• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

MA CITATION DU SOIR

Posté par sylvie le 27 novembre 2009

 

MA CITATION

Le rire de la terre est  transmis par les fleurs…….Ralph Waldo Emerson

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MA CITATION DU SOIR

Posté par sylvie le 22 novembre 2009

http://annuaire-blogspot.blogspot.com blog

Ceux qui passent leur temps à s’inquieter de ce que l’on pense d’eux,

S’inquieteraient moins s’ils savaient comme on pense rarement à eux.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LA CONSCIENCE

Posté par sylvie le 22 novembre 2009

QU’EST CE QUE LA CONSCIENCE ?Lorsqu’une montagne ou une plante subissent les actions de leur milieu extérieur, elles ne le savent pas… Lorsqu’un être humain subit une action ou bien décide d’en engager une, il peut le savoir.. ” conscience” vient de deux mots latin signifiant ” savoir avoir” … La conscience est une forme de savoir …

Il existe des savoirs inconscients : la plus grande part de notre mémoire constituée d’un ensemble très vaste et indéfini de souvenirs, est inconsciente. Lorsque Socrate disait  que la seule chose qu’il sait, c’est qu’il ne sait rien, alors que les sophistes ne savent rien mais croient tout savoir, il établissait la distinction entre une ignorance consciente et  une ignorance  inconsciente…

La conscience est moins une chose qu’une relation ..  La conscience se porte vers deux directions possibles : le monde extérieur , qui est celui des choses et des autres ou bien le monde intérieur . Seul l’être humain est capable d’avoir  conscience de lui même

Il existe un principe de distinction entre deux formes de conscience : celle qui juge les faits, et celle qui juge  d’après les valeurs.. On appelle conscience morale la seconde forme de conscience et conscience psychologique la première.

La conscience psychologique porte sur l’être alors que la conscience morale porte sur le devoir-être..  La conscience psychologique se rapporte aux faits, ses jugements sont des jugements de faits alors que la conscience morale se rapporte aux valeurs ses jugements sont des jugements de valeur..  Dans les expressions ” prendre conscience”,” perdre conscience” le terme ” conscience ” est pris au sens  psychologique, dans les expressions ” bonne ou mauvaise conscience” ” en son âme et conscience”  le terme conscience a un sens moral ..

De même, il ne faut pas confondre ” expliquer ” et justifier ” … Expliquer c’est  rendre compte d »une chose par des causes et des conditions , justifier, c’est donner une légitimité à une chose : lorsque un sociologue explique la violence ou le racisme ,il ne le justifie pas évidemment..

Publié dans philo | 2 Commentaires »

OVERDOSE

Posté par sylvie le 17 novembre 2009

SUJET DE REFLEXION  

OVERDOSE

Ange avait une vie saine,
Ses études, il avait la moyenne.
Ange aimait ses parents,
Il était de bon tempérament.

Dans le quartier des HLM,
Il vécu, là, sans problème.
Malgré tout son savoir,
Son avenir était noir.

Le soir de ses quatorze ans,
Le môme écouta les grands.
Ils lui ont proposé une dose,
Gratuitement, je suppose.

Cette proposition fut remise,
Évidemment, à plusieurs reprises.
Épris par cette nouvelle vision,
Il fut accroc de ce poison.

Entre deux prises, de plus en plus morose,
Tous les jours, il lui fallait sa dose.
Augmentant la quantité,
Pour un rêve de qualité.

Et l’argent, pas facile,
De le trouver à domicile.
Avec de petits larcins,
Il nourrissait sa faim.

La faim d’une poudre blanche,
S’alimentant sous ses manches.
La qualité d’une dernière dose,
Lui provoqua une overdose.

Ange, toujours souriant,
Aimait la vie, ses parents.
Les revendeurs l’oublièrent,
Pour faire de même à ses frères.

Vendeurs de poudre réfléchissez!
Vendeurs de larmes arrêtez!
L’argent ne fait pas le bonheur,
De nos enfants qui en meurent.
D’avoir voulu une vie de rêve,
Dans un monde où tous crèvent

Publié dans psychologie | 1 Commentaire »

LE BONHEUR

Posté par sylvie le 11 novembre 2009

Image du Blog papillon1967.centerblog.net

LE JOUR SE LEVE

Debout les gars et les filles, réveillez vous, on va au bout du monde!!

La première lueur du jour donne l’espoir et le dynamisme. Elle nous sort du lit…remet sur pied les insomniaques. Forcez vous un peu et levez vous avec le jour : ça vaut le coup d’oeil…

La nature qui s’éveille ou la ville qui s’anime, voilà un beau film à ne pas rater!!

La première séance c’est toujours un bonheur sans nom!

                  L’aurore grelottante en robe rose et verte, s’avançait lentement sur la Seine déserte…..C.BAUDELAIRE

                                             

                  

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LE MOMENT PRESENT

Posté par sylvie le 7 novembre 2009

LE MOMENT PRÉSENT

Profitez du moment présent de votre vie,
Car ce moment ne reviendra pas.
L’avenir peut être meilleur ou pis,
Mais maintenant vous êtes là.

Voyez où vous êtes dans le cours de l’existence,
Par rapport à l’avenir au passé
Puis chaque instant, pleinement,
Au jour le jour vivez.

Regardez ce qui se passe ici
Écoutez les sons du moment.
Respirez le parfum de la vie
Et buvez-en l’enchantement.

Faites-le maintenant,
Pas plus tard, pas demain,
Car ce précieux instant
JAMAIS NE REVIENT

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

LE DESIR – PHILOSOPHIE

Posté par sylvie le 3 novembre 2009

L’AUTRE VERSANT DE L’ÊTRE HUMAIN

Il est plus facile de définir le désir par rapport à ses opposés que de dire en quoi il consiste. De Platon à Freud on a confronté le désir :

- à la raison,

- au besoin,

-A la volonté.

RAISON ET DESIR

Dans Phedre, Platon compare l’âme à un attelage comprenant un cocher ( la raison)  et deux chevaux : l’un est blanc et obéissant, il symbolise le courage, l’autre est noir et rétif, il représente le désir… Après Platon, nombre de philosophes et de courants de pensée ont vu dans le désir une puissance obscure et aveugle qu’il convenait de maîtriser. Le bouddhisme en Inde va même jusqu’à voir dans le désir la source de tout mal     et dans sons extinction la délivrance de l’être humain…

La raison est ordonnée alors que le désir est chaotique, elle est clairvoyante alors qu’il est aveugle, elle est libre alors qu’il est esclave, elle est bonne alors qu’il est mauvais.

BESOIN ET DESIR

 Le désir a souvent été opposé au besoin, le besoin est physique, le désir psychique(ou social), le besoin est naturel, le désir culturel, le besoin est fini, le désir infini, le besoin est réel, le désir imaginaire, le besoin est de l’ordre du possible,le désir celui de l’impossible, le besoin est nécessaire, le désir est contingent…

Dans notre confrontation, le désir apparaît comme un luxe, le besoin est lié à la nécessité… On meurt de ne pouvoir manger ou boire, on continue de vivre avec des désirs insatisfaits

VOLONTE ET DESIR

 Le désir a été aussi opposé à la volonté :la volonté est rationnelle,le désir   irrationnel, la volonté est réaliste, le désir irréaliste, la volonté est consciente, le désir inconscient, la volonté est finie, le désir infini.

Quelle différence y’a t-il entre un prisonnier qui veut sortir de prison et celui qui se contente d’en rêver ?

Le premier fait tout pour y parvenir, son comportement, ses actes sont orientés vers cet objectif. Le second trouve dans son imagination une compensation à la froide réalité : il rêve seulement d’être libre

LE DESTIN DU DESIR

Un désir peut être :

- satisfait, lorsque l’objet du désir est atteint :

- refoulé, lorsque l’objet du désir n’est pas atteint et que le désir retourne à l’envoyeur( l’inconscient)..

- sublimé, lorsque l’objet du désir n’est pas atteint mais que le désir trouve satisfaction indirecte, symbolique, dans un monde plus idéal ( l’art, la religion, l’action, le travail d’une manière générale) que celui d’où la pulsion vient …

 

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 2 novembre 2009

L’oubli

Le temple est en ruine au haut du promontoire.
Et la Mort a mêlé, dans ce fauve terrain,
Les Déesses de marbre et les Héros d’airain
Dont l’herbe solitaire ensevelit la gloire.

Seul, parfois, un bouvier menant ses buffles boire,
De sa conque où soupire un antique refrain
Emplissant le ciel calme et l’horizon marin,
Sur l’azur infini dresse sa forme noire.

La Terre maternelle et douce aux anciens Dieux
Fait à chaque printemps, vainement éloquente,
Au chapiteau brisé verdir une autre acanthe ;

Mais l’Homme indifférent au rêve des aïeux
Ecoute sans frémir, du fond des nuits sereines,
La Mer qui se lamente en pleurant les sirènes.

JOSE MARIA DE HEREDIA

Sa mère est française. Son père ,espagnol est l’un des plus riches planteurs de café de l’île de Cuba. L’ancêtre de la famaille a été le compagnon de Cortez lorsqu’il a découvert le Nouveau Monde.. Jose Maria de Heredia, malgré cette prestigieuse lignée est éduqué en France. Il décide de s’(y installer, la fortune familiale lui permettant d’étudier beaucoup en travaillant peu, le contraire d’un poète maudit.

Leconte de Lisle le prend sous sa protection : il apprécie , dans les réunions des parnassiens, la verve méridionale de ce convive qui n’écrit guère.. Herédia mettra plus de trente ans   à parfaire son chef d’oeuvre et unique recueil :  » Les trophées » .. Le succès est immédiat et durable. Les cent dix huit sonnets de cette  » légende des siècles » le mènent à l’Académie Française… L’époque apprécie la perfection de ses vers , sa précision d’orfèvre. L’art de Heredia, magnifique illustration de la poétique du Parnasse, est d’un verbe éclatant et tout d’éloquence.

Cet homme, qui meurt ruiné en 1905 dans un chateau normand, a apporté une inoubliable note d’exotisme, dans une fin de siècle mercantile, et ses vers sonnent encore haut et clair comme les coups d’épée d’un conquistador.

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

LA VIE SOURIT

Posté par sylvie le 2 novembre 2009

 

LA VIE SOURIT

A deux pattes ou à quatre pattes, l’animal est épatant… Jamais un mot de travers ni la tête à l’envers.. A condition d’assurer son bien être, de le cajoler , on est toujours en phase avec son compagnon à poils, à plumes ou à écailles.

Une tortue relax, un chien qui frétille de la queue, un c hat aux yeux d’émeraude, un canari qui chante dès potron-minet, un rat perché sur notre épaule …..

La vie sourit !

Mais si tu m’apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée… A.de  Saint Exupery

 

 

 

LA VIE SOURIT 54r3asgj

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’AUTOMNE

Posté par sylvie le 2 novembre 2009

Image du Blog jidima.centerblog.net

 

Les saisons

Rouge, les feuilles de l’érable.
Orange les champignons des bois.
Jaune le soleil qui se voile.
Marron, comme le tronc.
Belles sont les couleurs de l’automne

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

12
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...