CITATIONS DIVERSES

Posté par sylvie le 31 mai 2008

CITATIONS D’AMOUR

Ne pense pas qu’unjour mon coeur puisse t’oublier, il peut cesser de battre mais pas de t’aimer.

J’aime donc je suis – Dès que je cesse d’aimer, je cesse d’être.G.CESBRON

Aimer un être,c’est accepter de vieillir avec lui. A. CONS

   -  – - – –  – - – - – - – - – - – - –  – - – –  – - – - – — – - — – - – - – - – - – - – — – – - – - -  — – - -

Posseder comme seule certitude la sagesse de l’incertitude.

Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover.

L’imagination est plus importante que la connaissance(savoir) car la connaissance est limitée, tandis que l’imagination engloble le monde entier, stimule le progrès, suscite l’évolution.

La science sans religion est boiteuse, la religion sans la science est aveugle. EINSTEIN

Il semble que le goût des livres croisse avec l’intelligence . PROUST

Les paradoxes d’aujourd’hui sont les préjugés de demain.

Chaque homme est une histoire qui n’est identique à aucune autre.

La fleur de l’illusion produit le fruit de la réalité.

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.

PROCHAIN ARTICLE SUR MON AUTRE BLOG : BOUDDHA

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU JOUR

Posté par sylvie le 31 mai 2008

MA PENSEE DU JOUR

LA VOIE DE LA CONSCIENCE :

C’est dans la solitude et le silence que se fait entendre la voix de la conscience .

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

JE SUIS

Posté par sylvie le 31 mai 2008

JE SUIS…..

Je suis….
Je suis le bleu du ciel et l’ocre de la terre
Le vent de la forêt
Le rouge du pavot
La blancheur de la plume et le noir du mystère
Je vibre dans le jaune habillant l’abricot
Sanglote dans le gris des plus funestes orages
Et ruisselle dans l’or de l’âme du soleil
Je suis dans les reflets du pllus petit rivage
Le mauve du lilas
Le rose sans pareil de la fleur éternelle et des feux du flamant
Je suis tous les reflets argentés de la lune
Au coeur de la moindre étoile
Au bord du firmament
Et ceux ou te sourit la blondeur de la dune
Dans le trille du merle
Le rire du ruisseau
J’éclate en mille sons ou chante la tendresse
Vibrato de bonheur comblant chaque ruisseau
Et je danse toujours dans le feu qui se dresse
Je suis tous les flocons doux cristaux de neige
Qui dessinent dans l’air leur valse de froid
Et les gouttes de pluie en rondes ou manège
abreuvant le sol sec lorsque l’été fait loi
Je perle dans la sève éttofant les ramures
Dans les sillons du champs que l’homme a labouré
Ou geint le souvenir d’un grand choc des armures
Et niche la colombe au tendre bec doré
Je suis clair,je suis sombre à tout instant du jour
Mes couleurs sont partout dans l’ombre ou la lumière
Mes chagrins, ma colère et surtout mon amour
Je suis le cri du vent
Sa chanson coutumière
L’arôme de la mousse et le goût des embruns
Je transperce la nuit des mes clartés sans nombre
Je donne leur nuance aux plus simples des parfums
Et je chante pour toi lorsque ton coeur est sombre
Regarde – moi …..sens -moi…..
Toi, qui dans tes hivers recherche une lueur et la force de vivre
Car je suis toujours là
Je me nomme  » UNIVERS  »
et je m’offre en ami pour tout ce que je livre……

Tres beau texte de Johanne Hauber -Bieth……

Publié dans POESIE | 2 Commentaires »

PANNE PC

Posté par sylvie le 28 mai 2008

Panne de Pc – Je vais donc etre absente quelques jours….

Bonne semaine à tous.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MERCI

Posté par sylvie le 27 mai 2008

80240 visites -  Merci beaucoup…

Merci à ceux qui me laissent des commentaires, et à ceux à qui j’ai pu aider … J’espère pouvoir faire toujours plus, mais en fonction du temps dont je dispose ..Ce n’est pas toujours évident de gérer trois blogs ..

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

ALZEIMER

Posté par sylvie le 26 mai 2008

POURQUOI LA MEMOIRE DIMINUE

La première chose qui vient à l’esprit lorsqu’on évoque la maladie d’Alzeimer, ce sont les pertes de memoire. Les troubles de memoire sont inherents à la maladie d’Alzeimer, mais le contraire n’est pas vrai – ce n’est pas parce qu’une personne âgée a la mémoire qui flache que cela signifie nécessairement que c’est Alzeimer.

Un grand professeur tempère les craintes : à partir de 55 ans, plus de la moitie des personnes se plaignent de troubles de la mémoire. Souvent, ce n’en sont pas vraiment, mais plutot un déficit de l’attention. En effet, pour memoriser , notre cerveau a besoin d’enregistrer l’information, ce qu’il ne fera que si le processus est conscient, c’est à dire si la personne y fait attention. La mémoire est un processus attentionel.  Ainsi, ce qui est souvent pris pour des pertes de memoire ne correspond en fait qu’à des troubles attentionnels ». 

Aux troubles de la mémoire, premières manifestations de la maladie, vont s’ajouter les troubles du langage, des gestes, du comportement et de la reconnaissance. Les troubles du langage par exemple concernent aussi bien la compréhension orale que la capacité à s’exprimer, forme la plus répandue de démence, l’Alzeimer s’exprimera différemment d’une personne à une autre. Certains auront plus de difficultés à s’exprimer alors  que chez des autres ce sont les troubles du comportement qui vont être exacerbés.      Mais d’ou proviennent ces troub les ?  Quelles sont les manifestations physiologiques de la maladie ?

C’est au coeur du cerveau que se trouve la réponse. D’ailleurs, seule  une autopsie du cerveau permet d’aboutir à un diagnostic certain   d’Alzimer. Les responsables sont les plaques seniles, ou plaques amylôides. La formation de ces plaques correspond à l’accumulation d’une proteine  anormale, la beta amyloide, fruit d’un mauvais clivage d’une autre proteine,l’APP;  une fois le processus enclenché, c’est la mort du neurone assuré, et petit à petit, ce sont des aires cérébrales qui sont touchées.

D’autres types de lésions, peuvent être observées dans le cerveau des malades: cette fois ci, c’est au coeur meme des  neurones qu’il faut plonger . Le mécanisme est analogue à celui des plaques amyloides : c’est l’accumulation d’une proteine impliquée dans la structure cellulaire, anormalement constituée qui conduit à la mort du neurone. La différence majeure réside dans la localisation intracellulaire de la proteine

Un grand professeur explique les mécanismes à l’origine de la perte de memoire :  » les premières lesions que l’on peut observer des l’lâge de 40 ans se forment au niveau de l’hippocampe, siège de la mémoire des faits récents. Mais l’apparition des lesions ne signifie pas forcement qu’il y’ait un de sympotme associé : la maladie est  dite asymptomatique. Lorsque cette région cérébrale est endommagée, il est impossible de former de nouveaux souvenirs. Par contre, les souvenirs dejà emmagasinés ne sont pas altérés. C’est pourquoi les personnes malades peuvent parfaitement se souvenir de leur mariage ou deurs 20 ans mais pas de ce qu’ils ont fait la veille au soir .

ARTICLE DANS MON AUTRE BLOG : JUNG

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LA SAGESSE

Posté par sylvie le 26 mai 2008

La sagesse, c’est être attentif aux messages de son coeur, c’est être à l’écoute de soi, à l’écoute de l’autre.Mais comment parvenir à entendre ces messages dans ce vacarme permanent, dans ce rythme quotidien qui ne nous laisse que peu de chances de nous retrouver, de faire le point sur ce que nous ressentons, sur ce que nous desirons vraiment, sur ce qui est essentiel pour nous ?

Faute de temps, faute de regard, faute d’écoute, nous perdons notre vraie richesse. Nous nous appauvrissons un peu plus chaque jour et notre vérité devient aridité. Plus rien ne peut pousser, ni pour soi, ni pour l’autre, et l’on ne donne plus puisqu’on n’a plus rien à donner.

La sagesse, c’est tenter de développer l’harmonie avec soi, bien sur, mais aussi avec l’autre. Tenter d’integrer les contraires, souvent faces opposées d’une même vérité, plus complementaires que contradictoires. La sagesse est ouverture, rigueur, courage, endurance, engagement, humilité. Elle est apprendre et comprendre, mais comprendre de tout son être.

                 » on ne reçois pas la sagesse. Il faut la découvrir soi meme après un trajet que personne  ne peut faire pour nous » Marcel Proust.

CITATIONS :

« tu me dis, j’oublie

 tu m’enseignes,je me souviens

 tu m’impliques, j’apprends  » …………………….BENJAMIN FRANKLIN

« On n’enseigne pas ce que l’on sait

 On n’enseigne pas ce que l’on veut

 On enseigne ce que l’on est ……………………..JEAN JAURES

 » ce qui compte dans l’effort, c’est avant tout l’action, plutot que le résultat.

Fais donc ton devoir sans te préoccuper de ce qu’il en résulte, de son aboutissement bon ou mauvais. Dans la seule sagesse tu trouveras ton refuge sans penser à l’issue, source de maux et de misere. Le sage ne se soucie ni du bon ni du mauvais en ce monde……….L.Van Beethoven

« donne tes mains pour servir et ton coeur pour aimer………..Mere TERESA

« on ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux »..ST EXUPERY

« Pour obtenir une vérité quelconque sur moi, il faut que je passe par l’autre..J.P.SARTRE

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

EINSTEIN

Posté par sylvie le 23 mai 2008

ALBERT EINSTEIN

Physicien allemand

1879-1955

- Il a publié la théorie de la relativité restreinte et une théorie de la gravité dite relativité générale .

-Il a largement contribué au développement de la mécanique quantique et de la cosmologie

-il a reçu le prix Nobel de physique – son travail est connu pour l’équation E=–2mc2.

Il fut le père de la bombe atomique

   – - – - – - – - – - – - – - -  -  – -

L’homme est immortalisé la langue tirée et le cheveu en bataille, il avait aussi des varices et les pieds plats,ce qui lui permet de faire son service militaire.

Pas du genre premier de la classe, il choisit d’étudier les maths et les sciences physiques, il considere la science comme le fruit de la raison humaine et de la réflexion.

A 30 ans il est reconnu comme l’un des plus grands penseurs scientifiques. Il effectue ses prédictions sur le faon. En 1912 il pose les lignes générales de la relativité. Sa théorie sur la déviation des rayons lumineux lui vaut la une du London Times.

Dans les années 1905-1909: publication de 4 livres qui ouvrent des nouvelles voies dans la recherche ( physique nucléaire, mecanique,celeste.

En 1914 il habite Berlin,il reçoit des propositions de travail qui lui permettent de se consacrer entièrement à son travail de recherche.

il clame en même temps ses opinions politiques, , la situation s’assombrit et on le traîne dans la boue ,le traitant de juif et pacifiste.

En 1928 il est nommé président des droits de l’homme.

En 1933 il apprend que sa maison est pillée par des bandes nazies ; son fils ,schizophrène passera sa vie dans une clinique en Suisse.

Il mourut en 1955d’une rupture d’anévrisme, on éparpillera ses cendres dans un lieu tenu secret.

SES CITATIONS :

« n’essayez pas de devenir un homme qui a du succes,essayez de devenir un homme qui a de la valeur »

« rien n’est plus proche du vrai que le faux »

« Si les faits ne correspondent pas à la theorie,changez les faits »

« si vous n’arrivez pas à expliquer un concept à un enfant de six ans c’est que vous ne maîtrisez pas le concept »

« placez votre main sur une poele brulante ,ca vous semble durer une heure,asseyez vous aupres d’une jolie femme une heure et ca va vous sembler durer une minute, c’est ça la relativité »

« un probleme sans solution est un problème mal posé »

« la politique c’est éphémère, une équation est éternelle »

« tant qu’il y’aura des hommes il y’aura des guerres »

« la recherche c’est 5%du talent et 95%de transports

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

les personnalites qui ont marqué l’histoire 1

Posté par sylvie le 19 mai 2008

PABLO PICASSO

Picasso connut durant sa vie une célébrité sans pareille dans l’histoire de l’art.

Son génie fut salué dès son plus jeune âge, et sa renommée ne cessa de s’affirmer. Étonnamment prolifique, il n’ a laissé aucun domaine de l’art en l’ état. Ses innovations et ses inventions ont révolutionné la peinture, la sculpture, la céramique, la gravure. Il n’est pas une seule des invention stylistiques du surréalisme aux expressionnistes abstraits et au pop art, de l’ affiche de publicité à la bande dessinée, qui ne lui doive peu ou prou.

Il avait ainsi défini son but :  » il faut réveiller les gens. Bouleverser leur façon d’identifier les choses. Il faudrait créer des  images inacceptables. Que les gens écument. Les forcer à comprendre qu’ ils vivent dans un drôle de monde. Un monde pas rassurant. Un monde pas comme ils croient ……..

PELE :  LE DIEU NOIR

en 1958 , la Suède accueille la coupe du monde de football. Un jeune homme  va en trois matches devenir célèbre: Pelé marque contre le pays de Galles (un but) , se déchaîne  contre la Franc ce en demi-finale (trois buts), et achève en apothéose en marquant deux fois en finale contre la Suède. A Dix huit ans, il empoche sa première coupe du monde …. Authentique génie du ballon, Pelé a incarné  ce qu’ il y’ avait de plus beau , de plus créatif et de plus enrichissant dans le football. Il allait à des possibilités physiques au dessus de la moyenne une perception quasi miraculeuse du geste à effectuer et a exécuter avec facilité ce qui était réputé impossible.

Après vingt ans de fidélité envers le FC Santos, Pelé quitte le Brésil pour les États Unis. Le club du Cosmos de New York l’a engagé pour la somme fabuleuse à l’époque de  4,75 millions de dollars) afin de promouvoir l’image du foot. ( le soccer) au pays du baseball;

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’IMPRESSIONNISME

Posté par sylvie le 17 mai 2008

L’IMPRESSIONNISME 1ere partie

LA REVOLUTION EN COULEURS

En 1874, refusés par le Salon officiel ,une trentaine de peintres décident d’exposer dans les locaux du photographe Nadar, bd des Capucines, à Paris. Cet exil, est une immense victoire, il ne nous reste plus qu’à exposer nous même, dit l’un des peintres, , et à faire une concurrence mortelle à tous les vieux idiots borgnes.  C’est la première exposition des  » refusés » , qui, suite à un article moque , va prendre le nom d’impressionnistes..

Cette exposition qui fonde l’école impressionniste, est aussi et surtout une grande révolution qui a bouleversé l’art de la peinture? Jusque là, on se contentait de privilégier le fond sur la forme. Ce qui importait était le sujet, qu’il soit religieux, anecdotique, mythologique, symbolique : ou qu’il représente des lieux ( paysage, marine, etc) ou des personnes ( portraits)  et la façon de le representer etait soumise à des règles  » canons » dont il etait difficile de s’affranchir.

L’impressionnisme révolutionne le regard en travaillant sur la forme et en proposant une peinture qui ne tente pas de representer exactement le sujet proposé, mais en donne une  » impression ». Les  » impressionnistes » s’attachent à restituer les effets de lumiere fugitifs avec des touches fragmentées qui, prennent une impression de flou déconcertante pour le public des années 1870;

¨LES GRANDES FIGURES :

Claude MONNET:  

l’homme : passionné , courageux, sentimental, tenace et généreux.

Pendant de longues années le chef de file des impressionnistes a du mal à nourrir sa femme Camille et ses fils . A partir des années 1880 sa situation salaire. Après avoir surmonté la mort de sa femme, il coule des jours heureux à Giverny ou il s’installe avec sa seconde épouse .

Ses themes : les bords de Seine, les promenade dans la nature, les vues de voyage, les séries, et ses célèbres Nymphes.

Ses tableaux les plus célèbres :  » le déjeuner sur l’herbe » –  » la grenouillère »"  »  » les coquelicots d’Argenteuil »; Les nympheas ;

PIERRE AUGUSTE RENOIR/

l’homme : robuste, joyeux, tenace.

Comme son ami Monet, Renoir vit des années difficiles et suscite railleries et quolibets avant de connaître succes. Ironiquement, c’est une oeuvre mondaine,  » Portrait de Mme Charpentier et de ses enfants » typiquement impressionnistes, qui le relie au grand public. Aussitôt, la haute bourgeoisie se bouscule pour poser devant son chevalet. Loin de s’enorgueillir de sa réussite, il continue à mener une existence paisible aupres de sa femme Aline et de ses enfants. Jusqu’à sa mort, il se considérer comme un humble « artisan ».

Ses themes : les bords de Seine, les bals, la vie parisienne, les portraits et les baigneuses.

Ses tableaux les plus célèbres :  » la Grenouillère »- «  »Le bal des du Moulin de la Galette » , le Déjeuner des Canotiers » –  » La liseuse » , les Parapluies,  Ses multiples baigneuses.

EDOUARD MANET

L’homme : racé, séducteur, élégant, gai, frondeur, spirituel et curieux

Issu de la haute bourgeoisie,Manet n’a jamais eu des problèmes d’argent, ce qui lui a permis de se consacrer à son art en toute sérénité. Malgré ses origines, il n’hesite pas à choquer l’opinion en peignant des femmes nues, aux moeurs douteuses, ou des compositions religieuses jugées blasphématoires. Ses scènes de la vie parisienne déconcertent tout autant par leur réalisme saisissant. Quant il meurt des suites d’une ataxie à 51 ans, il est encore largement incompris. Seuls ses pairs, comme Renoir, Morisot, pleurent le  » père » de l’art moderne.

ses themes : les compositions historiques, les portraits des proches , d’amis et de célébrités ,et la vie parisienne.

SES OEUVRES LES PLUS CELEBRES :

« Olympia » –  » le déjeuner sur l’herbe ( 1863) – le joueur de fifre «     » l’exécution de Maximilien »  ‘le balcon »  » un bar aux folies bergères ».

ARTICLE SUR MON AUTRE BLOG : FREUD

Publié dans PEINTURE | Pas de Commentaire »

123
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...