• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

PROVERBES

Posté par sylvie le 16 octobre 2008

PROVERBES CHINOIS

Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire

Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racine …

A quoi sert la crainte du ciel pour boussole si la conscience ne tient pas le gouvernail

PROVERBES DE DIFFERENTS PAYS

Celui qui ne sait pas hurler  netrouvera pas   sa meute …

un mot gentil peut réchauffer jusqu »à trois mois d’hiver ..

Accepter ce qui est, c’est choisir la  réalité ..

on ne peut trouver de poesie nulle part quand on n’en porte pas en soi …

Mieux vaut essuyer les larmes d’un paysan que d’otenir cent sourires d’un ministre …

Publié dans Divers | 2 Commentaires »

LA PAUSE ET LE SILENCE

Posté par sylvie le 16 octobre 2008

belleimageromantique.jpgMA PENSEE DU SOIR

LA PAUSE ET LE SILENCE

Apprenons à nous reposer dans  l e silence.

Nous arreter n’est pas une perte de temps.

Le calme est nécessaire,

même si nous sommes pressés

même si nous avons beaucoup à faire

Le silence nous renvoie à nous même

Il favorise introspection et réflexion

nécessaire à toute action.

il nous aide à nous resituer dans l’espace

à faire  le bilan

et à tirer les leçons de nos erreurs.

Il nous régènere

et nous ressource

Le silence nous est utile

malgré son inutilité apparente.

 

Publié dans philo | 1 Commentaire »

BREL

Posté par sylvie le 15 octobre 2008

 JUSTE VOIR ……ET  ECOUTER ……. C’EST MAGIQUE

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans MUSIQUE, Non classé | Pas de Commentaire »

GERARD DE NERVAL

Posté par sylvie le 15 octobre 2008

f24yrl38oiseaux1.jpg

GERARD DE NERVAL

 

Gerard Labrunie, dit de Nerval , ne connaitra jmais celle qui l’a mis au monde le 22 mai 1908. Le laissant en nourrice, elle a accompagné son marie, médecin de la grande armée pour mourir de fièvre en Silésie. Gerard ne cessera d’inventer des femmes mythiques, et ne s’entendra jamais avec ce père qui lui a volé sa mère.

Le docteur Labrunie voudrait que son fils soit commelui médecin. Ce dernier refuse, prend le pseudonyme de Nerval, s’invente des généalogies flatteuses et devient une figue du Boulevard grâce à un héritage qu’il dilapide avec ses amis peintres et écrivains.  Il traduit le Faust de Goethe, travaille avec Dumas, fait jouer ses pièces de théatre, voage avec Théophile Gautier se rend en Egypte.  A partir de 1840  les premières crises de folie apparaissent chez cet homme sensible qui ne cesse de mêler le réel et l’imaginaire et depuis l’enfance, de se réfugier dans le rêve. Son état ne fera qu’empirer ..C’est pourtant à cett époque qu’il écrira ses plus belles oeuvres ( Odelettes, les Chimères).

Soigné  par le docteur Blanche,( dans la clinique duquel Maupassant plus tard, sera lui aussi interné)Nerval, lorsqu’il est lucide , a honte de son mal et fuit ses amis.

Par  une nuit de grand froid,il se pend à Paris. On retrouve son corps au matin  du 26 janvier 1855. Ultime dérision : le mort a gardé son chapeau.

 

DANS LES BOIS

Au printemps , l’oiseau naît et chante:

N’avez vous pas oui sa voix ?

Elle est pure, simple et touchante,

La voix de l’oiseau- dans les bois!

L’été, l’oiseau cherche l’oiselle :

Il aime et n’aime qu’une fois .

Qu’il et doux, paisible et fidèle,

Le nid de l’oiseau- dans les bois;

Puis quand vient l’automne brumeuse,

il se tait avant les temps froids

Helas! qu’elle doit être heureuse

La mort de l’oiseau – dans les bois !

GERARD DE NERVAL

Publié dans LITTERATURE, Non classé | Pas de Commentaire »

POUR VIVRE EN HARMONIE AVEC LA NATURE

Posté par sylvie le 12 octobre 2008

05093008172616pourreverunpeu.jpgautomne002.jpgforet013.jpg595nepal.jpgparc.jpg

La nature est omniprésente dans notre environnement et en nous même. Elle constitue un lienimmuable entre les deux..

Les taoistes considéraient les fleuves et les cours d’eau s’écoulant librement comme e symbole d’une vie harmonieuse.. Des siècles plus tard,les romantiques trouverent dans la nature sauvage un correctif essentiel à l’artificialité et au formalisme  mplantés dans la societé… D’ailleurs une phrase célèbre de Horace qui dit ceci  » Même si vous combattez la nature avec une fourche, elle trouvera néanmoins le chemin du retour » ….

Sur mon autre blog, je vais traiter un sujet de philo…… Bonne semaine à tous

Publié dans Non classé | 2 Commentaires »

AUTOMNE

Posté par sylvie le 12 octobre 2008

enautomne.jpgfeuilledautomnetourbillonnant.jpg

Délice automnal ! Mon âme est unie à l’automne et, si j’etais un oiseau, je survolerai la terre en quete des automnes successifs. George Eliot.

 

http://fr.youtube.com/watch?v=_vB0gtUCwcA

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 10 octobre 2008

ahgj86e9.jpg 

LE MIROIR DES AUTRES

Les autres sont nos juges,

notre miroir,

nos référents,

nos partenaires

qu’ils soient nos amis ou nos ennemis

Ils nous sont utiles

pour mieux nous connaitre

car c’est toujours par rapport aux autres

Que nous mesurons notre propre valeur.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LES PERSONNAGES QUI ONT MARQUE L’HISTOIRE

Posté par sylvie le 5 octobre 2008

ERNEST HEMINGWAY

L’oeuvre d’Hemingway se confond avec l’homme. C’est sa vie que l’écrivain a transposée dans ses livre, sa guerre en Italie, son expérience espagnole, sa passion de la chasse et de la peche. Il a peu écrit,mais le pubic a été séduit par le caractère autobiographique de ses romans.. Il a ainsi contribué à imposer l’image du romancier américain , aventurier narcissique, exhibitionniste et buveur invétéré. Son style télégraphique, le  » style maigre » donne une touche caractéristique à ses textes..

HERGE : LE TRIOMPHE DE LA BD

Tintin, Milou, Haddock, autant de personnagesmythiques de la bande dessinée, tous issus de l’imagination d’Hergé. Tindtin est le héros par excellence, jeune reporter détective, vif, intelligent, courageux. Avec son fidèle chien Milou,il vit des aventures surprenantes à travers le monde.au cours desquelles la bande dessinée s’enrichit de nouveaux personnages : le capitaine Haddock, ancien marin porté sur la bouteille, peu avare de jurons, le savant Tournesol, soud et distrait, les détectives jumeaux Dupond et Dupont, gaffeurs.. D’album en album , les gentils seront sauvés et les méchants punis…  Hergé avec Tintin, un extraordinaire succès…

EDMUND hillary : SUR LE TOIT DU MONDE

Le mont Everest le plus aut sommet du monde ( 8848 m) est situé sur la frontière entre le Tibet et le Nepal, à ‘est de Katmandou. Au printemps 1953 une solide colonne anglo saxonne  formée de douze alpinistes et de trente neuf sherpas sous la direction du colonel John Hunt, vont tenter la conquete du  » toit du monde ». Après trois semaines d’acclimatation, l’équipe, de camp en camp, prépare le terrin. Enfin le 28 mami le neo Zelandais Edmund Hillary e le Sherpa Tenzing Norgay campent à 8150 m d’altitue, avec l’espoir, le lendemain de fouler  le  » toit du monde ». Le 29 mai , à 6h30  munis d’appareils à oxygène lourds et encombrès , le deux alpinistes s’élancent pour le dernier assaut.  A 11 h30 c’est chose faite : ils plantent l’Union Jack sur l’Everest, le plus haut ommet du monde est vaincu… Le peuple britannique dont le goutpour le sport est bien connu, rêvait de cet exploit, sur les lieux mêmes de leurs anciennes colonies des Indes. Rappelons que les Sherpas ne sont pas de simples porteurs de bagages. Il s’agit d’une ethnie népalaise originaire de Mongolie, composée de montagnardse expérimentés, dont Tenzing est l’exemple parfait.

ALFRED HITCHCOCK

Si les films d’Hitchcock sont considérés par le public comme par la critique comme des classiques, c’est certainement parce qu’ils ont été conçus avec pour seul objectif le suspene.  La technique est simple : le héros se trouve placé dans une position délicate et dangereuse, et le spectateur sait toujours un peu à l’avance ce qui risque  de lui arriver, ce qui crée un effet non de surprise, mais d’attente angoissée mélée d’humour. Hitchcock n’est pas un auteur de films à message, mais un manipulateur de l’action, du public et des comédiens. A ces comédiens qu’il disait hair, il a donné les roles les plus marquants de leur carriere. Quant à ses actrices, toujours belles et glacées, elles révèlent les obsessions d’un réalisateur trés marqué par une rigide éducation chez les Jesuites.

Comme à chaque fin d’article que je fais sur ce blog, je vous invite à aller de  » l’autre coté » voir mon autre blog avec le thème de sujet déjà préparé, aujourd’hui contrairement  a ceque je faisais, je vous invite à y aller , mais je ne sais pas le thème que j’aborderai, ce sera du hasard, ou alors je monologuerai tout simplement … Ca change un peu …

Je voulais par ailleurs vous remercier de votre fidelité … 1640 000 visiteurs…. Ouh la .. C’est génial … Merci à tous .

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LE LIVRE DE LA VIE

Posté par sylvie le 5 octobre 2008

LE LIVRE DE LA VIE

Le livre de la vie est le livre suprême
Qu’on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix
Le passage attachant ne s’y lit pas deux fois
Et le feuillet fatal se tourne de lui-même
On voudrait revenir à la page où l’on aime
Mais la page où l’on meurt est déjà sous nos doigts.

(Lamartine)

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

CITATIONS

Posté par sylvie le 2 octobre 2008

bonsoir à tous , ravie de vous retrouver après quelques  jours d’absence …

Voici quelques citations peu classiques et rassemblant tous les genres…

Il vaut mieux qu’il pleuve aujourd’hui qu’un jour où il fait beau ….. Pierre Dac

Quand Gainsbarre se bourre, Gainsbourg se barre ………Serge Gainsbourg

Corse :  En corse c’est l’âne qui porte tout,, sauf le deuil … Anonyme.

pour gagner les cinquante francs de son pari, un jeune Milanais, a mangé entièrement un poulet cru … Qui l’eut cuit ?

Ce  n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude .. NIETZSCHE

Les optimistes et les pessimistes ont un grand défaut qui leur est commun : ils ont peur de la vérité.. Tristan Bernard.

Il est plus facile d’écrire un mauvais poème que d’en comprendre un bon … MONTAIGNE

Le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend fou absolumnt … Alain

les riches ont de angoisses, les pauvres ont des inquietudes.. LOUIS SCUTENAIRE

Il y’a dans le monde quatre type d’hommes :

- l’homme qui sait et qui sait qu’il sait: c’est un sage dont vous devez suivre les conseils

-l’homme qui sait, mais qui ne sait pas ce qu’il sait , aidez le à ne pas oublier ce qu’il sait

-l’homme qui ne sait rienet sait qu’il ne sait rien : enseignez le

-et enfin l’homme qui ne sait rien mais prétend tout savoir, celui là est un fou que vous devez éviter …GABIROL;

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...