• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 17 janvier 2009

le tigre de Chine

Posté par sylvie le 17 janvier 2009

Changer de continent pour survivre

Extrêmement rare, classé en danger critique d’extinction sur la liste rouge de l’IUCN, il sera peut-être la prochaine sous-espèce à disparaître.

Considéré comme une espèce nuisible dans son pays, le tigre de Chine, appelé également tigre d’Amoy a ému certains défenseurs des animaux qui luttent aujourd’hui pour sa survie… sur un autre continent.

 L’association Save China’s Tigers a en effet œuvré pour son introduction en territoire sud-africain, où les programmes de protection des animaux sont aujourd’hui plus adaptés qu’en Chine. Placés dans un enclos de 40 hectares en compagnie d’une quinzaine d’antilopes, une poignée de félins réapprennent les règles de la vie sauvage. L’année 2009 sera-t-elle celle d’un heureux événement ?

Le symbole du réchauffement climatique

Dans les régions arctiques, l’ours polaire, le plus grand carnivore terrestre de la planète, vit sous la menace du réchauffement climatique. Les experts estiment que d’ici 2050, les deux tiers des plantigrades pourraient avoir disparu si aucune mesure concrète n’est prise pour protéger leur habitat. La fonte des glaces entraîne la réduction de la banquise du pôle Nord et des plaques de glace dérivantes que l’ours utilise pour chasser le phoque. La diminution de cet espace vital, accompagnée des effets de la chasse, aujourd’hui heureusement restreinte, a provoqué l’inscription de l’espèce, le 14 mai 2008, sur la liste américaine des espèces menacées.

..L’OURS DES PYRENEES

Sera-t-il enfin accepté ?

L’ours des Pyrénées ne cesse d’alimenter rumeurs et polémiques depuis la réintroduction de spécimens slovènes, entre 1996 et 1997. Pourtant, alors que la bataille fait rage entre défenseurs de l’ours et opposants à sa présence, la population de cet animal emblématique de la région ne cesse de diminuer. L’ours brun a, au début du XXe siècle, disparu des Alpes, des Vosges et du Jura. Seule la réintroduction de quelques individus pourraient à moyen terme empêcher qu’il ne disparaisse complètement du sol français. Le plan ours, qui s’achève en 2009, a été complété par un programme d’évaluation, dont l’une des principales missions et de veiller à une meilleure cohabitation avec l’homme en définissant au mieux les territoires de l’animal.

 LES OISEAUX MIGRATEURS

En passe d’être blanchis

La grippe aviaire a durement frappé les oiseaux, en particulier les volailles, de 2004 à 2007. Désignés comme responsables de la transmission de cette maladie, qui devient plus rare d’oiseau à humain, les oiseaux migrateurs ont été blanchis en ce début d’année. Albatros, mouettes, goélands et autres cigognes ont été lavés de tout soupçon suite aux résultats d’analyses menés auprès de 350 000 oiseaux sauvages du monde entier. L’apparition récente de volatiles contaminés dans des régions qui ne se situent pas sur les itinéraires des oiseaux migrateurs pourrait laisser penser qu’ils ne portent pas la responsabilité de la progression du virus. Une bonne nouvelle pour le monde sauvage qui pourrait assouplir les mesures strictes imposées par les différents organismes officiels

Publié dans NATURE | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...