POURQUOI TANT DE COLERE EN MOI

Posté par sylvie le 30 août 2011

Reprise des cours aujourd’hui …lol!!

La colère est une des émotions les plus fondamentales et les plus importantes. Elle est nécessaire à la survie: elle donne la force de se défendre contre des événements qui normalement nous dépasseraient. La colère est également indispensable au développement du petit enfant:  elle l’aide à distinguer sa personnalité de celle des autres. Tout le monde éprouve de la colère. Pourquoi ce sentiment fondamental est-il pour tant de gens si difficile à affronter ? Pourquoi nient-ils leur colère ? Qu’est ce qui leur fait si peur ?

On trouve les réponses à ces questions dans notre éducation. On nous a appris depuis notre enfance que c’est  » mal  » d’être en colere, et que les gens ne nous aiment pas quand nous sommes en colère. On nous a inculqué que la plupart de nos colères sont injustifiées: nous n’avons pas le droit d’être en colère car nous devons faire passer les sentiments de notre interlocuteur avant les notres! Depuis notre enfance, nous avons appris à nier et à réprimer notre colère, pour éviter de nous faire cataloguer comme  » mauvais ». Si nous ne parvenons ni à nier ni à réprimer notre colère, si nous l’exprimons, nous éprouvons des remords et le besoin de nous justifier. Nous avons appris, en général vers l’âge de cinq ans, que la colère provoque un cercle vicieux : si nous l’exprimons, nous sommes  » mauvais » , si nous la réprimons, notre colère graandit et se transforme en rage aveugle : de nouveau , nous sommes  » mauvais » , si nous nions son existence, nous apprenons à ne pas faire confiance à nos propres sentiments et nous nous sentons mal. Comment sortir de ce cercle vicieux ?

Accordez vous la permission de vous mettre en colère. Il est impossible de maîtriser ses sentiments de colère. Nul ne sait jamais quand ni pourquoi ni comment il se sentira en colère. Parfois on peut se sentir en colère sans savoir pourquoi. D’autres fois, on s’attend à être irrité et rien ne se passe. La colère cohabite  en nous avec d’autres sentiments. Acceptez le fait que vous puissiez vous sentir en colère. Mais ne confondez pas le sentiment de colère avec l’expression de ce sentiment. Vous ne pouvez pas maîtriser votre sentiment, mais vous pouvez maîtriser la façon dont vous décidez de l’extérioriser.

Notre éducation nous conduit à confondre le sentiment de colère avec les comportements désordonnés que celui ci provoque. La plupart d’entre nous ont peur de ce qu’ils font sous l’emprise de la colère. Nous nous obstinons à nier et à réprimer notre colère jusqu’à ce qu’elle explose en fureur aveugle. Nous nous comportons alors de façon  destructrice tant vis à vis des autres que vis à vis de nous mêmes.  En acceptant nos sentiments d’exaspération au fur et à mesure qu’ils surgissent, nous évitons  que la pression ne s’accumule avec un risque d’explosion.  Souvent, il suffit d’accepter notre colère au moment où elle apparaît. Ssouvenez vous : il n’est pas toujours nécessaire d’exterioriser nos pensées et nos sentiments, nous pouvons décider ce que nous allons faire et le choix qui s’offre à  nous est large.

Quand vous vous sentez en colère, entraînez vous à vous dire ceci :  » je suis en colère! qu’est ce que je désire en faire ? Est ce que je me sens en accord avec moi même ? Parfois vous déciderez d’exterioriser votre sentiment, parfois vous déciderez d’y réfléchir un moment avant d’agir,d’autres fois vous aurez envie de hurler  …  De temps en temps vous pourrez même décider de laisser passer cette humeur passagère, sans rien faire de spécial. Quand on est furieux, il n’y a pas de décision toute faite à appliquer aveuglément. Tout comportement que vous décidez d’adopter est acceptable, à condition que vous l’asumiez  et que vous vous sentiez en accord avec vous même. Si vous n’arrivez ni à dépasser votre colère ni à vous calmer, demandez de l’aide à chaud .. Encore une fois, vous ne pouvez maîtriser vos sentiments, et vos sentiments ne peuvent vous maîtriser, à moins que vous ne décidiez de vous soumettre à eux …

Publié dans psychologie | 2 Commentaires »

LE SOURIRE

Posté par sylvie le 29 août 2011

uc3h09nl.jpg

.Ravie de vous retrouver , les amis, après quelques jours d’absence ….

Les vacances sont quasiment terminées, et nous allons reprendre  les thèmes habituels qui avaient été abandonnés le temps des vacances…

Un petit texte optimiste pour entrer dans le bain…. Bonne rentrée à tous !

LE SOURIRE

Qu’est-ce qui peut le mieux nous ravir?
N’est-ce pas la magie d’un sourire?
Un sourire peut réconforter
Un pauvre coeur angoisse
Un sourire peut faire plaisir
Ou encore un sourire peut séduire

Il vient éclore tendrement
Sur les lèvres d’une maman
Penchée sur le berceau de son enfant
Qu’elle a endormi de son chant

A la main tendue d’un mendiant
Le sourire chaleureux d’un passant
Fait beaucoup plus que ses écus
Bondir de joie son coeur déchu

Au vieillard délaissé des siens
Au regard noyé de chagrin
Un sourire plein de tendresse
Lui rend un peu de sa jeunesse

A l’homme, a la femme aigris
Par les coups durs de la vie
Et pour qui plus rien n’a de prix
Un simple sourire réconfortant
Peut adoucir pour un instant
Leurs chagrins, leurs tourments

A celui, celle qui pleure un être cher
Pour qui chaque nouveau jour qui se lève
N’est qu’amerture, que douleur
Un sourire de compassion, de douceur
Sera un baume sur son coeur meurtri
En un instant, lui redonnera espoir en la vie
En lui faisant croire qu’aujourd’hui
Pour lui aussi le soleil luit

A ceux et celles qui, par leur métier
Contribuent a rendre notre vie plus aisée
A infirmière bien souvent épuisée
A la serveuse elle aussi débordée
Un sourire sincère et réconfortant
Sera son plus bel encouragement

Au policier, pas toujours très apprécié
Au conducteur du bus qui commence tôt sa journée
Au voisin parfois indifférent
A l’ado qui veut être diffèrent
A l’inconnu croise dans la rue
Au sans emploi qui a tout perdu
A handicapé que la vie n’a pas épargne
A l’enfant qui en tombant s’est blesse
A tous ceux qui n’ont jamais su sourire
Et donner a autrui ce qu’ils n’ont jamais reçu
Un simple sourire ça ne coûté rien
Et ça peut faire tellement de bien

Publié dans Divers | 1 Commentaire »

PROMENADE A MARRAKECH

Posté par sylvie le 18 août 2011

Il est des noms de villes qui font rêver…Marrakech  est de ceux là ..Ses trois syllabes sont patronymes d’évasion, de dépaysement et de soleil. Depuis des décennies, sa réputation n’a pas démérité même si si, au fil des ans, le développement économique a quelque peu nui à sa son authenticité.

Marrakech la Rouge, la perle du Sud, l’Africaine, l’Exotique,  et même pour certains la Venise du désert.. Tous les clichés sont bons pour désigner cette ville impériale, l’une des quatre du royaume.. 

Avec ses murailles cuites et recuites sous le feu du soleil, Marrakech apparaît plutôt d’un ocre rose virant parfois au brun.. Couleur de la terre, couleur du désert, couleur du vent de sable et de sécheresse, couleur du temps qui passe, la capitale du sud marocain baigne dans des tonalités chaudes..

LA PLACE JEMAA EL FNA  » place de la magie »

Boutiquier, pickpockets et mendiants, charlatans  et conteurs, diseuses de bonne aventure et tatoueuses de henné, bonimenteurs et bateleurs de tout poil, astrologues, acrobates, cracheurs de feu, dresseurs de singe, mangeurs de verres et jongleurs, chacun a sa place  dans cette place, dans ce théâtre de plein air où l’improvisation est de règle.. Cela tient à la fois de la kermesse et du cirque..  les badauds vont d’un groupe  à l’autre…  Spectacle surréaliste ,un vieillard se couvre la face avec des scorpions extraits d’une boîte à cigare sous le regard incrédule de quelques badauds.. Mais oui! ils sont bien vivants …       Les cobras surgissent des couffins des que le son nasillard de la flûte leur ordonne de se balancer en musique… Les danseurs gnaouas se dégourdissent les jambes dans le claquement métallique des crotales avant de s’élancer dans les airs ..  Au soleil couchant, changement de programme, la place se tranforme en vaste restaurant de plein air…

LA MEDINA : coeur de Marrakech

la médina , qui signifie ville en arabe  constitue le coeur de la cité..  Déambuler dans la médina, c’est plonger dans le labyrinthe de venelles, de passages couverts, d’appendices, de culsde-sac.. Chaque quartier est comme un village avec son four à pain, son hamman, son école, ses boutiques.. La médina n’a pas de secrets pour ses habitants ..

LE SOUK   » au plaisir des yeux »

Le souk, véritable institution locale, est un marché gigantesque qui tient à la fois du village d’artisans, du marché en plein air et de la grande surface….  Près de 40 000 artisans ou boutiquiers travaillent dans ce vaste labyrinthes  qui obeit à des structures bien définies..Chaque corporation a son secteur : souk des teinturiers, souk des musiciens, souk des forgerons, souk aux cuivres, souk des babouches…. deambuler dans les souks c’est effectuer un voyage dans le temps au pays des odeurs et des sons..  épices et herbes jouent un rôle important dans la cuisine marocaine…           

PROMENADE A MARRAKECH  dans VOYAGES marrakech-9016  

LES RIYADS  » paradis miniature »

Les ryads, véritables maisons-jardins, ont été conçus selon un plan invariable : au rez de chaussée, le patio avec sa fontaine et ses quatre parterres. Tout autour des salons en longueur, meublés de divans. A l’étage, les chambres donnent sur une galerie surplombant le patio.  Leur taille, varie suivant la superficie du ryad , la terrasse domaine des femmes sert au séchage des plantes et à l’étendage du linge…  Dans les maisons d’hôtes, ces espaces sont devenus de véritables salons de plein air avec une tente berbère  pour se protéger du soleil… Le dar, autre maison traditionnelle, obéit au même plan que le riyad, mais son patio n’est pas planté.. Ces habitations , véritables espaces clos avec une fenêtre sur le ciel sont parfaitement adaptées au climat de Marrakech.. En été on apprécie la fraîcheur dans le patio ,  alors qu’en hiver on monte sur la terrasse profiter des rayons du soleil..

Difficile de faire un seul article sur cette merveilleuse ville, d’autres articles lui seront consacrés… Pour avoir vécu longtemps dans cette ville, la nostalgie est omniprésente …

marrakech-02 dans VOYAGES

Publié dans VOYAGES | 1 Commentaire »

LA PENSEE POSITIVE

Posté par sylvie le 18 août 2011

LA PENSEE POSITIVE

Ce n’est pas tant ce que nous percevons que la manière dont nous le percevons qui importe. Ainsi le regard que nous portons sur notre vie nous fait dire que nous la trouvons satisfaisante et heureuse ou, au contraire, insatisfaisante et malheureuse. Les optimistes ont une vision particulière d’eux-mêmes et du monde qui diffère de celles des pessimistes.

« Le bonheur de ta vie dépend de la qualité de tes pensées » disait Marc-Aurèle. L’individu qui génère dans son esprit des images déprimantes se sent déprimé, celui produit des pensées déséspérantes prend peur, celui qui se livre à des représentations mentales décourageantes perd la motivation, et ce , sans même avoir été confronté à une situation catastrophique.

Celui qui pratique la pensée positive se représente la vie en train de continuer malgré les coups durs. En y regardant de plus près, il voit même parfois le bon côté des évènements malheureux, se disant que rien n’est totalement bon ou totalement mauvais. Il est prouvé que l’individu qui porte un regard positif sur lui-même et sur le monde influence positivement son état psychique et augmente sa joie de vivre. L’optimisme est à la base du sentiment de satisfaction et de la confiance en l’avenir.

Face à des situations difficiles, les optimistes gardent confiance et espoir. Ils ne refoulent ni ne nient leurs problèmes. Dans l’idéal,ils analysent leurs erreurs pour les éviter à l’avenir. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne sont pas ébranlés par des coups du sort ou des défaites. Mais ils vont de l’avant même après avoir essuyé un échec..

La pensée positive n’a rien à voir avec l’attitude irréaliste qui consiste à voir tout en rose, le refoulement ou le déni ….

Une croyance très répandue voudrait que les individus deviennent pessimistes en subissant trop d’évènements malheureux dans leur vie. Or, ce n’est ni la quantité, ni la dureté des coups du sort  auxquels ils sont confrontés qui rendent les individus pessimistes ou dépressifs… Les optimistes vivent autant d’échecs, de défaites et de tragédies que les pessimistes mais ils les surmontent mieux.

Une attitude optimiste exerce une influence positive sur les situations de stress. Plus ouverts, les optimistes s’adaptent mieux à des situations nouvelles. De plus, ils manifestent moins de symptômes physiques du stress lorsqu’ils sont confrontés à des situations éprouvantes.  Ils sont moins sujets à la tension nerveuse, à la peur, à la colère, et à la fatigue.

Les pessimistes ont tendance à se sentir  menacés par certains évènements ou changements dans leur vie, d’où les doutes qui les assaillent et les ruminations mentales auxquelles ils se livrent. L’individu qui a peur, a encore plus peur face à des situations anxiogènes parce que son système d’alerte physique et psychique est activé en permanence.. La peur bloque le cerveau… Parfois nous avons tellement peur ou que nous sommes stressés que nous devenons incapables de penser. Les états d’alerte, dont la peur et le stress font partie, activent direment  le noyau amygdalien de notre cerveau.

Publié dans psychologie | 2 Commentaires »

KHALIL GIBRAN

Posté par sylvie le 14 août 2011

Ecrivain, penseur, poète et peintre libanais de grand talent, Khalil Giban fait partie de ces êtres  qui ont illuminé le monde par leur génie créatif.Son oeuvre  » le Prophète » restera dans l’histoire de l’humanité une référence spirituelle incontournable..

Invitation à un survol de la pensée de Khalil Gibran.. Il y’a une sélection de grands thèmes constituant la fine fleur de ses écrits …

L’amour est la seule fleur qui pousse et s’épanouit sans l’aide des saisons …

Si un abre pouvait écrire son autobiographie, celle ci ne serait pas différente de l’histoire d’une race.

Celui qui parle le plus n’est pas forcément le plus intelligent, il n’y a pas de grande différence entre un orateur et un vendeur à la criée…

On me dit  » connais toi , toi même et tu connaîtras tous les hommes » ….Et je dis  » c’est seulement en allant à la rencontre de tous les hommes que j’apprendrai à me connaitre moi même « …

Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de la Vie qui a soif de vivre encore et encore. Ils voient le jour à travers vous, mais non à partir de vous .. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous … Vous pouvez leur donner votre amour, mais non point vos pensées..Car ils ont leurs propres pensées.. Vous pouvez accueillir  leur corps mais non  leurs âmes..Car leurs âmes habitent la demeure de demain que vous ne pouvez visiter même dans vos rêves. Vous pouvez vous év ertuer à leur ressembler, mais ne tentez pas de les rendre semblables à vous … Car la vie ne va pas en arriere ni ne s’attarde avec hier….

Les bavards m’ont enseigné le silence, les fanatiques la tolérance et les cruels la bonté, et pourtant il est étrange que je n’éprouve aucune reconnaissance envers ces maîtres.

Entre l’érudit et le poète s’étend un champ verdoyant. Si l’érudit le franchit, il devient un sage, et si le poète le franchit, il devient un prophète.

On me dit   » si tu vois un esclave dormir, ne le réveille pas, peut être rêve -t-il de liberté ». A ceci je réponds  » si je vois un esclave dormir, je le réveillerai et lui parlerai de liberté » ..

Le mot le plus limpide qu’un être humain puisse prononcer est  » mère », tout comme le plus bbel appel est  » maman »..ce sont des mots  aussi menus que grandioses pétris d’espoir, d’amour et de tendresse et de tout ce que le coeur humain peut contenir comme finesse, douceur et suavité. La mère est tout dans la vie : elle est la consolation dans la tristesse, l’espérance dans la détresse et la force dans la faiblesse. Elle est source de l’affection, de la compassion et du pardon. Celui qui perd sa mère  perd un sein où poser la tête, une main qui le bénit et un regard  qui le protège…

Vous avez là un aperçu de la sagesse de Khalil Gibran ;

Publié dans POESIE | 1 Commentaire »

L’AMITIE

Posté par sylvie le 12 août 2011

amitié                           14939

L’amitié vraie ne s’écrit pas
Elle ne se dit pas
Elle ne s’explique pas 
Elle ne s’invente pas 
Tout simplement, elle se vit

Pas de mensonge 
Pas de secret
Pas de trahison
Juste de la confiance 

Un ami est toujours là pour toi 
Il empêche tes larmes de couler 
Il empêche ton sourire de se froisser 
Il empêche les autres de te blesser 
Tout simplement il empêche ton coeur de se perforer

Pas de moi, juste un nous 
Pas de larmes, juste un rire 
Pas d’insultes, juste un mot doux
Pas de prénoms, juste quelques surnoms

Un ami te connaît par coeur, mais t’aime quand même
Un ami est triste, quand tu as des larmes 
Un ami est heureux, quand tu as le sourire
Un ami parle de toi, autant que de lui 
Tous simplement être là pour toi

Pas de moi, sans toi 
Pas de rire, sans ton sourire
Pas de soleil, sans tes yeux 
Pas de vie, sans un ami

Un ami sait rire, pleurer et rire
Parler sans avoir rien à dire 

et savoir se pardonner

Publié dans Divers | 1 Commentaire »

BONNES VACANCES

Posté par sylvie le 8 août 2011

gif vacances

Un petit coucou pour vous remercier de votre fidélité, au mois de septembre cela fera quatre ans que j’ai ouvert ce blog … Aujourd’hui, le nombre de visiteurs s’élève à 757 000…Waow ….Cela fait plaisir !!! et m’encourage à continuer  à vous faire plaisir, et à me faire plaisir ….

Merci encore et bonnes vacances à tous !

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 2 août 2011

citation

Publié dans Non classé | 4 Commentaires »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...