CORNEILLE

Posté par sylvie le 11 septembre 2009

Poète dramatique et l’un des pères  de la comédie classique, né à Rouen en 1606,Pierre Corneille pratique le métier d’avocat jusqu’en 1650n tout en répondant à sa vocation véritable: le théâtre. Après quelques essais dans la comédie, il s’impose avec la tragi-comédie du Cid. 

Richelieu, d’abord réticent, lui offre son appui et une pension. Suivent des chefs-d’oeuvre : Horace, Cina, Polyeucte, Rodogune. L’énergie , la noblesse, la beauté morale des caractères et la variété des effets dramatiques trouvent en ces tragédies leur plus haute expression. Une comédie retient aussi l’attention du public : Le menteur, qui ouvre la voie à Molière.

Après la représentatin d’une pièce sans éclat, il s’éloigne du théâtre pour n’y revenir que six ansplus tard mais sans retrouver les sommet qu’il avait atteints. A cette époque, un nouveau talent s’impose : Jean Racine.

La vie de Corneille est des plus simples. Sa conversation est pesante et sans agrément.  » J’ai la plume féconde et la bouche stérile »; son amitié pour son jeune frère Thomas lui même dramaturge, est restée proverbiale. Ils ont épousé deux soeurs et vivent dans la même maison pendant vingt cinq ans. Les dernières années de Pierre Corneille, dont la gloire est passée,s’écoulent dans la gêne et la tristesse. Il meurt en 1684.

O  RAGE  O DESESPOIR….

 ô rage, ô desespoir! ô vieillesse ennemie!

N’ai je donc tant vécue que pour cette infamie

Et ne suis je blanchi dans les travaux guerriers

Que pour voir en un jour flétrir tant lauriers ?

Mon bras, qu’avec respect toute l’Espagne admire,

Mon bras qui tant de fois a sauvé cet empire,

Tant de fois affermi le trône de son roi,

Trahit donc ma querelle et ne fait rien pour moi ?

O cruel souvenir de ma gloire passée,

Oeuvre de tant de jours en un jour effacée!

Nouvelle dignité, fatale à mon bonheur

précipice élevé d’où tombe mon honneur

Faut-il de votre éclat voir triompher le comte

Et mourir sans vengeance ou vivre dans la honte.

…….    LE CID …….

Une Réponse à “CORNEILLE”

  1. lunebleue dit :

    Le Cid, pièce toujours parmi les plus jouées…
    et qui le mérite.
    *
    Bonsoir,
    nouvelle arrivée, je viens vous présenter mon blog en espérant vos avis.
    Cordialement
    Lunebleue

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...