LE ROMANTISME

Posté par sylvie le 5 juin 2008

LE CULTE DU « MOI » ET DE LA LIBERTE DE L’ARTISTE

Le romantisme est un mouvement culturel et artistique européen dont les premières manifestations, en Allemagne et en Angleterre, datent de la fin du XVIIIe siècle. Il s’épanouit au début du Xxe siècle dans le reste de leurre, notamment en France et en Italie.

Le romantisme est un courant de sensibilité et de pensée et non une école. Il n’a pas de visée pédagogique. C’est en tant que tel  que le romantisme a marqué la création littéraire, que ce soit en

Allemagne , en Angleterre, en France ou en Italie.

SES REJETS ET SES PASSIONS:

Les différents romantismes nationaux ont en commun d’être des mouvements destructeurs, rejetant les préceptes rationalistes du siècle des Lumières et les canons esthétiques du classicisme.

L’ECLOSION DU ROMANTISME

Au début du XIX siècle, la  France est touchée par la vague du romantisme. Trois raisons pour expliquer le retard du romantisme en France par rapport à l’angleterre et à lallemant :

- La force du classicisme ( la réussite des tragédies de Racine par exemple)

-l’immobilisme des institutions littéraires

-Le conservatisme littéraire, social et politique en vigueur dans les premières années de la Restauration.

Deux écrivains jouent un rôle déterminant pour le développement du romantisme en France . Chateaubriand, et Mme de Stael .

LA POSTERITE DU ROMANTISME

Après le foisonnement des oeuvres entre 18930 -1840 l’échec du drame des Burgraves de Victor Hugo marque la fin de la période romantique.   Toute la production littéraire d’écrivains, qui, à un titre ou à un autre se rattachent au romantisme ( Nerval,Gautier, Baudelaire) ne relevé plus alors du mouvement de 1830.

Le romantisme français fut particulièrement varié et vigoureux dans ses manifestations puisqu’il s’incarna dans la peinture ( Delacroix), la musique ( Berlioz), l’histoire ( Jules Michelet) la politique ( Lamartine), la critique litteraire ( Sainte Beuve) , le théâtre, la poesie, le roman, l’essai, l’es mémoires etc…  De nombreux auteurs ne se réclamant pas du romantisme furent pourtant si profondément influencés par lui qu’ils lui sont traditionnellement associes dans l’histoire litteraire française.

LES GRANDS ECRIVAINS ROMANTIQUES

BALZAC : 1799-1850   – Auteur de la Comédie Humaine;titre d’une oeuvre rassemblant 95 romans ou nouvelles formant une fresque de la société française de la Révolution à la fin de la monarchie de Juillet. La conviction que la pensée, le désir, la passion consument l’énergie humaine lui fournissent des clés pour interpréter le fonctionnement d’une société qu’il observe avec une cruelle lucidité.

CHATEAUBRIAND  1768-1848 – Écrivain engagé dans son temps, il regroupe autour de lui la jeunesse romantique fascinée par ses romans, et connaît un destin exceptionnel qu’il orchestre avec génie dans les  » Mémoires doutre Tombe ». Il a porté la musique de la prose française à son point de perfection.

DESBORDES VALMORE:  Poete maudit et femme malheureuse, éprouvée par des deuils familiaux, un des maitres du genres intime.

DUMAS  Pere /Auteur de romans universellement connus , fut aussi un grand dramaturge, rival de Victor Hugo.

GAUTIER Theophile / 1811-1862  :P artisan du romantisme lors de la bataille d’Hernani,  dédicataire des Fleurs du mal de Baudelaire,, chroniqueur dramatique et des récits de voyage, critique d’art et défenseur en prose de  » l’art pour l’art ».

HUGO Victor :  1802-1885   Il est l’animateur de la révolte romantique contre le classicisme. Avec Hernani et le scandale qui s’en est suivi, Hugo domine la création dramatique romantique, il mène une vie politique  qui culmine avec son élection comme député de Paris , puis s’exile à Bruxelles, à Jersey, et à Guernesey . Les honneurs, la gloire précoce et les malheurs ne lamprecht pas d’accomplir une oeuvre considérable de poètes ( les Contemplations, ) dramaturge(Ruy Blas) et  romancier ( Les misérable) qui reflètent sa puissance d’inspiration et son optimisme généreux.

LAMARTINE   -  un recueil poetique,  » Meditations » fait de lui le maitre de la jeune génération romantique. Engagé dans une carriere politique, il connait un cuisant échec à l’élection présidentielle de l’automne, il quitte la vie publique  après le 2 décembre 1852 et termine sa vie dans la gene…

Il peut également Michelet – Musset – DE Nerval -  Sand- Stael -  Sue – Vigny /

s

2 Réponses à “LE ROMANTISME”

  1. charu dit :

    c’est impressionant!!!!! mais je suis tellement confuse entre le Romantisme et le Surréalisme…les deux met l’accent sur l’imagination, sur les sentiments…!!!!donc que séparent-t-ils???

  2. charu dit :

    les deux mouvements prennent les contre-pieds au siècle de lumière…donc quelle est la différence entre ces deux mouvments????

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...