quela mémoire, le langage ou le raisonnement.

LE PSYCHANALYSTE:

La plupart des psychanalystes sont psychiatres ou psychologues. Il y’a des analystes qui n’ont pas de formation universitaires, la psychanalyse ne s’enseigne d’ailleurs pas en général pas à l’université. En plus des séminaires, l’essentiel dela formation réside dans sa propre cure psychanalytique qu’on appelle encore parfois analyse didactique, et dans des contrôles tres fréquents et sur une longue durée, au moins de deux analyses completes. Le psychanalyste doit être accepté après examen par une association psychanalytique.

LE PSYCHOTHERAPEUTE.

En France et au Quebec, le psychothérapeute n’a pas d’obligation de formation, cependant cela se discute dans tous ces pays. En Suisse le titre de psychologue–psychothérapeute est protégé et est soumis à des reconnaissances, fédérale et régionale assumées par des associations de psychologues. En France, la situation est totalement non organisée, plusieurs associations qui s’autorisent d’elles memes  regroupant des psychothérapeutes de différentes écoles et formations sans status officiel reconnu. En Belgique, la profession est réglementée.

Publié dans psychologie | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 4 mars 2008

JAMES BROWN

musicien et chanteur américain

ne en Caroline du sud  en 1928

Décédé à Atlanta le 25 décembre 2006

Ils ne sont pas nombreux ceux qui peuvent se targuer d’avoir inventé un courant musical. James Brown est de ceux là. S’il rêvait de devenir sportif, , c »est grâce à son chant qu’il devient célèbre.

Il commence à se produire dans les salles de danse dans la région D’Augusta, mais il tombe petit à petit dans la délinquance. A 16 ans, il commet une attaque à main armée pour laquelle il est condamné dans un centre de détention juvénile; trois ans plus tard sa peine est allégée et il est relâche à la condition de ne pas retourner à Augusta et de trouver un emploi

Lors d’un sejour en prison, il rencontre un autre chanteur Bobby Byrd, et intègre son groupe de rythm and blues dont le style évolue et qui sera rapidement renomme  » the Famous Flames puis James Brown withThe Famous Flames. Le groupe se produit essentiellement dans le sud des USA.iL rencontre le succes avec  » Please, Please, Please »Malgré ce premier single à grand succes, les neuf qui suivirent furent tous des échecs et le producteur du groupe etait pret à rompre leur contrat, ce qui n’arriva puisque le single suivant  » Try Me  » se place directement numéro 1. Ce nouveau hit fut suivi d’autres succes.  Night Train est considéré comme le premier album caractéristique de James Brown  avec un son instrumental, un rythme tres présent et une rapidité qui marqua profondément dès sa sortie. La majorité des chansons du groupe depuis les débuts  étant écrites ou co écrites par James et son charisme surpassant tout, il s’imposa naturellement au point  que les autres membres du groupe devinrement simples accompagnateurs du chanteur.

Sous l’impulsion du bouillant chanteur, le chant est de plus en plus heurté, la musique simplifiée, le funk est en train de naître. Les prestations sceniques endiablees de James Brown dans une période difficile pour les noirs americains sont comme une liberation. En 1965 il sort  » Papas got a brand new bag  » et I Feel good’;il a accelere le tempo de Papas »" afin de le rendre plus intense et commercial. « Cold Sweat »  fut considéré comme une démarcation au niveau des paroles et un potentiel de succes plus élevé. L’avènement du disco qu’il a influencé à la fin des années 70 va paradoxalement ralentir sa carriere.

iL participe au film  » the blues brothers » et continue d’exister au travers des diverses influences  » the godfather of soul est beaucoup moins prolifique et il se fait surtout remarquer pour ses problemes judiciaires.

En 1988 il est arrete pour exces de vitesse puis emprisonné pour détention d’armes et consommation de PCP; il est condamné à six ans de prison.   Jusqu’à sa mort, il alterne entre période de des intoxication, arrestations pour possession de drogue et autres arrestations pour violences conjugales. Mais aussi périodes ou il continue à enregistrer et à se produire à travers le monde.

Récemment il a fait une chanson avec les Black Eyed Peas sur leur dernier album Monkey Business intitulée  They dont’ want music. On reconnaît bien son style jazz rétro mélangé au rythme plus modernes des B.E.P.

Suite à une pneumonie, il est admis à l’hopital le dimanche 24 décembre, et y décède le 25 décembre 2006 à 1h45 (heure locale) d’une insuffisance cardiaque congestive à l’âge de 73 ans.

SA VIE PERSONNELLE :  il a eté marie 4 fois. Son mariage avec sa dernière épouse, Tommie Raye qui avait eu lieu en 2002 a eté annulé peu de temps après. Ils se sont pourtant remariés en 2004 et ont eu un enfant . Brown a légalement eu deux enfants avec sa premiere femme Velma, et trois avec sa seconde Deidre. Adrienne Rodriegues, sa troisième épouse avait fait arreter Brown quatre fois pour violences conjugales.

 

Publié dans MUSIQUE | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 2 mars 2008

MARCEL PROUST

Valentin Louis Georges Eugène Marcel Proust( 1871-1922) est un écrivain français dont l’oeuvre principale s’intitule  » A la recherche du temps perdu » . Marcel Proust demeure l’ écrivain français traduit et diffusé dans le monde.

Marcel Proust est né le 10 juillet 1871 à Auteuil,dans la maison de son grand-oncle maternel, Louis Weil. Sa mère, fille d’un agent de change juif , d’origine alsacienne lui apporte une culture riche et profonde et lui voue une affection parfois envahissante. Son père, fils d’un commerçant d’Illiers, professeur à la faculté de Médecine de Paris après avoir commencé ses études au séminaire, est le premier grand hygièniste français, conseilleur du gouvernement pour la lutte contre les épidémies. Marcel est baptisé à l’Eglise St Louis à Paris. Or la commune fait rage à Paris en Mai  1871, un soir qu’Adrien Proust rentre chez lui, une bale tirée par un insurgé l’atteint à la jambe. Jeanne en apprenant cet évenement est saisie d’une telle frayeur que l’enfant qu’elle met au monde le 10 juillet suivant en portera les stigmates toutes sa vie.

Marcel est fragile, et le printemps devient pour lui la plus pénible des saisons: les pollens libérés par les fleurs dans les premiers beaux jours provoquent chez lui de violentes crises d’asthme. A neuf ans, alors qu’il rentre d’une promenade au bois de Boulogne avec ses parents, il étouffe, sa respiration ne revient pas, son père le voit mourir… Un ultime sursaut le sauve. Voilà maintenant la menace qui plane sur l’enfant et sur l’homme plus tard, la mort peut le saisir dès le retour du printemps, à la fin d’une promenade, n’importe quand, si une crise d’asthme est trop forte.

Après des études au lycée Condorcét, il devance l’appel sous les drapeaux et accomplit son service militaire à Orleans. Rendu à la vie civile, il suit à l’ école libre des sciences politique, les cours d’Albert Sorel  (qui le juge pas trop intelligent) lors son oral de sortie.

En 1894  il publie  » Les plaisirs et les jours » un recueil de poèmes en prose, portraits et nouvelles dans un style fin de siècle ou son art se montre plein de promesses.   Illustré par Madeleine Lemaire dont Proust fréquente le salon avec son ami le compositeur Hahn, le livre passe à peu près inaperçu et la critique l’accueille avec sévérité, notamment décrivaient Jean Lorrain, réputé pour la férocité de ses jugements, il en dit tant de mal qu’il se retrouve au petit matin sur un prè, un pistolet à la main. Face à lui, un pistolet à la main : Marcel Proust.  Tout se termine sans blessures, mais non sans tristesse pour l’auteur débutant. Ce livre vaut à Proust une réputation de mondain dilettante qui ne se dissipera qu’àprès la publication des premiers tomes de  » A la recherche du temps perdu »

« LE MOI SOCIAL ET LE MOI PROFOND

La fortune familiale lui assure une existence facile et lui permet de fréquenter les salons du milieu bourgeois et de l’aristocratie. Il y accumule le matériau nécessaire à la construction de son oeuvre : une conscience plonge en elle même, recueille  tout ce que le temps vécu y a laissé intact et se met à reconstruire, à donner vie à ce qui fut ébauches et signes. Lent et patient travail de déchiffrage comme s’il fallait en tirer le plan nécessaire et unique d’un genre qui n’a pas de précédent, qui n’aura pas de descendance: celui d’une cathédrale du temps. Le temps, n’ existe ni au présent, ni au futur, mais au seul passé dont la prise de conscience est proche de la mort.  L’analyse du snobisme et de la société aristocratique et bourgeoise de son temps fait de l’oeuvre de Proust une interrogation majeure des mobiles sociaux de l’individu et de son rapport aux autres, instruments de l’ascension sociale. Comme Balzac, Proust a su créer un monde imaginaire, double de celui réelle dans lequel il évoluait, peuplé de personnages devenus aujourd’hui des archetypes sociaux ou moraux. L’amour et la jalousie sont également analysés sous un jour nouveau.

L’ECRITURE DE LA RECHERCHE

Après la mort de ses parents, sa santé déjà fragile se détériore davantage en raison de son asthme. Il vit en reclus et s’épuise au travail. Son oeuvre principale  » A la recherche du temps perdu » sera publiée entre 1913et 1927 c’est à dire en partie à titre posthume.  Il ne reste plus à Proust que trois années à vivre. Son homosexualité , inavouable dans la société de l’ époque ,est latente dans son oeuvre. Il travaille sans relâche à l’écriture des cinq livres suivants de  » a la recherche du temps perdu  » jusqu’en 1922. Il meurt épuisé, le 18 novembre 1922 d’une angine mal soignée.  Il est enterré au cimetiere du Pere Lachaise,à Paris.

SURVOL DE L’OEUVRE

Des critiques ont écrit que le roman moderne commençait avec Proust. En rompant avec la notion d’intrigue, l’ écrivain devient celui cherche à rendre la vérité de l’âme. La composition de  » La reche en témoigne: les thèmes tournent selon un plan musical et un jeu de correspondances qui s’apparentent à la poésie. P’roust voulait saisir la vie en mouvement, sans autre ordre que celui des fluctuations de la mémoire affective. Il nous laisse des portraits uniques, des lieux recrées , une réflexion sur l’amour et la jalousie, une image de la vie, du vide de l’existence, et de l’art.  Il nous laisse surtout un style composé de phrases’s longues, pareilles à une respiration dans laquelle on s’embarque.  L’oeuvre de Proust est aussi une réflexion majeure sur le temps. La Recherche permet de s’ interroger sur l’existence même du temps, sur sa relativité et sur l’ incapacité à le saisir au présent. Une vie s’ écoule sans que l’individu en ait conscience et seul un évenement fortuit fait surgir à la conscience le passé dans son ensemble et comprendre que seul le temps écoulé, » perdu » a une valeur

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

12
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...