LA JALOUSIE

Posté par sylvie le 8 août 2010

Pourquoi certaines personnes sont-elles plus tenaillées par la jalousie que d’autres ? Plusieurs hypothèses ont été émises :

             – L’héritage de l’enfance, notamment lorsque le   jeune est témoin des infidélités de l’un de ses parents ou bien lorsqu’un frère ou une soeur vient le détrôner dans son rôle de petit roi adulé ,

            – Une expérience douloureuse de la tromperie et de l’infidélité d’un des partenaires.

           – L’insécurité intérieure,

          – La peur de ses propres réactions

Le point commun entre toutes ces explications relève clairement du manque de confiance , en soi et en l’autre. De fait, le jaloux présente souvent une faible estime de soi et tend à se dévaloriser face à autrui . Sa rengaine est  » qu’est ce qu’il a de plus que moi ? « ..

AU COEUR DE LA JALOUSIE

la première piste à suivre lorsqu’on souhaite se défaire de sa jalousie, ou en tous cas l’amoindrir, est de rehausser l’estime de soi et travailler sur la confiance en soi. Cela nécessite d’accepter la totale responsabilité de nôtres ressentis, on n’est pas jaloux à cause des agissements d’autrui, mais parce que l’on entretient des idées qui attisent le feu de la colère, de la peur et de l’autodévalorisation.

En outre, la prise de conscience que la jalousie qui nous habite est un reliquat de mécanisme de survie ancestraux hérités de la préhistoire peut nous aider à la relativiser. En effet, des études montré que la jalousie féminine se differenciait de la jalousie masculine. Les femmes seront généralement plus touchées en apprenant que leur compagnon éprouve des sentiments envers une tierce personne, alors que les hommes seront surtout échaudés par un rapport sexuel de leur compagne avec un autre individu.. De plus, l’aspect physique de la rivale compte davantage pour les femmes que pour les messieurs qui accordent plus d’importance au statut social d’un possible concurrent.

Ces données semblent confirmer l’hypothèse que la jalousie a initialement oeuvré à la perpétuation de l’espèce.. La jalousie semble résulté d’un héritage archaïque, dont la pertinence n’est plus d’actualité aujourd’hui…  Reliquat ancestral, ancrage dans un sentiment de possession      , surveillance, restriction de la liberté, dévalorisation : l’apanage de la jalousie n’a rien de commun avec l’amour.. En aucun cas, elle ne devrait être considéré comme une preuve d’amour. Bien au contraire, le jaloux a du mal à faire confiance à son partenaire, confiance qui est justement une base de la relation amoureuse…

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...