• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

LE RISQUE

Posté par sylvie le 29 juillet 2012

OSER LE RISQUE !

Sourire… c’est prendre le risque de paraître
ridicule.
Pleurer… c’est prendre le risque de paraître
sentimental
Tendre la main vers l’autre…
c’est prendre le risque de
s’impliquer.
Faire voir ses sentiments…
c’est prendre le risque de
montrer son véritable soi.
Étaler ses idées, ses rêves devant la
foule…
c’est risquer de ne pas être aimé en retour.

Vivre, c’est
risquer de mourir.
Espérer, c’est risquer le désespoir.
Essayer, c’est
risquer l’échec.

Mais les risques doivent être courus, parce que le plus
grand risque dans la vie, c’est de ne rien risquer.

La personne qui ne
risque rien ne fait rien,
n’a rien, n’est rien.

Quelqu’un peut éviter
la souffrance et le chagrin,
mais ne peut alors apprendre à ressentir, à
changer,
à grandir, à aimer, à vivre.

Enchaîné par les certitudes,
l’individu est un esclave
qui a renoncé à la liberté.

Seul l’individu
qui risque est vraiment libre.

LE RISQUE dans Divers femmeorange

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LE JARDIN

Posté par sylvie le 25 juillet 2012

le jardin                      18338
LE JARDIN

Des milliers et des milliers d’années

Ne sauraient suffire

Pour dire  la petite seconde d’éternité

Ou tu m’as embrassé

Ou je t’ai embrassée

Un matin dans la lumière de l’hiver

Au parc Montsouris à Paris

A Paris

Sur la terre,

La terre qui est un astre.

JACQUES PREVERT

mes tubes jardin

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

LES COLOMBES

Posté par sylvie le 19 juillet 2012

belle image

Les colombes

Sur le coteau, là-bas où sont les tombes,
Un beau palmier, comme un panache vert,
Dresse sa tête, où le soir les colombes
Viennent nicher et se mettre à couvert.

Mais le matin elles quittent les branches ;
Comme un collier qui s’égrène, on les voit
S’éparpiller dans l’air bleu, toutes blanches,
Et se poser plus loin sur quelque toit.

Mon âme est l’arbre où tous les soirs, comme elles,
De blancs essaims de folles visions
Tombent des cieux en palpitant des ailes,
Pour s’envoler dès les premiers rayons.

THEOPHILE GAUTIER

belle image

 

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

LES DECEPTIONS D’ETE

Posté par sylvie le 18 juillet 2012

Désolée d’être moins présente sur  mon blog ….Avec la chaleur chez nous, on vit au ralenti …Amis juilletistes,profitez bien de vos vacances …même si le temps n’est pas clement ….Amis Aoutiens, préparez vos vacances, elles approchent ….

ans la vie on a toujours des déceptions, beaucoup de déceptions, et forcement ça entraine des doutes, des questions, sur les personnes qui nous déçoivent, et qu’on aime car quand on parle de déception, on parle aussi d’amour, car Il n’est de véritable déception que de ceux qu’on aime !! Donc oui des doutes sur leur sentiments, sur leur jugements envers nous, sur l’importance qu’on a dans leur vie, on se dit que finallement on est peut être pas aussi important a leur yeux, et ça ca blesse !On se dit que cette déception ne vient pas des autres, elle n’est que le reflet de nos erreures de jugement !!!

Voici un texte trouvé sur le net et qui donne à réfléchir .. Qui parle de déception …  La déception est notoire en été….

Plus l’esperance est grande, plus la déception est violente, ce qui veut dire en réalité que plus on aime et plus on est déçu car on attend beaucoup des personnes qu’on aime, à la moindre erreur, la moindre remarque, le moindre écart nous deçoit enormement, mais l’amour est plus fort que tout donc on pardonne …
Mais il y a des déceptions inconsolables que malheuresement aucun coeur ne pourra guérir, à force du temps c’est de plus en plus dur à accepter, on finit par se forger une opinion sur tout ça, sur ces gens, avoir un gros « ras le bol » et finir par les mettre de coté, même s’il y a beaucoup d’amour, et même si c’est compliqué, on fini par baisser les bras et se demander pourquoi se battre, lutter pour quelque chose qui nous rend si mal dans notre peau ?!!!!
J’espère ne pas en arriver là, mais je sais que dans la vie tout n’est pas toujours rose, et qu’il arrivera forcement un moment ou ça arrivera, donc avant d’en arriver là, j’ai un message bien précis, il faut privilégier la discution, poser le problème, et expliquer le pourquoi du comment de ces déceptions, c’est le meilleur des conseils afin de pouvoir être rassuré ou de rassurer face a ces explications !
Parfois on a pas les mots, les gestes, pour rassurer, pour consoler, on est impuissant, et cette impuissance à servir ceux qu’on aime est la plus amère des deceptions ….
Mais je me dit que l’on souffre d’avantage des déceptions que l’on inflige a ceux qu’on AIME que celles que l’on subit !!!
Oubliez pas, la déception ne tue pas et l’espérance fait vivre …
Il faut donc accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité  ..
Belle philosphie , et j’adhère totalement
Merci à l’auteur ……..

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...