LES EMOTIONS

Posté par sylvie le 29 avril 2008

LES EMOTIONS 

 

Les émotions  ont besoin d’être libérées. Si on les garde en soi, elles nous oppressent. Mais les cris, les pleurs dérangent … 

 

Pour la plupart des gens, il est inconvenant de montrer ses affects en public. Même quand ils sont appropriés, après un accident grave, un choc physique ou affectif, une rupture, un deuil. 

 

Les émotions font peur parce qu’elles nous confrontent à une réalité qu’on préfèrerait ne pas voir, elles nous obligent à la vérité.Les émotions qui ne peuvent être dites creusent un fossé entre les gens qui s’aiment. Ce n’est pas parce qu’une souffrance ne se voit pas qu’elle n’existe pas. Elle peut faire mal longtemps quand elle n’a pas d’espace pour se dire. La plupart des détresses ont pour cause une émotion bloquée. Il y’a peu d’endroits dans notre société où l’on puisse laisser couler ses larmes et éclater sa colere, peu de lieux pour dire ses peurs, et ses angoisses, peu de bras pour se réfugier le temps d’exprimer un chagrin , alors la plupart gardent en eux leurs affects, tentent de les enterrer dans leur inconscient…et vivent une vie dictée par les circonstances et les convenances. 

 

En réprimant nos émotions spontanées, ou en les déguisant pour les rendre conformes et socialement acceptables, nous perdons des informations précieuses sur notre vécu psychique. Taire son être intérieur, c’est abdiquer une part de sa liberté ; Il faut bien pour cela  quelques pilules tranquillisantes, anxiolytiques ou somnifères, mais qu’importe, elles sont remboursées par la sécurité sociale. 

Publié dans psychologie | 1 Commentaire »

POUR VIVRE EN HARMONIE AVEC LA NATURE

Posté par sylvie le 26 avril 2008

A travers les siècles, de nombreux écrivains tres différents quant à leur situation personnelle, leurs croyances, leurs origines sociales et leur histoire sont parvenus à mettre des mots sur des pensées profondes qui nous convainquent de certaines verités et valeurs universelles.

Voici quelques pensées sur le rapport de l’être humain avec la nature et la beauté.

FORCE DE TRAVAIL :

l’abeille est plus honorée que les autres animaux non parce qu’elle travaille, mais parce qu’elle le fait pour les autres….. ST JEAN CHRYSOTOM (empire byzantin)

BOURGEONS D’ESPOIR

les étoiles de la terre, ces fleurs dorées : emblèmes de notre grande résurrection, emblèmes d’une terre meilleure qui étincelle…. HENRY WADSWORT  (Etats Unis)

REFLET DIVIN

la beauté est le reflet de Dieu dans les eaux tourbillonnantes de l’Univers.LOURDES MALLA (Canaries)

CADEAUX

Le jour, le soleil, la lune, la nuit , aucun d’eux ne peut être acheté – PLAUTE  (Rome)

ARBRES

Celui qui plante des arbres aime son prochain. THOMAS FULLER  ( Grande Bretagne)

APPEL DE LA MER

Les pêcheurs savent que la mer  est perilleuse et la tempete terrible, mais ils n’ont jamais considéré ces dangers comme suffisamment sérieux pour rester au port. VINCENT VAN GOGH;

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LES REVES

Posté par sylvie le 24 avril 2008

COMMENT NAISSENT LES REVES?

Le rêve peut  etre défini comme la réaction à un ou plusieurs stimuli qui se manifestent  pendant notre repos.

Ces stimulations peuvent venir de l’extérieur ( des sources qui nous sont étrangères) lorsqu’elles proviennent de notre corps).

LA RESISTANCE

Pour comprendre la compléxité du travail d’interpretation du psychanalyste et des résistances que son patient doit surmonter avec son aide,il est utile d’essayer d’interpreter un rêve.

Dès que l’on donne une interpretation à un rêve que l’on vient de faire, la première réaction est de la rejeter soit parce qu’elle nous semble insignifiante, soit parce qu’elle n’est pas flatteuse, ce qui empeche de progresser ou tout au moins retarder l’analyse. C’est un peu comme si l’on avait honte de la premiere idée qui vient à l’esprit à propos de notre reve.Pour analyser un rêve, il ne faut pas négliger les détails. Ne pensez pas non plus que les rêves doux et agréables abritent forcément de nobles pensées. Préparez vous au pire…

Savoirpermet de vaincre dans bien des cas ses troubles. Par consequent, si on découvre soudain des choses qui peuvent nous horrifier, il ne faut pas abandonner. La résistance peut se manifester de différentes façons, selon le temps consacré à l’interpretation. Lorsque la résignation est intense et revêt diverses facettes, l’analyse est longue et compliquée, tandis que si elle se manifeste faiblement il sera plus facile de parvenir assez rapidement à la racine du mal.

LES REVES SYMBOLIQUES

Parfois les associations ne mènent à rien ou  bienla résistance est si violente qu’il est impossible de continuer. Il faut faire un essai en décrivant le rêve sur une page d’un agenda et toutes les associations ( c’est à dire toutes les idées que vous rapprochez de vos reves) sur la page suivante. Lorsque l’interpretation est difficile et que les résistances semblent insurmontables, on peut recourir aux symboles qui sont pour la plupart, issus de la tradition ( fables, folklore,poesie, mythes) et qui font allusions aux organes genitaux et à l’activité sexuelle.

Le rêve peut s’expliquer par les symboles dans la mesure où il est la manifestation la plus primitive de l’homme. Le rêve ( ce dont, en fait, nous nous souvenons au réveil) et les pensées latentes ( c’est àdire les idées que nous associons aux reves) ne sont pas cependant toujours forcément en rapport avec les symboles.

La symbologie à laquelle la psychanalyse recourt sans consulter le sujet  ou soi meme lorsqu’on tente d’interpreter ses propres reves ne saurait être considérée comme une sorte de code infaillible.

Publié dans psychologie | Pas de Commentaire »

L’ESPACE SCHENGEN

Posté par sylvie le 21 avril 2008

L’ESPACE SCHENGEN

Né de la volonté de cinq états membres de l’Union Européenne d’étendre aux ressortissants de pays tiers le bénéfice de la libre circulation des personnes sur leur territoire, l’espace Schengen repose sur les accords de Schengen, du nom de la petite bourgade luxembourgeoise où ils ont été signés le 14 juin 1985. L’espace Schengen s’est par la suite élargi à d’autres Etats européens qui y participent en tant que signataires .

PAYS FONDATEURS :

France, Belgique, Pays Bas, Luxembourg, Allemagne.

NOMBRES DE PAYS SIGNATAIRES: 3

NOMBRES DE PAYS ASSOCIES : 3

POPULATIONS TOTALES CONCERNEES :  330 millions d’habitants.

MESURES ET APPLICATION

Les accords de Schengen , ses protocoles et les accords d’hadhesion des Etats, visent à instaurer un espace de libre circulation des personnes entre les Etats signataires et associes tout en renforçant la protection aux frontières extérieures.

PRINCIPALES MESURES:

- abolition des controles au sein de l’espace Schengen, reportés aux frontières extérieures,

- Harmonisation des conditions de franchissement des frontières extérieures et des modalités de controle des personnes.

- Harmonisation  des conditions d’entrée et de visa pour les courts séjours.

-Définition de règles relatives à la responsabilité de l’examen des demandes d’asile.

-Définition du rôle des transporteurs dans la lutte contre l’immigration clandestine.

-Obligation de déclaration pour tout ressortissant de pays tiers  circulant d ‘un pays à l’autre.

-Droit d’observation et de poursuite transfrontaliere pour les agents de police des Etats appartenant à l’espace Schengen, renforcement de la coopération judiciaire

PANORAMA :

Il revient aux Etats membres de l’espace Schengen de décider à l’unanimité de l’entrée d’un nouvel Etat. Les pays sans traité d’adhesion ratifié par la Commission ne peuvent délivrer de visa Schengen , et les controles à leurs frontieres sont maintenus.

PRINCIPALES CONDITIONS DE PARTICIPATION :

- appliquer la politique commune en matiere de visas à l’égard des pays tiers,

-Faire respecter les règles de franchissement des frontières extèrieures

-Assurer une coopération judiciaire, policière et douanière.

-Lutter contre l’immigration clandestine et le trafic des stupefianfs.

Les dix pays integrés à l’Union européenne en Mai 2004 (Pologne,Hongrie, République Tcheque,Slovaquie, Slovenie, Lettonie, Lituanie, Estonie, Chypre et Malte) ansi que la Bulgarie et la Roumanie qui ont adheré en janvier 2007 ne font pas encore partie de l’espace Schengen.

Une amélioration du controle de leurs frontières extérieures est la condition de leur entrée dans l’espace.

ARTICLE SUR MON AUTRE BLOG : LE MENSONGE

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

SUEDE -NORVEGE

Posté par sylvie le 21 avril 2008

LA SUEDE:

La suede est l’un des quatre pays scandinaves avec la Norvege- la Finlande -et le Danemark.

 C’est l’un des pays les plus grands d’Europe ( 440 945 km2)mais aussi l’un des moins peuplé avec 8 867 000 habitants. Au total comme la Finlande et la Norvege, la Suede est étirée en longueur avec 1600 km de long pour 500 km de largeur.

C’est un pays couvert de forets et de lacs. L’agriculture est un peu pratiquée dans le sud du pays et sur les bords de la mer Baltique. Des plateaux ,traversé de nombreuses rivieres, s’élevent dde l’est vers l’ouest jusqu’à la frontière norvegienne.Le sommet suedois est le Kebnekaise qui culmine à 2117 m; la Suede fait partie de l’Union Européenne mais a gardé sa monnaie nationale : la couronne suedoise (SEK).

LA NORVEGE

La Norvege se distingue des autres pays scandinaves par son relief particulièrement tourmenté. Son point culminant : le Glittertind, recouvert par de nombreux glaciers atteint 2470 m d’altitude.

De fait, sa cote qui s’étire jusqu’au cap nord et à la frontière russe est tres irréguliere. On y trouve les fameux fjords, anciennes vallées glacières escarpées maintenant recouverts par la neige, mais aussi une multitude d’iles.

La Norvege est aussi un pays plus contrasté que les autres pays scandinaves, au climat plutot tempéré ,comparé à l’Alaska situé à la même latitude grace au Gulf Stream.

La Norvege compte 4 400 000 habitants , pour une superficie de 323 890 km2. Contrairement au reste de la Scandinavie,elle n’a pas intégré l’Union Européenne. La capitale est OSLO. 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

bon week

Posté par sylvie le 18 avril 2008

 

BLOG EN PAUSE PENDANT QUELQUES JOURS….

VACANCES

BONNE SEMAINE A TOUS

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

TOULOUSE-LAUTREC

Posté par sylvie le 15 avril 2008

HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

Peintre et lithographe français

ne le 24 novembre 1864 a Albi

décédé le  9 septembre 1901

Henri  de Toulouse-Lautrec est un peintre et lithographe français, avec beaucoup d’esprit , il aimait à dire : Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin.

Henri de Toulouse Lautrec est né dans l’une des plus vieilles familles de France, descendant en effet en droite ligne des comtes de Toulouse . Il eut une enfance heureuse auprès de sa mere qui s’etait separée auparavant de son père, jusqu’au moment moment ou par suite de la consanguinité de ses parents, il souffrit d’une maladie qui affectait le développement des os. Sa constitution osseuse etait faible et entre mai

1878 et aout 1879, il souffrit d’une fracture au fémur à chaque jambe qui l’empecha de grandir davantage et ne lui permit d’avoir une taille d’1.52m. On essaya de le guerir  au moyen de décharges électriques et en lui plaçant à chaque pied une grande quantité de plomb. s

Son tronc etait d’une taille normale mais sa tete avait des levres et un nez epais, il bavait et zezayait en parlant. Des yeux noirs achevaient d’en faire un nabot grotesque.  

En Juillet 1881 Henri échoue au baccalaureat à Paris mais est reçu à Toulouse à la session d’Octobre. C’est alors qu’il décide de devenir artiste. Soutenu par son oncle , il finit par convaincre sa mere. 

Incapabable de participer aux activités qu’un corps normal aurait permises, Toulouse-Lautrec vécut pour son art, il devint un peintre du post-impressionnisme, un illustrateur de l’art nouveau, et un remarquable lithographiste, il a croqué le mode de vie de la boheme parisienne à la fin du XIX siècle. Au milieu des années 1890 il a contribué par des illustrations,    on le considérait comme  » l’ame de Montmartre » . Ses peinture dépeignent la vie au Moulin Rouge et dans d’autres cabarets et theatres montmartrois ou parisiens ainsi que dans les maisons closes qu’il frequentait ( et ou peut etre il contracta la syphillis).

Toulouse Lautrec donnait des cours de peinture, et il encouragea les efforts de Suzanne Valadon un de ses modèles qui fut probablement sa maitresse.

Alcoolique pendant la plus grande partie de sa vie d’adulte il entra dans un sanatorium peu avant sa mort à Malromé, à la suite des complications dues à l’alcoolisme et à la syphilis, à pres de 37 ans. Ses derniers mots furent  » vieil imbecile » adressés à son père  qui était present au moment de sa mort: 

On dit que Toulouse Lautrec est un artiste génial dont les remarquables capacités d’observation se sont accompagnées d’une sympathie profonde envers l’humanité. Il n’a jamais laissé voir quelque regret que ce fut en raison de sa difformité. Il vécut sa vie pleinement se fit de nombreux amis et fut toujours accepte malgré sa taille etriquéee.

SON ART : malgré une vie courte et marquée par la maladie, l’oeuvre du peintre fut tres vaste, le catalogue pratiquement complet de ses oeuvres énumere 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies et environ 5000 dessins.

Dans sa jeunesse les chevaux constituaient pour lui un sujet habituel, depuis l’enfance il aimait l’équitation et devoir y renoncer à cause de sa maladie fut pour lui quelque chose de tres douloureux, et c’est pourquoi il décida de continuer à faire vivre dans ses oeuvres sa passion pour les chevaux.

Au debut de sa carriere, il peignit quelques nus masculins comme exercices mais ses meilleurs nus representent des femmes, en général il préférait partir d’ebauches mais beaucoup de ses nus doivent avoir été faits d’après nature. D’habitude ses modeles ne sont pas de belles jeunes filles mais des femmes qui commencent à vieillir. Pour peindre ce genre de tableaux, il s’inspirait d’Edgar Degas.  Il ne cessait de dessiner, quelques dessins sont des oeuvres en eux memes, mais beaucoup sont des ébauches pour des peintures ou des lithographies. Quelquefois ses dessins ressemblaient à des caricatures qui, en quelques traits, rendaient un geste ou une expression..

A voir sur l’autre blog : DEVOIR ET BONHEUR  

Publié dans PEINTURE | Pas de Commentaire »

PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 13 avril 2008

«   NON « 

Apprendre à dire non, avec fermeté et douceur, sans se justifier et sans cupabilité, permet de recouvrer son libre arbitre, de conquérir une parcelle d’indépendance et de créer son propre espace de liberté.

Ainsi un  » non » à bon escient est une promesse de bonheur

Publié dans philo | 2 Commentaires »

BON WE

Posté par sylvie le 11 avril 2008

BON WE A TOUS  …..

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’OURS POLAIRE

Posté par sylvie le 11 avril 2008

LE SEIGNEUR DE L’ARCTIQUE

L’ours polaire est le plus grand carnivore du monde: un gros mâle peut dépasser 700 kg! en mer il se nourrit essentiellement sur la banquise de phoques venus respirer à la surface: mais à terre, il peut apprecier oeufs, végétaux, voire détritus. Tout en haut de la chaine alimentaire océanique,il est parfois classé parmi les mammiferes marins.

UNE REMARQUABLE ADAPTATION

Sous sa fourrure immaculée qui l’aide à se fondre dans le paysage, une couche de graisse protege l’ours du froid, tout enlui assurant une réserve d’énergie. Sa peau noire absorbe la chaleur » canalisée par ses poils bancs. Ses petites oreilles, sa forme ramassée limitent les pertes caloriques. Pour marcher sur la neige sans s’enfoncer, ses larges pattes s’étalent comme des raquettes.

UN ANIMAL SANS PREDATEUR OU PRESQUE

A Part l’homme, l’ours polaire n’a pas de prédateur: il règne en maitre sur son territoire. Naturellement tres curieux, il explore tout ce qui est nouveau: une fois sa curiosité satisfaite, en général iul s’en va… Malgré son aspect de gros nounours, c’est un animal dangereux mais   il est protégé et on ne peu le tuer qu’en cas de danger immediat.

L’ours blanc marche à quatre kilometres à l ‘heure et court à plus de 40  km/h, mais il ne peut courir longtemps et s’il est par exemple pourchassé par une motoneige ou un helicoptère, il peut mourir d’une crise cardiaque.

l’ourse va l’amble :   il marche en mettant ses pattes postérieures dans les traces de ses pattes avant. Peut être pour perdre moins de chaleur.

Les ours polaires sont tellement auchaud dans leur couverture de poils et de graisse, que, l’été, ils recherchent les zones encore enneigées ou se creusent un abri, au frais dans le permafrost.

Pour les Esquimaux, l’ours blanc est pisugtooq,  » l’éternel vagabond » .

L’ours est joueur et curieux.. Il lui arrive de rentrer dans les maisons, de grimper sur les bateaux, de chercher à monter dans les bus, de jouer avec le vent. Les oursons , eux , font du toboggan sur les pentes neigeuses, coursent les oiseaux… autant de façons d’apprendre sans cesse à résoudre de nouveaux problèmes.  Et si c’es qualités d’adaptation étaient indispensables à la survie de l’ours blanc, dans un environnement si rude ?

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

12
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...