QUELQUES RECITS PITTORESQUES

Posté par sylvie le 9 avril 2009

HISTOIRE D’OEDIPE

Laios, roi de Thebes, voulait un fils malgré l’oracle qui lui avait annoncé le pire des malheurs, ce fils le tuerait lui et son père, et coucherait avec sa mère. Laios désobéit à l’interdiction de l’oracle, mais, pris de peur, il décida à la naissance du bébé de l’abandonner aux bêtes sauvages.

Le garçon, au lieu de mourir, fut recueilli par un berger, puis adopté  par le roi et la reine de Corinthe. Parvenu à l’âge de l’adolescence, il consulta l’oracle pour connaître son avenir : l’ Oracle lui annonça qu’il tuera son père et épousera sa mère. Or, Oedipe (tel était son nom) croyait que son père et sa mère etaient le roi et la reine de  Corinthe  qui l’avaient adopté. Pensant déjouer l’oracle,( la voix du destin) ,il quitta son foyer  pour ne plus revoir ceux qu’ils croyaient ses parents

A un carrefour de route, Oedipe se prit de querelle avec un étranger qu’il tua. L’étranger était le roi de Thèbes, son père, mais Oedipe ne le savait pas. Dans la campagne,un monstre sévissait: le  » sphinx » tuait et mangeait  tous ceux qui passaient à sa portée s’ils ne savaient pas répondre à son énigme:  » quel est l’animal qui , le matin marche à quatre pattes, le midi  se tient sur deux pattes, et le sir en a trois ? »  jusqu’alors personne  n’avait su répondre à l’énigme du sphinx jusqu’à Oedipe qui donna la réponse juste : c’est l’homme. Symbole profond : Oedipe , qui ne sait même pas qui il est, car il ne connaît pas ses vrais parents  est celui dans l’abstrait qui connaît  » l’homme » 

Accueilli en héros à Thèbes, Oedipe épousa la reine devenue veuve depuis que son  mari a été tué sur la route : cette reine n’était autre que la propre mère d’Oedipe , qui, sans le savoir avait réalisé les deux prédictions de l’oracle: il avait tué son père, et épousé sa mère est avais commis les deux crimes les plus graves, ceux qui suscitent dans toute société, avant la notre, le plus d’horreur : le parricide et l’inceste.

Freud reprit cette histoire pour dire que loin d’être un monstre de théâtre, Oedipe est n’importe qui, que si son histoire nous touche, c ‘est parce que c’est la notre à nous tous : le petit garçon désire avoir sa mère à lui tout seul et éliminer son père, son rival.Ainsi Oedipe réalise ce que chacun désire en secret. Freud a appelé  » complexe d’oedipe » l’association de ces deux désirs  qui, normalement sont évacués mais qui marquent profondément le psychisme  humain.

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...