• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

Voeux

Posté par sylvie le 31 décembre 2009

 

 Bon réveillon à tous …

Meilleurs voeux pour 2010 à tous !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MON REVE FAMILIER

Posté par sylvie le 20 décembre 2009

MON RÊVE FAMILIER

 

 

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant

d’une femme inconnue, et que j’aime et qui m’aime

Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même

Ni tout à fait une autre, et même et me comprend

Car elle me comprend, et mon coeur transparent

Pour elle seule, hélas! cesse d’être un problème

Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,

Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde, ou rousse ? -  je l’ignore

Son nom ?  je me souviens qu’il est doux et sonore

Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,

Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a

L’infléxion des voix chères qui se sont tues.

PAUL VERLAINE

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

LE BONHEUR AU QUOTIDIEN

Posté par sylvie le 13 décembre 2009

 Debout les gars et les filles, réveillez vous, on va au bout du monde!

La première lueur du jour donne l’espoir et le dynamisme. Elle nous sort du lit, remet sur pied les insomniaques. Forcez vous un peu et levez-vous avec le jour:    ça vaut le coup d’oeil….

La nature qui s’éveille ou la ville qui s’anime, voilà un beau film à ne pas rater! La première  séance c’est chaque jour un bonheur sans nom…

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

MA CITATION DU SOIR

Posté par sylvie le 13 décembre 2009

La nature

Le meilleur remède pour ceux qui sont effrayés, seuls ou malheureux, est d’aller dans un endroit, où ils peuvent etre au calme, seuls avec les cieux, la nature et Dieu.

Seulement alors comprend-on que tout est comme il se doit et que Dieu souhaite voir son peuple heureux parmi la beauté simple de la nature….      A.FRANK

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 12 décembre 2009

Voici des réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées :

POURQUOI LES FERS A CHEVAL SONT-ILS CENSES PORTER BONHEUR ?

Autrefois, lorsqu’un paysan trouvait un fer à cheval sur le bord d’un chemin, c’était son jour de chance : en le revendant; il gagnerait quelques sous… L’origine du fer à cheval comme porte bonheur n’est sans doute pas à chercher plus loin …. Par la suite, on a voulu y voir d’autres symboles  plus ou moins convaincants : par exemple , la forme du fer formerait le C de Christ… Depuis toujours, les hommes ont cherché autour d’eux des signes qui pourraient les rassurer sur leur avenir. Les porte-bonheur ,censés l’influencer de manière positive, obéissent à une certaine logique. Ainsi le lapin est-il réputé pour sa grande capacité à se reproduire : ses pattes sont donc symbole d’abondance. Le caractère porte-bonheur du trèfle à quatre feuilles est sans doute lié à sa rareté. Quant à la coccinelle, appelée  » bête à bon Dieu » elle est très utile car elle mange les pucerons qui sont nuisibles aux plantes

POURQUOI LES ANGLAIS ROULENT-T-ILS A GAUCHE ?

En fait, la vraie question est plutôt : pourquoi les Français, les Allemands ou les Suisses roulent-ils à droite ?  Car autrefois, tout le monde se croisait par la gauche. La coutume remonte au Moyen âge.. A l’époque, bien sur, il n’y avait pas d’automobiles. Supposons que deux cavaliers se retrouvent nez à nez sur un chemin étroit.. Comme ils sont le plus souvent droitiers, ils portent leur épée du coté gauche, pour la dégainer plus facilement. Et pour que les deux épées ne se cognent pas au passage des chevaux,il faut se croiser par la gauche..  Autre avantage : si l’un des cavaliers a de mauvaises intentions, il sera plus facile  pour l’autre de le combattre en l’ayant sur sa droite.. C’est pour cette raison qu’autrefois on se croisait par la gauche.. Pourquoi cette coutume a t-elle changé en France ou en Belgique ?   A cause de Napoléon. A la fin du XIII siècle, sur les champs de bataille, les armées s’affrontaient généralement par la gauche.. Pour surprendre l’adversaire, Napoléon décida d’attaquer par la droite.Et pour bien montrer sa suprématie, il imposa la conduite à droite dans les pays qu’il vainquit comme la Belgique, les Pays Bas et l’Espagne. Peu à peu, tous les pays de l’Europe occidentale passèrent progressivement à la conduite à droite.. Comme il ne conquit jamais la Grande Bretagne, celle ci conserva la conduite à gauche…

Roule t-on a gauche ailleurs qu’en Grande Bretagne ?  Dans le passé, la Grande Bretagne a eu de nombreuses colonies : l’Australie, la Nouvelle -Zelande, l’Inde, la Jamaïque, l’Afrique du Sud, le Kenya,la Malaisie… La conduite à gauche y était obligatoire. Depuis, ces pays sont devenus indépendants, mais on continue à y rouler à gauche.

Publié dans VIE QUOTIDIENNE ET COUTUMES | Pas de Commentaire »

LE DESIR

Posté par sylvie le 8 décembre 2009

Le désir semble contradictoire. D’une part, il tend vers ce dont il manque : il est la conscience douloureuse de ce qu’il n’a pas et l’effort pour l’obtenir… D’autre part, il est une puissance d’affirmation de soi par laquelle le sujet s’empare de l’existence, l’investit de toute sa force imaginative et se donne des fins. Le désir est tout à la fois l’expérience d’une impuissance ( l’homme qui désire ne peut pas tout),  et d’une puissance ( l’homme désirant augmente son existence de tous les objets qu’il vise).. Telle est l’ambiguïté du désir pour la réflexion philosophique : il est synonyme de liberté et de bonheur, mais aussi de frustration et d’inquiétude, voire d’irrationalité…  Il faut saisir la nature du désir, ce qu’il vise et enfin les problèmes moraux qu’il pose.

Le désir peut – être défini comme une tendance orientant l’homme vers la possession d’un objet conçu comme source de satisfaction. Le désir se distingue de deux autres tendances :

-  L’INSTINCT : qui, par des actes prédétermines porte tout vivant vers l’immédiate conservation de sa vie. La volonté , qui appuyée sur la réflexion rationnelle, détermine  l’homme à agir d’une certaine manière. Le désir semble donc se détacher à la fois de la nature instinctive et de la raison orientant la volonté.

- Le désir relève plutôt de l’imagination et de l’affectivité : il se déploie dans l’imaginaire et joue avec le possible : il tire son énergie de cette part sensible de notre être par laquelle tout attachement se produit . Le désir est en ce sens la tendance par laquelle  l’homme se déprend de la nature et de tout ce qu’elle nous signale comme nécessaire à la vie  ( les besoins).

Publié dans philo | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...