LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE PHILOSOPHIQUE

Posté par sylvie le 20 février 2009

LES GRANDS COURANTS DE PENSEE PHILOSOPHIQUE 1

-LE PLATONISME On appelle ainsi la philosophie de Platon et celle de ses disciples, c’est-à-dire la philosophie qui considère que le vrai monde, le monde réel, est celui des Idées absolues, par opposition au monde sensible, qui est celui de l’ignorance et de l’illusion. Aujourd’hui les seuls à pouvoir être vraiment platoniciens sont des mathématiciens (pas tous). Beaucoup de mathématiciens, en effet, pensent que les objets mathématiques ne sont ni des abstractions tirées de la réalité empirique, i des artifices inventés par l’esprit humain, mais des êtres véritables qui ont une existence indépendante, séparée.. Dans l’optique du platonisme mathématique, ce qu’un mathématicien trouve, il le découvre, il ne l’invente pas

… 2 -LES SOPHISTES C’est Platon, l’ennemi des sophistes qui leur a donné la détestable réputation qui leur est restée 2500 ans plus tard. Pour nous, un sophiste est un cynique qui se sert de son habileté à parler afin de faire passer pour vrai ce qui est faux et de persuader les naïfs qui l’écoutent.. A L’opposé du vrai philosophe, le sophiste ne croit pas à ce qu’il dit, car il est capable de plaider le contre aussi bien que le pour, n’hésitant pas utiliser raisonnements (justement appelés sophismes ».. Les sophistes se servent du langage comme d’un instrument au service du pouvoir de persuader sans se soucier de la vérité. Dans ses dialogues, Platon oppose à Socrate, le vrai philosophe, son porte parole, les sophistes, les faux philosophes qui ne cherchent qu’à avoir de l’influence sur les jeunes gens et acquérir le maximum d’argent. Platon est un ennemi résolu du relativisme, or les sophistes sont relativistes…Par ailleurs, l’opposition de Platon n’était pas seulement philosophique elle avait aussi des motivations politiques.. Les sophistes étaient des démocrates. Platon, ardent partisan du régime aristocratique, un démocrate ne peut être qu’un démagogue, un homme qui flatte les passions de la foule ignorante.

 3- LES CYNIQUES Dans l’antiquité, les cyniques se trouvaient de l’autre coté de la hiérarchie Sociale : des hommes libres, vivant parfois à la manière des SDF d’aujourd’hui , comme Diogène et qui adressaient aux riche et aux puissants de leur époque un regard et des paroles sans concession..

 4 – LE SCEPTICISME Le scepticisme est une école philosophique qui a eu plusieurs représentants à travers l’histoire de la pensée. Le scepticisme ne croit ni au caractère absolu de la vérité, ni a caractère objectif du bien .. Il représente un relativisme radical . L’opposé du scepticisme est le dogmatisme 

 5 – L’EPICURISME Cette école doit son nom au philosophe grec Epicure, dont l’idée principale est que le bonheur réside dans le plaisir,. On appelle hédonisme la philosophie qui, comme l’épicurisme, définit le bonheur par le plaisir.. Le plus grand plaisir pour Epicure, est celui qui résulte de la tranquillité. Epicure distinguait trois sortes de plaisir – les naturels et les nécessaires (boire comme on a soif)- ceux là, il faut les satisfaire. – Les naturels et les non nécessaires ( boire une bonne bière quand on soif ) ceux là, on peut les satisfaire avec modération. -Les non naturels et les non nécessaires ( comme boire encore quand on n’a plus soif) ceux la, le sage doit s’en abstenir absolument.. L’épicurisme est une sagesse dont le but est la tranquillité de l’âme; le bonheur est à l’opposé de l’agitation.. L’épicurisme est un matérialisme non parce qu’il prône le plaisir mais parce que , selon lui, toute réalité est matérielle.

 6 – LE STOICISME Ce courant de philosophie est l’un des principaux de l’antiquité grecque et romaine. Il a été illustré par deux hommes qui ont vécu aux deux extrêmes de l’échelle sociale : Epictète fut esclave, et Marc Aurèle empereur. Ce sont les stoïciens qui, les premiers , définirent leur philosophie comme un système, c’est-à-dire comme un ensemble ordonné de pensées traduisant la totalité du réel . La philosophie stoïcienne comprend : – une logique, qui donne les règles du raisonnement – une physique, qui rend compte de l’ordre de l’univers – Une éthique, qui délivre les règles de la vie bonne. Le stoïcisme est un panthéisme : il considère que l’univers matériel est de nature divine et rationnelle… Les êtres sont les étincelles d’une sorte de feu universel … La morale ( l’éthique) stoïcienne consiste à se conformer à cet ordre universel : la sagesse et le bonheur sont définis comme absence de passion (apathie).. Le stoïcisme est donc sur le plan moral, une sorte de fatalisme . Mais aussi il est une sorte de volontarisme , aujourd’hui nous disons encore «  supporter stoïquement la douleur » Le stoïcisme renvoie à l’idée d’un effort réalisé sur soi, d’une maître de soi, même dans la souffrance. L’idée morale du stoïcisme est la distinction entre ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous.. Ne dépend pas de nous tout ce qui nous arrive de l’extérieur : l’état de notre corps ( maladies, douleurs, mort, notre situation sociale , dépendent de nous nos représentations , nos pensées..

 7 – LE RATIONALISME Il s’agit de la philosophie selon laquelle : – il existe une réalité objective (le monde) que la raison humaine peut connaître. – L’être humain a grâce à sa raison la possibilité de maîtriser ses désirs. Le rationalisme est une philosophie optimiste tant sur le plan théorique que sur le plan pratique . Les grands philosophes de l’âge classique (Descartes, Spinoza, Leibniz) ont été des rationalistes.

8 – L’EMPIRISME Il s’agit de la philosophie selon laquelle les idées qui constituent la connaissance et les règles de la vie pratique sont issues de l’expérience . L’empirisme a été dominant en Angleterre (Locke, Hume). 14 – LE LIBERALISME -

 9 LE REALISME Il s’entend de la philosophie selon laquelle il existe une réalité de soi indépendamment des idées qu’on peut en avoir. Selon le réalisme, la planète Neptune existait avant qu’on ne la découvre. Le réalisme est opposé à l’idéalisme.

10 – L’IDEALISME C’est la philosophie selon laquelle ce qu’on appelle «  la réalité » est une représentation de notre esprit.

11 – LE MATERIALISME Il s’agit de la philosophie selon laquelle l’ensemble de la réalité est de nature matérielle :l’esprit et les idées ne constituent pas une réalité indépendante.. Ils ne sont que des effets de la matière… 12 -

LE MECANISME (ou mécanicisme) Il s’agit de la conception selon laquelle l’organisme vivant n’est qu’une machine perfectionnée. La théorie défendue par Descartes de l’animal machine est mécaniste.: puisque l’animal est dépourvu d’âme, son corps n’est qu’une machine.. Le mécanisme réduit la vie à un phénomène physico-chimique. Il s’oppose au vitalisme.

 13 LE VITALISME C’est la conception selon laquelle l’organisme vivant n’est pas réductible à une machine.. Seule une «  force vitale » supérieure aux simples mécanisme peut expliquer les grandes fonctions du vivant .. Il s’oppose au mécanisme.

14 LE LIBERALISME Il s’entend à la fois d’une philosophie et d’une idéologie de la liberté.. Le libéralisme affirme la souveraineté de l’individu face aux pouvoirs des Etats et de l’église..

 15 – LES LUMIERES Cette expression désigne le grand courant d’idées qui a balayé l’Euripe au XVIII siècle et a constitué le passage entre l’âge classique et les temps modernes.. Les Lumières accomplissent l’humanisme, apparu au XVIe siècle, à l’époque de la Renaissance. Elles tendent à mettre l’homme à Laplace de Dieu . Elles inventent une philosophie de l’histoire dans laquelle le progrès s’étend à tous les domaines politique, moral et intellectuel .

16 L’UTILITARISME Il s’agit de la philosophie introduite parle philosophe anglais Jeremy Bentham et développée par son disciple John Stuart Mill. Elle définit le bonheur le «  calcul des plaisirs », la vie la plus heureuse étant celle qui contient le maximum de satisfactions et le minimum d’insatisfactions.

17 LE PRAGMATISME C’est une philosophie d’origine américaine reposant sur l’idée que l’efficacité constitue le meilleur critère de la vérité d’une théorie. Selon le pragmatisme, le fait qu’une «  technique » marche est la meilleure preuve que les idées qui ont permis sa construction sont vraies.

 18 LA PHENOMENOLOGIE Au XXe siècle, un philosophe allemand, Edmund Husserl, a introduit une nouvelle philosophie, qu’il a appelée «  phénoménologie » et qui avait pour ambition l’analyse rigoureuse du travail de la conscience. Chez les philosophes influencés par Husserl, comme Sartre, Merleau-Ponty, la phénoménologie se résumait volontiers au mot d’ordre du «  retour aux choses mêmes ». Contre une tradition idéaliste et rationaliste qui avait tendance à oublier la vie quotidienne au profit des idées abstraites; la phénoménologie se conçoit comme une description et une réflexion de l’existant humain dans ses modalités les plus concrètes…

11 Réponses à “LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE PHILOSOPHIQUE”

1 2
  1. mohamdlamine konate dit :

    quel est le non de philosophe qui a classé les plaisir

  2. ericberard dit :

    je vous remercie pour ce que vous faites.

    ericberard.unblog.fr

  3. constant dit :

    quel est la conception du philosophe selon le philosophe.

  4. coulibaly shie dit :

    c est grandiose!

  5. zagui abel dit :

    je penses que cette page philosophique est la meilleur que je puisse trouver sur internet. Elle m’a permis dans un premier temps de faire la découverte de nouveaux courants philosophique et maitriser les philosophes qui interviennent.

  6. Lovabella dit :

    Je suis ravie d’être tombé sur cet article ! Merci ! Je passe le bac dans cinq jours, et cette page me permet de réviser clairement et précisément des points piliers de la philosophie ! Encore merci. :)

  7. sandys dit :

    merci à toi Lovabella de ta visite … Et si tu as pu trouver ton bonheur en lisant mon article , j’en suis ravie … Ce qui me permet , avec des commentaires comme le tien, de continuer à écrire, et d’améliorer toujours mes textes!! bon courage à toi pour le bac … Ca marchera , j’en suis sure!! bien amicalement ..

  8. Hoyumi dit :

    Un article qu’il est très intéressant d’étudier avant l’épreuve de philosophie, il m’a énormément aidé pour consolider mes bases et revoir certains points essentiels, merci !

  9. Maiwen dit :

    Merci article très complets !

  10. Les plus jolies peluches dit :

    Merci!

1 2

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Ömrümün Öteki Adı Zindan |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...