• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 19 janvier 2009

VIVRE AVEC LA PHILO

Posté par sylvie le 19 janvier 2009

Dites vous, en premier lieu, que la philosophie ne s’arrête pas … Ni dans votre tête, ni dans la société… Vous pouvez continuer à écrire vos pensées et remarques, à noter les citations qui vous plaisent ou vous intéressent, continuer à  lire de ouvrages, des journaux et des revues, continuer à écouter la radio et à regarder la télévision. Et pas seulement  bien sur, quand il y est question des philosophes… La réflexion philosophique peut se nourrir d’une nourrir d’une infinité d’informations et s’exercer sur quantité de sujets. D’autre part, cherchez les auteurs que vous aimez ou les questions qui vous intéressent, ceux et celles avec lesquels vous vous sentez à l’aise, que vous avez envie de découvrir mieux, d’approfondir. Sachez qu’une grande oeuvre philosophique est inépuisable: vous pouvez passer votre existence entière à la fréquenter, vous y ferez toujours des découvertes!

Retenez aussi qu’il existe pour chacun des moments particuliers  pour découvrir un auteur. Une pensée qu’on ne pouvait pas comprendre ni aimer à dix huit ou vingt ans  peut se révéler importante et parlante à trente ou quarante ans.

N »hésitez pas non plus à faire le compte des philosophes que vous détestez franchement. Il n s’agit pas de ceux qui vous paraissent ennuyeux et incompréhensibles, mais de ceux qui vous paraissent menaçants, dangereux ou nuisibles. C’est tout à fait important. On n’est jamais trop soigneux dans le choix de ses ennemis disait ironiquement l’écrivain Oscar Wilde. Même si ce conseil pratique semble curieux, ce n’est pas une plaisanterie. Il est utile d’avoir des sortes de colère dans la réflexion  » comment peut on penser une chose pareille ? Voila une idée impossible, insupportable, inadmissible » … Si vous trouvez des philosophes qui suscitent en vous ce genre de réactions, ne les fuyez pas ! cherchez au contraire à approfondir votre jugement, à vraiment bien comprendre pourquoi vous réagissez ainsi..

Il faut tenter de mettre en rapport comma vous pouvez, quand vous pouvez, ce que vous avez compris et ce que vous vivez… Votre existence comme celle celle de tous les êtres humains, va traverser des moments de joie, de détresse, des amours, des deuils, des retrouvailles, des ruptures, des choix moraux, des actes politiques, des connaissances, du travail, des voyages … Tout cela a des rapports avec la pensée. Et la pensée, réciproquement entretient des liens avec tous ces moments d’existence. Essayez de ne pas l’oublier .. Ne pas oublier que les philosophes existent .. Chacun de nous en fait partie chaque fous que nous le voulons vraiment………..

..

Publié dans philosophie | 2 Commentaires »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...