CITATIONS

Posté par sylvie le 31 mai 2011

BOUQUETS DE PROVERBES EN COULEURS

chaque peuple nourrit son âme de petites phrases qu’en des temps lointains, de sages ancêtres avaient pensées, puis écrites. Ces petites phrases se sont améliorées de millénaire en millenaire pour devenir des conseils et, très vte, des commandements ( dans la morale judéo-chrétienne),  ou des préceptes (pour les bouddhistes)…

Ces jolies petites phrases , simples à retenir, mais au sens souvent abstrait à la première oreille, ont guidé toutes les peuplades de la planète, de l’hom sapiens jusqu’au siècle français des Lumières en passant par Confucius et Kant.. On peut les appeler Maximes comme la Rochefoucauld ou Pensées pour Pascal…Disons , proverbes..

La calme sagesse est une épouse fidèle, la précipitation est une prostituée…MALAISIE

Les mots que l’on  n’a pas dits, sont les fleurs du silence … JAPON

Ouvre tes yeux avant le mariage, car après tu ne peux que les fermer… MAROC

En Sibérie, l’hiver dure douze mois. Le reste c’est l’été…. RUSSIE

Eduquer une femme c’est éduquer un village …..ANGOLA

Nos instituteurs d’antan s’évertuaient à rédiger chaque jour  en haut du tableau noir , et pleins et en déliés, même avec une craie, une phrase à méditer. Comme un plat du jour: une morale par jour….D’abord la date, puis la petite phrase à lire avant de s’asseoir, et à relire et relire puisqu’elle restait inscrite toute la journée au-dessus des dessins des parcours de rivières ( la craie bleue) ou de la terrible  table de multiplication par huit. On revenait de la récréation : le tableau avait été nettoyé avec un chiffon poussiereux ,les leçons précédentes avaient été mal effacées, mais la morale était toujours là, à nous obséder.

C’est ainsi qu’une nation se construit, que ses citoyens s’intègrent les uns aux autres avec de petites phrases comme «   aide toi le ciel t’aidera » ou  » rien ne sert de courir, il faut partir à point »   Plus tard, on comprendra que la  Bible était pillée autant que les conclusions des fables de La Fontaine , ou que ces morales étaient aussi des maximes ou des proverbes ancestraux.

Voici donc des  extraits de ces citations, ils sont très differents d’un continent à l’autre,mais si sembles en même temps.. Montaigne disait que les vérités n’étaient pas sembleables d’un côté comme de l’autre des Pyrénées. Il parlait des lois des hommes, pas de leurs codes philosophiques.  On note même un effet d’enrichissement d’un pays à l’autre, de complémentarité. Ainsi, les Coréens disent  » le piment, plus il est petit, plus il pique ». On peut l’interpreter comme l’explication de  la force physique et intellectuelle de David face à Goliath..

Là où le sang a coulé, l’abre de l’oubli ne peut grandir …BRESIL

 Face à l’éloquence, les montagnes hochent la tête. Face à l’insulte, elles redressent la tête avec agressivité…TIBET

Si tu donnes des coups de cornes, donne les à ceux qui ont des cornes..MEXIQUE

 Suis le conseil de celui qui te fait pleurer, et non de celui qui te fait rire…PROVERBE ARABE

 Un peuple sans culture c’est un homme sans paroles… ALGERIE

Lorsque tu montes à l’échelle souris  a tous ceux que tu dépasses, car tu  croiseras les mêmes en redescendant… ETATS UNIS

A force de vivre d’espérance, on meurt dans le désespoir … ITALIE

S’il y’a deux capitaines sur un navire, il va couler …ILE MAURICE

Publié dans ARTS, CITATIONS | 1 Commentaire »

AVONS NOUS VRAIMENT BESOIN DE REMORDS ET D’ANGOISSE?

Posté par sylvie le 29 mai 2011

Le remords et l’angoisse ont tous les deux un effet puissamment destructeur. Comme le moi faible, ils ont pour rôle de nous mettre mal à l’aise vis à vis de nous mêmes. Ils paralysent notre activité et nous empêchent de fonctionner au mieux de nos capacités. Ils n’ont aucun rôle positif dans l’instant présent. Quand nous vivons l’instant présent, nous n’avons de temps ni pour le remords ni pour l’angoisse, nous vivons notre vie au lieu de la juger.

Nous n’avons pas besoin du remords, car nous avons une conscience. Dans ce contexte, remords et honte sont équivalents. Notre conscience nous prévient quand nous avons fait quelque chose de mal. La conscience nous envoie un message qui dit à peu près ceci :  » aie, ça c’était un mauvais comportement’ ou bien   » je souhaiterai ne pas avoir dit ou fait cela « … Nous pouvons nous représenter notre conscience sous les traits d’un doux précepteur,  qui nous explique instant par instant comment évolue notre vie et ce qu’il faudrait y changer. Dès le moment où nous avons confiance en nous, nous pouvons faire confiance à notre conscience..

Le remords, en revanche est un dictateur malveillant. Il nous rabâche que nous sommes mauvais, que notre  personnalité dans son ensemble est inadaptée, mauvaise ou égoïste. Le remords isole un acte, une pensée ou un sentiment et l’extrapole à l’ensemble de la personnalité. Le remords nous submerge d’images négatives. Il nous donne l’impression d’être faible et sans ressource. Voilà pourquoi sa dictature est si efficace: il acquiert rapidement la maîtrise de notre nature,de notre comportement et de notre vie.

Le remords est insidieux en ce sens qu’il favorise la récidive du  » mauvais » comportement. C’est un cercle vicieux, un serpent qui se mord la queue. Le mécanisme du remords est en général le suivant :

- On commet un acte méchant, égoïste ou destructeur vis à vis de soi même ou d’un tiers, bref quelque chose dont on sait pertinemment que c’est mal.

-On commence à en éprouver du remords.

-Le remords augmente.

-Le remords ronge et dévore, la souffrance est insupportable.

-On part à la recherche d’un moyen d’échapper à cette souffrance.

Il faut assumer ses actes, cesser de cultiver le remords. La prochaine fois qu’un remords vient à l’esprit, il faut trancher dans le vif : se dire simplement que l’on a fait quelque chose qui nous déplaît, et qu’il faut en tirer les leçons, la fois suivante ne pas recommencer   …Il faut remercier notre conscience, et se récompenser d’assumer ses propres responsabilités.. Se détacher donc du remords.

De la même manière, l’angoisse est inutile. Qu’est ce que l’angoisse ? Elle consiste à rêver à un événement dont nous souhaitons qu’il ne se produise pas. Elle consiste à se faire du souci à propos d’évènements qui ne se sont pas encore passés. U ne fois que cette circonstance se présente, nous pouvons prendre des mesures en conséquence. Que de fois ne nous sentons nous pas soulagés quand quelque chose dont nous avions peur se produit enfin ? Nous pouvons ajuster notre comportement à n’importe quel évènement présent, mais nous ne pouvons jamais remédier à quoi que ce soit en cultivant l’angoisse. Elle est profondément inutile. L’angoisse commence comme un mauvais rêve éveillé, et elle évolue rapidement en cauchemar. Comme le remords, l’angoisse nous arrache au présent et nous transporte dans un no man’s land de douleur. Détachons s nous de l’angoisse. Vivons l’instant présent sans remords ni anxiété. Pour mordre dans la vie à belles dents, nous n’avons besoin ni de l’un, ni de l’autre.

Publié dans ARTS, Non classé, psychologie | 1 Commentaire »

merci

Posté par sylvie le 27 mai 2011

merci.png

Pour vos visites….750 000 visiteurs ….En septembre, cela fera quatre ans que j’ai crée ce blog , que je l’alimente toujours avec le même enthousiasme, même si ces derniers temps je suis moins présente…faute de temps ……

Merci à tous ceux qui m’ont laissé des messages, et à tous ceux que j’ai pu aider..

Je continuerai dans le même esprit  cette belle aventure  .

Merci

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 27 mai 2011

De tous nos actes, seuls ceux que nous accomplissons pour les autres

en valent véritablement la peine.

Voilà l’un des plus grands secrets de la vie.

LEWIS CARROL

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

BALZAC

Posté par sylvie le 23 mai 2011

Ravie de vous retrouver …Il semblerait que le site ait eu quelques problèmes , car durant trois jours il était impossible de me connecter …

Thème ce soir : les grands écrivains ..

Quelle fut la vie de ces grands auteurs ? Qu’ont-ils écrit ? Ou ont-ils puisé leur géniale inspiration ? ?voici les réponses à ces questions dans une mini biographie… Aujourd’hui : Balzac.

HONORE DE BALZAC  1799-1850

 » Je vous aime , inconnue » , voilà ce que peut lire la destinataire de cette lettre datée de février 1833, signée d’un écrivain très connu  de ceux qui le lisent alors, et de ceux qui le  lisent aujourd’hui encore : Honoré de Balzac…

En 1833 Balzac a 34 ans . Né en 1799 , à Tours, confié très jeune aux oratoriens de Vendôme, il  ya  été saisi d’une inquiétante et  presque maladive boulimie de lecture. Après des études de droit,il se prépare à devenir avoué chez un notaire, mais il rêve d’écriture,son imagination déborde.  Ses parents lui accordent une année afin qu’il fasse ses preuves sur la page blanche.

En deux ans, il écrit plusieurs romans signés  Lord R’Hoone (anagramme d’Honoré ).. En 1822 la rencontre qu’il fait  va lui ouvrir les portes du monde fortuné où il puisera une grande partie de son inspiration : elle s’appelle Laure de Berny.  A quarante cinq ans, mère de neuf enfants,  épouse d’un vieux mari, fille d’un professeur de harpe de la reine Marie Antoinette, filleule de Louis XVI, elle éblouit Honoré qui, malgré les vingt deux ans qui les séparent, tombe dans ses bras.

La Dilecta – ainsi l’appelle Honoré -  l’aimera jusqu’à sa mort en 1836, après avoir toujours soutenu moralement, et surtout financièrement son génial amant.

Le premier vrai roman balzacien paraît en 1829 et s’intitule  » Les Chouans », passionnante histoire d’amour et de rébellion dans la Bretagne de 1799. Plusieurs personnages vont se retrouver  dans les romans que Balzac continue d’écrire, inaugurant ainsi le principe de La Comédie humaine, titre d’un ensemble romanesque phénoménal, qui, en trois parties – Etudes de moeurs, études philosophiques, études analytiques, regroupe 91 romans achevés, 446 en projet et met en scène plus de 2000 personnages parmi lesquels Rastignac,l’arriviste, et Vautrin le révolté.

Et l’inconnue ?  Elle est désormais bien connue, née en 1801, elle vit en Ukraine chez son riche mari, le comte Hanski . Balzac va donc rencontrer Madame Hanska à Genève., leur liaison sera épisodique jusqu’en 1847:  il va la rejoindre en Ukraine et y demeure un peu moins de deux ans.  » L’étrangère » devient enfin familière au point de se décider à épouser son Honoré le 14 mars 1850. Cinq mois plus tard , Balzac meurt à Paris, épuisé.

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

LE BONHEUR C’EST DANS LA POCHE

Posté par sylvie le 17 mai 2011

longue absence … mais  un peu occupée ces temps ci ….

Le bonheur , c’est dans la poche …

FESTIVAL DU RIRE

 Où il y’a de la gêne,il n’y a point de plaisir !

Profitez des moment où vous etes avec des gens de bonne compagnie pour oser jeux de mots  et blagues, plus ou moins réussis, et riez sans modération..De vous même, de tout et de n’importe quoi. Cela s’appelle rigoler. , avoir le boyau de la rigolade, bêtifier… Ayez le rire facile et sans limites.  On vous envie ?  La vedette du festival du rire, c’est vous!

uc3h09nl.jpg

Publié dans Divers | 1 Commentaire »

PAROLES DE PHILOSOPHES

Posté par sylvie le 1 mai 2011

 

C’est dans le creuset qu’on éprouve l’or,

C’est dans l’adversité qu’on reconnait ses vrais amis.ISOCRATE

Le savoir acquis dans un pays étranger peut être une patrie

L’ignorance peut être un exil vécu dans son propre pays.AVERROES.

La nature nous a donné une langue et deux oreilles afin que nous écoutions deux fois plus que nous ne parlons…ZENON

Le comble de l’absurde et du risible pour un être humain est d’envisager que le bonheur lui appartienne une vie durant.R.BURTON

L’amour sans éternité s’appelle angoisse ,

L’éternité sans amour s’appelle enfer……. GUSTAVE THIBON

Publié dans philo | 1 Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...