• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 22 janvier 2010

LA PSY

Posté par sylvie le 22 janvier 2010

Est-il normal de se sentir inquiet, jaloux, possessif, déprimé ou malheureux ?

Si  la réponse à cette question se voulait purement statistique, elle serait assurément affirmative! 

Chez la plupart des gens que nous connaissons, nous constatons insécurité, envie, morgue, cupidité, possessivité, dépression, etc…Ce que nous appelons la nature humaine a bon nombre de limitations et de dysfonctionnements. En fait, il est plus approprié de dire que nos maux résultent en grande partie de notre adhésion au modèle activité. Trop d’entre nous se sont admirablement conformés à ce système défectueux et inadéquat qui ne permet d’aborder la vie ni sainement ni sereinement;

On nous a appris que nous sommes nos sentiments et que nous ne sommes pas responsables de ce que nous ressentons. Nous excusons des comportements déplacés en disant  » eh oui, tu sais comme il a été perturbé …. » ou bien  » ce n’est pas de sa faute , elle traverse une mauvaise passe »…On nous a appris à croire que nos sentiments ont barre sur nous, que e le comportement des autres nous influence de façon déterminante et que nos réactions ne sont pas toutes en notre pouvoir  , par exemple  » je ne peux pas leur en vouloir, parce que c’est plus fort qu’eux!  » ..

On pourrait citer des milliers d’exemples analogues selon lesquels nous rejetons la responsabilité de nos actes et de nos sentiments sur des personnes ou des évènements que nous ne maîtrisons pas..

Le modèle activité  » tu es ce que tu fais » nous impose de maîtriser non seulement notre destin mais aussi les personnes de notre entourage de façon à parvenir  à nos fins. Il ne nous enseigne pas l’art de nous maîtriser, il ne nous apprend pas ce que ce sont nos responsabilités.

Si votre but est d’être équilibré, d’agir de façon responsable, d’en finir avec les folies de la vie,, d’apprendre l’estime de vous même et l’intégration sociale, vus ne trouverez guère de réconfort à compter, en ce bas mode au nombre des victimes frappées par le malheur.  Le malheur recherche la compagnie, mais qui donc aspire au malheur, surtout si celui ci est inutile ? La souffrance inutile est celle qui découle de notre insécurité. L’insécurité n’est pas une caractéristique fondamentale de l’homme adulte.  Elle retarde la maturité. La possessivité , la jalousie, et la dépression, sans compter d’innombrables autres affections, ne sont pas des maux nécessaires. Leur seule utilité est de prouver que nous avons parfaitement assimilé les leçons du modèle activité. Il y’a suffisamment de souffrances dans le monde auxquelles on ne peut rien ! il est inutile d’en rajouter. En apprenant à nous rassurer, nous pouvons élimer de notre vie de tous les jours les souffrances inutiles et les drames qui n’en sont pas …

Je serai absente ce we!!! we que je vous souhaite excellent !!

Publié dans psychologie | 3 Commentaires »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...