REMERCIEMENTS

Posté par sylvie le 24 avril 2010

Avant de partir, je voulais remercier  tous les bloggeurs de l’intêret dont ils ont fait preuve en venant visiter mon blog ! aujourd’hui plus 570 000  visiteurs depuis sa création …

Avec commentaires ou sans, vous avez eu la gentillesse de passer par « chez moi » !  je vous en sais gré et j’essaierai autant que possible faire en sorte que ce blog soit à la hauteur de vos espérances au fil du temps!

Merci à vous !

Publié dans Non classé | 4 Commentaires »

bon we

Posté par sylvie le 24 avril 2010

mes créas ... servez vous

bon  we à tous …..

Je pars en vacances pour une quinzaine de jours …. je serai là autour du 8 mai !

A bientot!!!

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

L’ESCALIER

Posté par sylvie le 19 avril 2010

L’escalier de l’ara coeli

On a bâti là, plus réel
Que l’échelle du patriarche,Escalier
Un escalier dont chaque marche
Est vraiment un pas vers le ciel.

Dans la nature tout entière
L’architecte prit à son gré
Pour cet édifice sacré
La plus glorieuse matière :

Il prit des marbres sans rivaux,
Fragments de ces pierres illustres
Que la pioche aveugle des rustres
Brisait pour faire de la chaux,

Et qui toutes étincelèrent
Au front des temples abattus,
Ou que les Gracques et Brutus
Au Forum de leur pied foulèrent !

I1 les prit et les entassa,
Rejeton hardi de la race
Qui, regardant les dieux en face,
Roulait Pélion sur Ossa.

Et malgré les hordes très sales
De mendiants et de fiévreux
Se cherchant leur vermine entre eux
Sur ces assises colossales,

Bien qu’il s’y traîne des dévots
Dont une poupée est l’idole,
On y voit, comme au Capitole,
Monter les ombres des héros !$

SULLY PRUDHOMME

Publié dans Non classé, POESIE | 2 Commentaires »

TEMPETE

Posté par sylvie le 17 avril 2010

sur un port

TEMPETE dans NATURE 071019202706-final

tempêteJ’aime particulierement les tempêtes, spectacle beau à voir, mais naturellement sans dégats….

tempête

tempête

tempête

 

tempête

tempête

Tempête sur la mer

tempête

Tempête sur la mer

tempête

tempête

Tempête sur la mer

Publié dans NATURE | 1 Commentaire »

bonne semaine

Posté par sylvie le 12 avril 2010

Fleurs

 

Un parterre de fleurs pour vous souhaiter une bonne semaine !

bisous

Publié dans NATURE | 1 Commentaire »

PENSEES DU SOIR

Posté par sylvie le 11 avril 2010

Comment ne plus s e mettre dans tous ses états pour un oui ou pour un non ?

Comment créer un univers serein autrour de soi et éviter de répeter les mêmes erreurs?

Comment atteindre à coup sur ses objectifs?

Difficile trouver les chemins du bonheur et de sérénité tant nous subissons chaque jour les agressions du stress, du bruit, de la vitesse, de la foule.

Voici des petites pensées, rélexions, des petites phrases à méditer et des stratégies a adopter au quotidien pour trouver en nous des ressources et des aptitudes à une vie plus calme, plus heureuse et surtout moins dépendantes des circonstances extérieures.

DIRECTION

La vision que nous avons de notre propre vie est déterminante pour sa réussite. Nos actes doivent être en conformité avec l’idée que nous nous faisons de nous memes. Il faut anticiper, penser, agir pour devenir ce que nous ne sommes pas encore, et recommencer, jour après jour, avec constance et détermination. Choisir une direction que l’on pense bonne pour soi et s’y tenir.

RECOLTES

Pour recevoir,il faut donner,

Pour être aimé, il faut aimer

Pour être accueilli, il faut accueillir,

Pour être écouté, il faut avoir su écouter,

Pour être entouré il faut être ouvert et généreux,

Pour être compris, il faut soi meme être tolérant.

pour vivre dans une atmosphère sereine,il faut soi meme etre calme et détendu.

Ainsi va la vie.  Chacun récolte ce qu’il sème…

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

LA CONSCIENCE ET L’INCONSCIENT

Posté par sylvie le 8 avril 2010

LA CONSCIENCE ET L’INCONSCIENT

L’homme , dans la mesure ou il est conscient, c’est à dire capable de se prendre pour objet de pensée, n’est plus simplement dans le monde comme une chose ou un simple être vivant, mais il est au contraire devant le monde : la conscience, c”est la distance qui existe entre moi et moi même et entre moi et le monde.

1 – LA CONSCIENCE FAIT ELLE LA GRANDEUR OU LA MISÈRE DE L’HOMME?

Pascal répond qu’elle fait à la fois l’une et l’autre. Parce qu’elle rend l’homme responsable de ses actes, la conscience définit l’essence de l’homme et fait sa dignité. J’ai conscience de ce que fais et peux en répondre devant le tribunal de ma conscience et le tribunal des hommes: seul l’homme a accès à la dimension de la spiritualité et de la moralité. Pourtant, parce qu’elle l’arrache à l’innocence du monde naturel, l’homme connaît aussi par elle sa misère, sa disproportion à l’égard de l’univers, et surtout le fait qu’il aura à mourir.

2 – LA CONSCIENCE QUE J’AI D’EXISTER PEUT ELLE ËTRE REMISE EN DOUTE?

Descartes,au terme de la démarche du doute méthodique, découvre le caractère absolument certain de l’existence du sujet pensant; ” je pense , donc je suis”. Quand bien même tout ce en quoi je crois n’aurait pas plus  de verité que le contenu de mes songes, une certitude demeure, celle que j’existe et aucun doute, aussi exagéré soit -il ne peut la remettre en cause. Descartes fait ainsi du phénomène de la conscience de soi le fondement inébranlable de la vérité sur lequel toute connaissance doit prendre modèle pour s’édifier.

COMMENT CONCEVOIR LA CONSCIENCE ?

Que je sois certain que j’existe ne me dit pas encore qui je suis. Descartes répond que je suis une substance pensante absolument distincte du corps. Pourtant en faisant ainsi de la conscience une ” chose” existant indépendamment du corps et repliée sur elle même, DESCARTES ne rate t-il pas nature même de la conscience, comme ouverture sur le monde et sur soi? C’est ce que   hUSSERL va essayer de montrer :loin d’”être une chose ou une substance, la conscience est une activité de projection vers les choses. Elle est toujours au delà d’elle même, qu’elle se projette vers le monde, ses souvenirs ou l’avenir.

QU’EST CE QUE L’INCONSCIENT FREUDIEN ?

L’inconscient n’est pas seulement le non conscient: la majeure partie de mes souvenirs n’est pas présente actuellement à ma conscience, mais ils sont disponibles ( c’est le pré-conscient).

L’inconscient forme un système indépendant qui ne peut pas devenir conscient sur une simple injonction du sujet parce qu’il a été refoulé. C’est une force psychique active, pulsionnelle, résultat d’un conflit intérieur à l’être humain entre des désirs qui cherchent à se satisfaire et une personnalité qui leur oppose une résistance. L’inconscient ne pourra s’exprimer indirectement dans les rêves, les lapsus et les symptômes névrotiques. Seule , l’intervention d’un tiers, le psychanalyste peut me délivrer de ce conflit entre moi et moi même que Freud suppose en tout homme.

LA CITATION :

” l’homme est à la fois le plus proche et le plus éloigné de lui même

Publié dans philosophie | 5 Commentaires »

LA PAIX

Posté par sylvie le 5 avril 2010

paix

En ce jour de fête pascale, il est bon de se souvenir à toux ceux qui ont disparu , ici ou là, par des violences , des guerres …. ou  des crimes

paix

Si tu crois qu’un sourire est plus fort qu’une arme,
Si tu crois à la puissance d’une main offerte,
Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important
que ce qui les divise,
Si tu crois qu’être différent est une richesse et non un danger,
Si tu sais regarder l’autre avec un brin d’amour,
Si tu sais préférer l’espérance au soupçon,
Si tu estimes que c’est à toi de faire le premier pas plutôt qu’à l’autre,
Si le regard d’un enfant parvient à désarmer ton cœur,
Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin,
Si pour toi l’étranger est un frère qui t’est proposé,
Si tu sais donner gratuitement un peu de temps par amour,
Si tu sais accepter qu’un autre te rende service,
Si tu partages ton pain et que tu saches y joindre un morceau de ton cœur,
Si tu crois qu’un pardon va plus loin qu’une vengeance,
Si tu sais chanter le bonheur des autres et danser leur allégresse,
Si tu sais accepter la critique et en faire ton profit sans la renvoyer
et te défendre,
Si pour toi l’autre est d’abord un frère,
Si la colère est pour toi une faiblesse, non une preuve de force,
Si tu préferes être lésé que de faire tort à quelqu’un,
Si tu crois que l’amour est la seule force de dissuasion,
Si tu crois que la paix est possible,
Alors la paix viendra.
Utopie ? Juste un espoir  !!
Pierre GuilbertPaix sur la terre, A tous les hommes, A toutes les femmes, A tous les enfants

Publié dans SOCIETE | 1 Commentaire »

TEXTE A MEDITER

Posté par sylvie le 4 avril 2010

A MEDITER

A MEDITER

Un jeune couple venait de s’installer dans un nouveau quartier.
Le lendemain matin, au moment où le couple prenait le petit déjeuner, la femme aperçut leur voisine qui étendait du linge sur un séchoir.
Quel linge sale! dit elle. Elle ne sait pas laver.
Peut-être a-t-elle besoin d’un nouveau savon pour mieux faire sa lessive!
Son mari regarda la scène mais garda le silence.
C’était le même commentaire chaque fois que la voisine séchait son linge…..
Après un mois, la femme fut surprise de voir un matin que le linge de sa voisine était bien propre et elle dit à son mari:
Regardes ! Elle a appris à laver son linge maintenant….. Qui le lui a enseigné?
Le mari répondit:
Non… Je me suis levé tôt ce matin et j’ai lavé les vitres de notre fenêtre!

Ainsi va la vie:
Tout dépend de la propreté de la fenêtre à travers laquelle nous observons les faits.
Avant de critiquer, il faudrait peut-être vérifier d’abord la qualité de notre regard.
Alors, nous pouvons voir avec clarté la limpidité du coeur des autres.

Ah! J’allais oublier….
Aujourd’hui, je te vois mieux qu’hier.
Et toi?

Publié dans philosophie | Pas de Commentaire »

GREEN

Posté par sylvie le 4 avril 2010

Green
Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux.

J’arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.

Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encor de vos derniers baisers;
Laissez-la s’apaiser de la bonne tempête.
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

Paul VerlaineFemme

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

12
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...