• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 30 octobre 2008

REFLEXION SUR LE TEMPS

Posté par sylvie le 30 octobre 2008

Le temps aux plus belles choses
Se plait à faire un affront
Il saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front »……
disait le vieux Corneille à quelque jeune fille…

REFLEXION SUR LE TEMPS  caseaupersannevipbj0

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne »….
disait Apollinaire…

coeurderosesbd6

Le passé…était-il une clôture
pour une zone interdite…
ou était-ce…une ouverture
vers une vie inédite?
Le présent est-il un…tremplin
te propulsant vers demain…
ou est-ce…une simple gare
pour que tu t’y égares?

imagereve1jg4

Le futur…sera-t-il une envolée
vers tes rêves non réalisés…
ou sera-t-il la marche funéraire
de tes projets à ne pas faire?
Une seconde…est-ce l’éternité
d’une émotion qui te fait vibrer…
ou est-ce…une petite particule
dans laquelle rien ne s’articule?

colombedevipah2

Une minute…est-elle assez pour aimer
quelqu’un que tu auras croisé…
ou est-ce… un peu trop fugitif
pour en devenir captif?
Une heure…est-ce une seconde
que tu veux te conserver…
ou est-ce…une éternité
pour agrandir ton monde?
Le temps…calculable
mais jamais palpable…
le temps…qui n’est rien
si tu n’y mets pas du tien.

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

LES MOTS

Posté par sylvie le 30 octobre 2008

LES MOTS~~~~~~

Les mots des autres
ceux qu’on reçoit
ceux qu’on refoule
Ceux que l’on veut entendre
Ceux qui se font attendre
Ceux qui blessent

Les mots qu’on lâche
Les mots qu’on retient
Les mots qu’on regrette

Et puis les mots qu’on s’invente
Quand tout va mal

Les mots qu’on lit
Les mots qui jouent
Qui charment, qui amusent
Les mots qui s’offrent
Comme une caresse volée aux poètes
qui t’emmènent ailleurs hors du temps
Loin de ta vie qui piétine

Les mots qu’on chante
Les mots qu’on tait
Les mots qu’on se renvoie
Les mots qu’on écrit, mais qu’on n’envoie jamais
Les mots usés parce qu’on les a trop dits

Des mots tendus comme des ponts sur le temps
Pour effacer les distances
Pour effacer les blessures
Colmater les entailles

Les mots derrière lesquels on se cache
Pour se perdre soi-même

Des mots lancés comme des pierres

Des mots mal compris
Il faut faire attention quand on les lance
On ne sait jamais vraiment ni où
Ni comment ils vont rebondir !
Et s’ils explosaient…

Et pourtant mots, je vous aime !
Si seulement je savais vous jongler…
Mais vous avez vos secrets que j’ignore…
Laissez-moi seulement vous apprivoiser

Publié dans Non classé, POESIE | 1 Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...