PENSEES ET MAXIMES

Posté par sylvie le 13 mai 2008

QUELQUES PENSEES ET MAXIMES  SUR LA JUSTICE- LA VERITE  OU ENCORE DES ESPERANCES QUE CHACUN PORTE AU FOND DE LUI :

Les morsures les plus cruelles sont celles de l’indifference

Les conviction sont faites pour ceux qui n’ont pas envie de douter.

le doute est l’avenir de la connaissance.

La résignation est un bateau échoué qui ne rêve plus de prendre la mer.

Si tu n’as pas soif de justice , tu n’as pas faim de sagesse.

Inutile est le savoir pour celui qui n’a pas ajoute le raisonnement à  ses connaissances.

 la rage de vaincre  est rarement ajustée à la valeur du désir.

L’espoir n’est qu’une jouissance de l’esprit dans un avenir incertain.

Le présent est pénible si le passé est omnipresent

l’inutile commence dès que l’essentiel est dépassé.

L’inegalité entre humains est réelle quand on voit les fronts en sueur et ceux qui ne le sont jamais.

la voie du silence mène à la voie de la conscience.

THEME SUR MON AUTRE BLOG : H.DE MONTHERLANT

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 13 mai 2008

JAMES BROWN

musicien et chanteur americain

ne en Caroline du sud  en 1928

Décédé à Atlanta le 25 decembre 2006

Ils ne sont pas nombreux ceux qui peuvent se targuer d’avoir inventé un courant musical. James Brown est de ceux là. S’il rêvait de devenir sportif, , c »est grace à son chant qu’il devient célebre.

Il commence à se produire dans les salles de danse dans la région D’Augusta, mais il tombe petit à petit dans la délinquance. A 16 ans, il commet une attaque à main armée pour laquelle il est condamné dans un centre de détention juvenile; trois ans plus tard sa peine est allégée et il est relaché à la condition de ne pas retourner à Augusta et de trouver un emploi

Lors d’un sejour en prison, il rencontre un autre chanteur Bobby Byrd, et integre son groupe de rythm and blues dont le style evolue et qui sera rapidement renomme  » the Famous Flames puis James Brown withThe Famous Flames. Le groupe se produit essentiellement dans le sud des USA.iL rencontre le succes avec  » Please, Please, Please »Malgré ce premier single à grand succes, les neuf qui suivirent furent tous des échecs et le producteur du groupe etait pret à rompre leur contrat, ce qui n’arriva puisque le single suivant  » Try Me  » se place directement numero 1. Ce nouveau hit fut suivi d’autres succes.  Night Train est considéré comme le premier album caracteristique de James Brown  avec un son instrumental, un rythme tres present et une rapidité qui marqua profondément dès sa sortie. La majorité des chansons du groupe depuis les débuts  etant écrites ou co ecrites par James et son charisme surpassant tout, il s’imposa naturellement au point  que les autres membres du groupe devinrement simples accompagnateurs du chanteur.

Sous l’impulsion du bouillant chanteur, le chant est de plus en plus heurté, la musique simplifiée, le funk est en train de naitre. Les prestations sceniques endiablees de James Brown dans une periode difficile pour les noirs americains sont comme une liberation. En 1965 il sort  » Papas got a brand new bag  » et I Feel good’;il a accelere le tempo de Papas »" afin de le rendre plus intense et commercial. « Cold Sweat »  fut considéré comme une démarcation au niveau des paroles et un potentiel de succes plus élevé. L’avenement du disco qu’il a influencé à la fin des années 70 va paradoxalement ralentir sa carriere.

iL participe au film  » the blues brothers » et continue d’exister au travers des diverses influences  » the godfather of soul est beaucoup moins prolifique et il se fait surtout remarquer pour ses problemes judiciaires.

En 1988 il est arrete pour exces de vitesse puis emprisonné pour détention d’armes et consommation de PCP; il est condamné à six ans de prison.   Jusqu’à sa mort, il atlterne entre periode de desintoxication, arrestations pour possession de drogue et autres arrestations pour violences conjugales. Mais aussi periodes ou il continue à enregistrer et à se produire à travers le monde.

Recemment il a fait une chanson avec les Black Eyed Peas sur leur dernier album Monkey Business intitulée  They dont’ want music. On reconnait bien son style jazz retro mélangé au rythme plus modernes des B.E.P.

Suite à une pneumonie, il est admis à l’hopital le dimanche 24 decembre, et y décede le 25 decembre 2006 à 1h45 (heure locale) d’une insuffisance cardiaque congestive à l’age de 73 ans.

SA VIE PERSONNELLE :  il a eté marie 4 fois. Son mariage avec sa dernière épouse, Tommie Raye qui avait eu lieu en 2002 a eté annulé peu de temps après. Ils se sont pourtant remariés en 2004 et ont eu un enfant . Brown a egalement eu deux enfants avec sa premiere femme Velma, et trois avec sa seconde Deidre. Adrienne Rodriegues, sa troisième épouse avait fait arreter Brown quatre fois pour violences conjugales.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

PAUL ELUARD

Posté par sylvie le 11 mai 2008

PAUL ELUARD

Poete français

né le 14 decembre 1895

décédé le 18 novembre 1952

 » Je tiens le flot de la riviere comme un violon »

Après une enfance heureuse, il est atteint de tuberculose à 17 ans et est contraint d’interrompre ses études. Il fait la connaissance de Helena Dimitrievnia, dite Gala qui deviendra son épouse, source d’inspiration intarissable puisqu’il composera ses premièrs poemes. Il emprunte le nom de sa grand mere : Eluard, un nom plus évocateur.

Présenté à Andre Breton et Louis Aragon avec lequel il entretiendra toute sa vie une relation extremement profonde aussi conflictuelle( notamment autour du communisme) que prolifique, mais toujours riche,il entre dans le groupe dadaïsme à Toulon. Sa contribution au Dadaïsme commence avant l’avenement du Dadaisme puisqu’alors que Tzara est encore à Zurich, tous deux mettent au point quatre papillons qui seron t diffusés dans la ville à 1000 exemplaires chacun.
Après une crise conjugale, il entreprend un tour du monde qu’il acheve en 1924,ses poemes de l’epoque temoignent d’un passage difficile rechute tuberculeuse et separation d’avec Gala qui est devenue l’egerie de Dali.

En 1933 se profile une  » crise » avec son exclusion du parti communiste français auquel il avait adhere . En 1934 il epouse Nush, modele de Man Ray et de Picasso.
des desaccords politiques l’eloignent du groupe des surrealiste. Il est mobilisé et mene une activité résistante. C’est surtout avec les mots qu’il a décide de lutter et son poeme  » Liberté » dont le genie consiste à faire emerger d’un poeme d’amour leger et sublime un cri de protestation et d’engagement et le force à entrer dans la clandestinité- son écriture aborde des lors plus radicalement des themes militants et engages à laquelle l’extreme concision formelle qu’il adopte des lors donne plus d’impact encore.

Après la mort premature de Nush il rencontre son ultime amour Dominique et lui dedie son recueil  » Le phenix » transition entre l’horreur de la longue deliquescence de Nush et plus tard la renaissance à travers l’amour de Dominique dans lequel les thematiques de la mort, du doute, du désespoir, de la Vanité des Vanités s’opposent en miroir à celles de la vie, de l’amour, de la sensualité et de la chair comme clef de voute le poeme ecrit au moment de la mort de Nush à la fois épitaphe et notes intimes qui nous font peut etre plus que n’importe quel autre poeme rentrer profondément dans l’intimité de Paul Eluard à travers son désespoir sans fard et son renoncement épuisé.,poeme qui justifie et fonde à la fois le recueil.
Paul Eluard décède d’une crise cardiaque en novembre 1952 ; il est enterré au cimetiere du Pere Lachaise à Paris ou il repose dans une partie calme et ombragee de la division 97 non loin d’autres figures de l’engagement social de l’après guerre tel que Maurice Thore
Ce qui a crée , fait et fera à l’avenir le succes universel d’Eluard c’est que tel un sujet desirant au sens analytique du terme, il est dans une quete de sens et de valeur, qu’il ne cessera toute sa vie durant de proposer dans toutes ses actions artistiques. Il n’est des lors pas etonnait que ce poete s’inscrive dans une perspective surrealiste qui interroge justement le sens conventionnel attribué aux choses pour mieux le deconstruire, extirper la plus petite notion de signification résiduelle .

LIBERTE

Sur mon cahier d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable et sur la neige
J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’ecris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom
Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaitre
Pour te nommer
LIBERTE .

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

LA PSYCHANALYSE

Posté par sylvie le 11 mai 2008

LA PSYCHANALYSE

La psychanalyse est une méthode thérapeutique visant à soulager les souffrances de l’individu.

Qu’il s’agisse de complexes d’inferiorité, d’angoisses, de phobies, de névroses ( trouble mental), de déviations, d’obsessions…les atteintes de l’ame humaine sont multiples.

La psychanalyse se propose de faire remonter du gouffre de l’inconscient les causes, l’origine du mal-être. C’est une méthode destinée à réveler des éléments que l’on croit oubliés, à les faire réapparaitre au grand jour afin de les identifier et de les comprendre.

La tache s’annonce souvent longue et difficile, les chemins de la connaissance ne s’ouvrent pas aisément à nous, car en général nous refousons de nous avouer à nous memes les préoccupations de notre inconscient, nous les refoulons dans les abysses de notre esprit.
Leur exploration, comme leur remontée à la surface représente un travail long ,pénible , mais indispensable car la prise de conscience pour la psychanalyse est la clé de la guérison. L(investigation psychanalytique n’est pas une recherche de surface, elle s’adresse au plus intime, au plus caché de l’âme humaine, d’ou sa premiere appellation de  » psychologie des profondeurs ».

La cure psychanalytique consiste à donner du sens ou transformer en état conscient quelque chose que nous conservons dans les profondeurs de notre esprit et qui nous fait du mal. La guerison passe donc par une prise de conscience de ce qui nous perturbe, des souvenirs que nous croyons endormis mais qui, en réalité, s’actualisent, agissent en nous, et nous rongent. Le patient doit retrouver lui meme les préoccupations de son inconscient; il est l’acteur principal de son analyse, il est l’analysant,celui qui l’écoute est l’analyste.L’action entreprise est l’analyse dite aussi analytique.

Une cure psychanalytique n’est pas le fruit du hasard. Elle est menée par une personne qui a suivi une solide formation fondée sur des connaissances positives. La psychanalyse est avant tout l’application d’un savoir, meme si l’interpretation donne lieu parfois à des tatonnements qui peuvent paraitre intuitifs au profane. Le psychanalyse n’a rien d’un devin, ni d’un sorcier, ni d’un magicien. Le patient, lors du premier contact, formule sa demande,se fait connaitre, raconte son histoire, du moins celle qu’il a dans sa conscience.

La première regle à respecter est celle de la libre association, le patient doit parler librement de  » tout ce qui lui passe par la tete » meme si cela lui parait absurde ou incoherent. Il doit appliquer la regle de non omission, c’est à dire ne rien dissimuler. ;à la faveur de l’association, de l’évocation automatique, spontanée une préoccupation inconsciente peut passer à travers le filtre et parvenir à la conscience.

QUELLES SONT LES REACTIONS DU PATIENT ? : Il est difficle de parler seule, et même si le psychanalyste intervient, comme pour relancer la recherche quand elle semble s’essouffler, le patient s’arrete souvent. Tout se passe comme si une force cachée s’opposait à la remontée du souvenir obsédant surtout s’il évoque une scene ou situation ayant provoqué un traumatisme. Ces silences, ces freins, ces retards dans l’analyse constituent ce que l’on appelle des  » résistances », le patient s’oppose à lui meme, à son propre effort.
Le psychanalyste n’intervient pas, parfois son silence peut deconcerter, ou décevoir, car le patient attend en général un réconfort.Mais conseiller ou diriger le patient serait rompre avec la règle de spontaneité de la cure en établissant une relation concrète,de plus, cela risquerait de de provoquer l’opposition du patient ou bien encore de lui faire perdre son autonomie,de le mettre en état de dépendance. Mais en aucun cas le psychanalyste demeure passif,il part à la recherche de fissures propres à ébranler la forteresse de l’inconscient. Il guette, afin de les saisir comme par surprise les manifestations de l’inconscient dans la vie quotidienne; en revanche, le psychanalyste ne porte pas de jugement et jamais il ne se pose en moralisateur. Il fait part de ses interpretations au patient au moment choisi par lui et qu’il estime favorable.

Une cure est longue, la progression dans les mystères de l’inconscient est longue et difficile,l’acceléer serait une erreur, il faut progresser par petites touches.

Plus qu’une démarche purement intellectuelle, l’analyse est avant tout une expérience personnelle, elle se vit, le patient change, il se réalise, se révèle à lui meme et aux autres sous son vrai jour, sous son véritable aspect qu’il maintenait en sourdine dans la prison de sa souffrance, il libere sa personnalité inconnue de lui et des autres,et son changement est en quelque sorte une renaissance avec un réajustement des défenses de meilleure qualité et d’investissement sublimant les pulsions de vie .

Publié dans psychologie | Pas de Commentaire »

VERLAINE

Posté par sylvie le 10 mai 2008

PAUL VERLAINE

Poete français

1844-1896

30 mars 1844: naissance de Paul-Marie Verlaine. Il est le fils unique d’une famille bourgeoise aisee, qui recueillera une nièce ,Elisa qui jouera le role de grande soeur auprès de Paul.

Bachelier à 18 ans, il s’inscrit en droit  mais frequente surtout les cafes et les poetes. Il renonce à études pour travailler dans un cabinet d’assurances. Il publie en 1866 sept poemes : poemes saturniens et « les fetes galantes » qui sont marqués par l’influence  de la poesie parnassienne meme si l’on voit déja  s’y dessiner des traits personnels : sensualite,melancolie, et…Tout à fait propre à la poetique verlainienne.

Le déces de sa cousine Elisa,dont il etait follement épris, le mine si bien qu’il se réfugie dans l’alcool. Il mene une vie crapuleuse par la suite à Arras, il tente par deux fois de tuer sa mère à quelques jours d’intervalle. Il rencontre Rimbaud qui lui a envoyé ses premiers poemes de Charleville, ils visitent Paris et trainent dans les cafés ensemble. Ils frequentent le cercle d’amis des poetes zudiques, malgre leur largeur d’esprit ces jeunes poetes – dont Mallarme-  sont scandalisés par la violence de l’attitude de Rimbaud.  Ecartele entre sa vie de famille et son amour pour Rimbaud, Verlaine boit de plus en plus,sa femme,victime de violences conjuguales le quitte, Verlaine vit avec Raimbaud pour qui il ecrit  » ariettes oubliées »

mais les scenes entre eux sont de plus en plus frequentes et Verlaine blesse Rimbaud d’un coup de pistolet…  Ils se separeront par la suite- c’est dans sa cellule qu’il ecrit les poemes du recueil  » romances sans paroles » sur la periode de sa vie en communaute avec Rimbaud.

En 1896 , à 52 ans,il décede d’une congestion pulmonaire, sur sa tombe discours de Bares, Coppee, Kahn, Mallarme

Il etait devenu l’un des écrivains les plus admirés de sa génération et son influence sur les jeunes poetes etait déjà grande, notamment par les symbolistes dont il fut le maitre.

DANS MON AUTRE BLOG : HEIDEGGER  

Publié dans LITTERATURE | 1 Commentaire »

ALFRED SISLEY

Posté par sylvie le 6 mai 2008

ALFRED SISLEY

 Peintre impressionniste

Fils d’une famille bourgeoise anglaise,il put entièrement se consacrer à la peinture.

En 1863 il fit ses études à l’ateliere de Gleyne à Paris  avec Monet, Renoir, Bazille. Cela influença toute son oeuvre . Sa principale source d’inspiration fut l’eau   .

Fortement élaborées ses toiles sont le résultat d’un long travail préparatoire, malgre tout il se vit à plusieurs reprises refusé par le Salon. Cependant il participa en 1874  a une première exposition officielle des impressionnistes  et le marchant d’art

Durand-Ruel commença à acquerir regulierement ses tableaux.

Il peint essentiellement à Argenteuil et Bougival.

Ruiné par la guerre en 1870 il vécut dans une amère solitude et mourut d’un cancer en 1896

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

QUELQUES CITATIONS SUR LES COMPLIMENTS ET FLATTERIES

Posté par sylvie le 5 mai 2008

COMPLIMENTS ET FLATTERIES

Toujours agréables à recevoir, les compliments cachent parfois bien des secrets. Derrière les flatteries , la médisance ? Complimenter est tout un art.

L eloge ne corrige pas le visage où la beauté manque;

Les paroles sages tombent quelquefois dans l’oreille d’un sourd, mais un mot gentil n’est jamais perdu ………………………………………ARTHUR HELPS

On prefère un compliment menteur à une critique sincère ….. PLAUTE

Les compliments sont le protocole des sots………………….VOLTAIRE

Les compliments c’est bien beau, bien agréables, mais on ne sait jamais si c’est sinceres, tandis que les insultes viennent du coeur ……………ANDRE POISSANT

REVES OU REALITE

Les illusions miroitent tels des mirages devant nos yeux! saurons nous les attrapper ?

La fleur de l’illusion produit le fruit de la réalité…. Paul Claudel

Les illusions viennent du ciel, et les erreurs viennent de nous …J.JOUBERT

Une illusion en moins, c’est une vérité en plus………A. DUMAS

Le désespoir a ceci de commun avec l’espérance, c’est qu’il est aussi une illusion LU XUN

Ce que le temps apporte d’expérience ne vaut pas ce qu’il emporte d’illusions. J.SERAN

La vérité est une illusion, et l’illusion est une vérité ……….REMY COURMAUT

L’illusion est trompeuse, mais la réalité l’est bien davantage…FREDERIC

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

DIAPORAMA NATURE

Posté par sylvie le 4 mai 2008

http://www.kizoa.fr/i-Contact/sflex.swf?fmode=5&did=74636&kc=4577132

 

EN VOUS SOUHAITANT UN TRES BON DIMANCHE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MERCI POUR VOS VISITES

Posté par sylvie le 2 mai 2008

68 800 visites – Merci à toutes les personnes qui viennent visiter mon blog … Et je suis ravie d’avoir pu aider ceux et celles qui avaient besoin de mes articles … Je suis dans l’impossibilité de répondre … Je n’arrive pas à faire des commentaires…

Merci encore et bon we à tous ..

Sur mon autre blog : L’imagination , force ou faiblesse ?

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LA POLICE IERE PARTIE

Posté par sylvie le 2 mai 2008

LA POLICE – LE BRAS SECULIER DE L’ETAT;

La poli.ce regroupe l’ensemble des organes et institutions  chargés de garantir l’ordre et la sécurité dans un état. Elle doit à la fois assurer la securité des personnes, de chaque citoyen et veiller au bon fonctionnement des institutions de l’etat. Si ces missions remontent à l’antiquité, elles ont au cours du temps évolué. Aujourd’hui la police tente de concilier, entre autres, respect des libertés individuelles et application de la legislation. La coopération européenne et internationale vise à ameliorer l’efficacité de ses investigations.

Pour faire face à une montée de la délinquance urbaine et du sentiment d’insecurité qui l’a accompagnée, les services de police ont été modernisés en profondeur dans le années 1980notamment par par le developpement de la formation et les efforts de territorialisation. La professionnalisation des agents s’est faite en trois étapes :

 - création d’une direction de la formation des personnels de police

 -loi de modernisation concretisant le développement de la formation des policiers

 - adoption d’un code de déontologie .

LES DIFFERENTS CORPS DE POLICE

 les agents exerçant aujourd’hui n’appartiennent pas tous au meme corps et n’ont pa toujours les mêmes attribution. Conformément à la loi, les fonctionnaires de police doivent entretenir à tous les échelons   des relations de coopération et d’aides réciproques. Leurs actions doivent converger et ne pas être concurrentes.

 - LA POLICE MUNICIPALE :  les agents de police municipale sont des fonctionnaires territoraiaux assermentés, recrutés par voie de concours. Nommés par le maire, puis agrées par le préfert et par le procureur, ils  » exécutent » dans la limite de de leurs attributions et sous son autorité les taches relevant de la competence du maire quand celui ci leur confie en matiere de prévention et de surveillance du bon ordre, de la tranquillité , de la securité et de la salubrité publique.

LA GENDARMERIE : La gendarmerie est une force de police à statut militaire, placée sous l’autorité du ministre de la Defense, instituée pour veiller à la sureté publique, assurer le maintien de l’ordre et l’exécution des lois ainsi que pour participer  à la défense militaire du pays.Corps fortement hierarchisé et discipliné, la gendarmerie nationale comprend principalement  deux cadres de base :

       - la gendarmerie départementale exerce des fonctions de police administrative  et judiciaire organisée en brigade, en compagnies, et en groupement . Elle comprend en outre plusieurs unités specialisés : peloton de surveillance et d’intervention, pelotons motorisés, unités d’autoroute, pelotons de gendarmerie de haute montagne.

       

         -la gendarmerie mobile a une mission de maintien de l’ordre public. Elle s’articule en escadrons,en groupe d’escadron , et en groupements d’une circonscription régionale de gendarmerie.

LA POLICE NATIONALE : la police nationale regroupe les forces de plolice, placées sous l’autorité du ministere de l’interieur. Elle comporte des services extérieurs et des services centraux.

  – la direction centrale de la securité publique ( DCSP) a pour mission d’assurer la sécurité des personnes et des biens pour une action préventive, mais aussi en luttant efficacement contre la délinquance. Elle assure en outre la régulation de la circulation et la securité routiere ainsi que des services d’ordre lors des manifestations culturelles et sportives.

 - La Brigade anti criminalité (BAC)  qui porte sur les flagrants délits, constitue une sous division de la DCSP de meme que les sept groupes d’intervention de la police nationale ( GIPN) crées en 1972  après la prise d’otages lors des JO de Munich , pou faire face à des situations exceptionnelles( prises d’otage, actes de terrorisme, intervention de malfaiteurs dangereux, mutineries de prison …) ils sont specialisés dans les interventions nécessitant un nombre réduit d’hommes, les opération des grande envergure etant laissées aux GIGN ( leurs homologues dans la gendarmerie) ou au RAID (recherche, assistance, intervention et  dissuasion) et rattachés à l’UCLAT (unité de coordination de la Lutte anti terrorisme)  au niveau de la direction générale de la police nationale.

La direction centrale des renseignements généraux ( DCRG) a pour but la recherche d’information d’ordre politique, économique et social utiles au gouvernement.

La direction de la surveillance du territoire (DST) a pour mission de lutter contre les activités d’espionnage et contre l’ingérence des puissances étrangeres sur les territoires relevant de la souverainte française.

La direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) est formée de quatre sous directions specialisées.

– celles des Affaires criminelles comprend notamment l’Office central de la répression du banditisme(OCRB), l’Office central pour  la Repression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) qui a pour mission, entre autre de coordonner l’action répressive au plan national et de centraliser l’information  en matiere de stupefiants

- la sous direction des affaires économiques est chargée de la lutte contre la délinquance financiere

-la sous direction de la police technique et scientifique PTS) participe activement à la recherche d’identification des auteurs d’infractions de toutes natures.  Elle est composée de cinq services parmi  lesquels le service central d’identité judiciaire, et le service central des laboratoires qui coordonne l’activité de cinq laborations de la police scientifique, situés à Lille, Lyon, Marseille, Paris et Toulouse et qui comptent 250 ingenieurs

- la sous direction des liaisons extérieures est consacrée au traitement des statistiques  sur la criminalité…

LES DEUX FORMES DE POLICE

créee audépart pour être séparée de la Justice, au service du pouvoir politique, la police s’est cependant judiciarisée, c’est ainsi que depuis 1975  on distingue deux police judiciaire et police administrative.

Publié dans Non classé, SOCIETE | Pas de Commentaire »

123
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...