LA RESERVE DE MASAI MARA

La réserve de Masai-Mara se situe à la frontière avec la Tanzanie, en prolongement du parc tanzanien du Serengeti.
Son altitude moyenne est de 1700 m et notre lodge somptueux se situe sur une colline à 2100 m ( autonomie complète: forage, groupe électrogène, téléphone satellite)

Cette réserve existe depuis 1948 et couvre 1500 km².
L’ensemble Serengeti-Masai Mara représente 25 000 km², soit presque la Belgique.

On dénombre environ 80 espèces de mammifères, l’écosystème ayant lentement évolué vers le pâturage herbeux, au dépend de la brousse et des arbres, isolés sur les hauteurs.

Masai-Mara est parcouru par l’impressionnante migration des gnous. Partis du sud de Serengeti au mois de mai, ils vont chercher de nouveaux pâturages vers le nord et atteignent Masai-Mara entre juin et septembre. Au plus tard en décembre, ils reviennent vers le Sud.
Ce troupeau est constitué de 1 300 000 gnous qui sont accompagnés d’environ 200 000 zébres et d’autant de gazelles. Cette alliance a pour raison la protection vis-à-vis des prédateurs ainsi que la complémentarité des régimes alimentaires.

 ima0071gnous.jpg

 

 

.C’est le plus haut de tous les animaux terrestres. Le mâle atteint en moyenne 5,4 m de haut et sa langue, longue de 40 cm, lui permet d’atteindre les feuilles d’acacia qui sont sa principale nourriture. La girafe, comme la plupart des mammifères, n’a que sept vertèbres cervicales, qui sont fortement allongées pour soutenir son long cou musclé. Du fait de la grande distance entre le cœur et la tête de l’animal, son système vasculaire est équipé de valves permettant au sang d’atteindre le cerveau.
Les animaux des deux sexes possèdent deux courtes cornes, recouvertes de velours et à l’extrémité arrondie, ainsi qu’une troisième protubérance sur le front.
La girafe peut vivre jusqu’à vingt-six ans dans la nature et jusqu’à trente-six ans en captivité.
Après environ quinze mois, la femelle donne naissance à un seul petit, haut de 1,7 à 2 m, qui peut se tenir debout vingt minutes après la naissance.

 ima0086girafes.jpg

Le mâle atteint plus de 2 m de long, queue non comprise, autour de 1,20 m au garrot et pèse entre 150 et 250 kg.
Les femelles, qui sont plus petites mais également musclées, ont la même couleur fauve, mais n’ont pas de crinière.
Les lions se déplacent peu (10 km environ par jour) et ne passent que deux à trois heures par jour à chasser leurs proies. Le reste du temps, ils se reposent et dorment.
Il vit en groupes constitués de quatre à douze femelles et de un à six mâles. Ces derniers ont pour charge la protection du groupe et de son territoire, tandis que les femelles chassent. La compétition entre les mâles est sévère, et nombreux sont ceux qui restent longtemps nomades avant d’appartenir à un groupe au sein duquel ils demeurent un temps variable avant d’être chassés par d’autres mâles.
Les lionceaux mâles restent dans la troupe jusqu’à ce qu’ils en soient expulsés par des mâles plus âgés. Ils errent alors pendant plusieurs années, après quoi ils commencent à lutter avec des mâles rivaux pour la direction d’une troupe. Les lions sont polygames et s’accouplent tous les 18 à 26 mois à l’état sauvage. Après une gestation d’environ 110 jours naissent de un à quatre lionceaux au pelage épais et tacheté. En captivité, les lions peuvent vivre jusqu’à 30 ans ; dans la nature, les mâles vivent en moyenne 12 ans et les femelles 16 ans.

ima0097lions.jpg

L’éléphant est le plus gros mammifère terrestre vivant avec un poids de 3 à 7 tonnes pour les mâles.
Ses défenses
, profondément implantées dans le crâne, sont en fait des incisives supérieures très allongées. La plus grande connue atteint 3,5 m de long.
Les éléphants n’ont que quatre molaires. Chaque molaire est une plaque massive d’environ 30 cm de long et 10 cm de large. Quand elles sont usées à force de mastication, elles sont remplacées par d’autres, plus grandes, qui progressent à partir de l’arrière des mâchoires.
Les éléphants ont un régime exclusivement herbivore : ils se nourrissent d’herbes, mais aussi de bulbes, de bourgeons, de bambous, de fruits, etc. Ils peuvent consommer, pour les plus gros, jusqu’à 220 kg de végétaux et boire jusqu’à 190 litres d’eau par jour.
Les éléphants sont grégaires et très sensibles aux appels et aux mouvements de leurs congénères. Ils sont organisés en sociétés matriarcales, formant des groupes familiaux de quinze à trente animaux , composés de femelles et de jeunes menés par une femelle dominante plus ou moins âgée. Les mâles ayant atteint leur maturité sexuelle vivent en troupes temporaires. 

 Ils sont abondants dans la rivière Mara.

 ima0110elephant.jpg

L’hippopotame est un animal au corps lourd et massif. Le mâle peut mesurer jusqu’à 4,20 m de long pour un poids de 3 tonnes ( 1,5 tonnes pour la femelle) mais, court sur pattes, il ne dépasse pas 1,65 m au garrot. Il a une grande tête munie de petits yeux et de petites oreilles situées au sommet de la tête ; les narines, entourées de poils épars et raides, peuvent se fermer hermétiquement quand l’animal s’immerge. La bouche, énorme, est munie sur la mâchoire inférieure d’impressionnantes canines de défenses ; elles peuvent atteindre 70 cm de long, et peser près de 3 kg. La peau, épaisse et dépourvue de poils, sécrète un mucus protecteur de couleur plus ou moins rouge.
Cet animal fait partie des Artiodactyles (voir un résumé de cette classification)
Les hippopotames passent leurs journées dans l’eau ; ils doivent veiller à ce que leur peau soit en permanence recouverte d’un film de boue, pour éviter la déshydratation et la brûlure du soleil.
La nuit, les hippopotames quittent leur refuge aquatique pour aller à la recherche de nourriture (herbes et plantes). Ils se déplacent généralement en troupes d’une quinzaine d’individus menées par un mâle dominant. Ils peuvent ainsi parcourir à terre quelque 30 km chaque nuit, sur des pistes balisées par leurs excréments, en revenant toujours à leur point de départ. Ils sont potentiellement dangereux pendant ces trajets, n’hésitant pas à charger tout intrus.

ima0104hippopotame.jpg

L’impala a une hauteur au garrot d’environ 1 m, son dos est châtain et son ventre blanc.
Quand ils sont effrayés, les impalas se dispersent en faisant des bonds qui peuvent atteindre 9 m de long et 3 m de haut afin d’effrayer et de perturber les lions. Les impalas mâles ont des cornes longues et noires qui ont la particularité d’être en forme de lyre. Les impalas habitent en bordure de forêt, à proximité d’un point d’eau, se nourrissent des herbes de plaine et broutent les arbustes.
Cet animal fait partie des Bovidés, Artiodactyles ruminants

ima0073impala.jpg

DANS MON AUTRE BLOG : NIETSZCHE  (voir liens)

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...