• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 octobre 2011

LES YEUX DE L’AME

Posté par sylvie le 15 octobre 2011

LES YEUX DE L’ÂME

Deux hommes, les deux sérieusement malades, occupaient la même chambre d’hopital. Un des deux hommes pouvait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après midi afin d’évacuer les fluides de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L’autre homme devait passer des journées couché sur son dos. Les hommes parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire et leurs lieux de vacances.. Et chaque après midi , quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son  compagnon de chambre tout ce qu’il pouvait voir dehors. L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et couleurs du monde extérieur… De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants naviguaient leurs bateaux modèles. Les jeunes amoureux marchaient bras  sous bras parmi des fleurs de chaque couleur de l’arc en ciel.. De grands arbres décoraient le paysage et une belle vue de la ville pouvait être vue dans la distance .. Pendant que l’homme près de la fenêtre décrivait tout ceci dans le détait exquis, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait ses yeux  et imaginait la scène pittoresque.. Lors d’un bel après midi, l’homme près de la fenêtre décrit une parade qui passait par là. Bien que l’autre homme ne pouvait entendre l’orchestre, il pouvait la voir avec l’oeil de son imagination tellement son compagnon l’a dépeint avec des mots descriptifs..

 Les jours et les semaines passèrent. Un matin, l’infirmière de jour est arrivée pour apporter l’eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, qui est mort paisiblement dans son sommeil. Elle était attristée et appela les préposés pour prendre son corps.. Dès qu’il senti que le temps était approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière était heureuse de le transferer et après s’être assurée qu’il était confortable, elle le laissa seul…. Lentement, péniblement,il se monta vers le haut sur un coude pour jeter son premier coup  d’oeil dehors. Enfin, il aurait la joie de le voir  lui même. Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit… Tout ce qu’il vit fut un mur ….  L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit de si merveilleuses choses. L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur … Elle dit  » peut être, il a juste voulu vous encourager « 

EPILOGUE :

Il y’a un bonheur à rendre d’autres heureux  en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la douleur mais le bonheur une fois partagé est  doublé.Si vous voulez vous sentir riche, vous n’avez qu’à compter toutes les choses  que vous avez que l’argent ne peut acheter. Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi il s’appelle  » LE PRESENT »

.

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LA SAGESSE

Posté par sylvie le 15 octobre 2011

 La sagesse, c’est être attentif aux messages de son coeur, c’est être à l’écoute de soi,à l’écote de l’autre.. Mais comment parvenir à entendre ces messages dans ce vacarme permanent, dans ce rythme quotidien qui ne nous laisse que peu de chances de nous retrouver, de faire le point sur ce que nous ressentons, sur ce que nous désirons vraiment, sur ce qui est essentiel pour nous?

Faute de temps, faute de regard, faute d’écoute, nous perdons notre vraie richesse. Nous nous appauvrissons un peu plus chaque jour et notre vérité devient aridité. Plus rien ne peut pousser ni pour soi, ni pour l’autre, et l’on ne donne plus puisqu’on n’a plus rien à donner.

La sagesse, c’est tenter de développer l’harmonie avec soi, bien sur, mais aussi avec l’autre.Tenter d’intégrer les contraires, souvent faces opposées d’une même vérité, plus complémentaires que contradictoires. La sagesse est ouverture, rigueur, courage, endurance, engagement, humilité. Elle est apprendre et comprendre, mais comprendre de tout son être.

CITATIONS.

 » on ne reçoit pas sagesse. Il faut la découvrir soi même après un trajet que personne ne peut faire pour nous » … MARCEL PROUST.

-  » tu me dis …j’oublie

   tu m’enseignes je me souviens

  tu m’impliques..j’apprends …………. »   BENJAMIN FRANKLIN

 » On n’enseigne pas ce que l’on sait

  On n’enseigne pas ce que l’on veut

 On enseigne ce que l’on est »   JEAN JAURES

«  Ce qui compte dans l’effort, c’est avant tout l’action plutôt que le résultat »

« Fais donc ton devoir sans te préoccuper de ce qu’il en résulte, de son aboutissement bon ou mauvais. Dans la seule sagesse tu trouveras ton refuge sans penser à l’issue, source de maux et de misère. Le sage ne se soucie ni du bon ni du mauvais en ce monde..L.V.BEETHOVEN

 » Donne tes mains pour servir et ton coeur pour aimer «    MERE TERESA

 » On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux.. » ST EXUPERY

« Pour  obtenir une vérité quelconque sur moi, il faut que je passe par l’autre  » ..J.P.SARTRE

Publié dans philo | Pas de Commentaire »

MON HUMEUR DU SOIR

Posté par sylvie le 15 octobre 2011

Reves

Rêve ta vie en couleurs, c’est le secret du bonheur …

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...