CHEETAH LA BELLE ( guépards)

Posté par sylvie le 27 janvier 2013

Appartenant à la fois à la famille des chats dont il a la tête,les moustaches et le ronronnement, et à la famille des chiens dont il possède les griffes non rétractiles, le guépard a rendu perplexe de nombreuses générations de naturalistes. Dénommé  » loup tigre » par Buffon, et  » Léopard de chasse » par Brehm, le e plus docile des grands félins n’a été connu qu’assez tard en Europe où il a été introduit par les Croisés revenant de Terre Sainte.

 

 

CHEETAH LA BELLE  ( guépards) dans ANIMAUX guepard_3

 

Originaire de l’Orient où il avait depuis longtemps conquis ses lettres de noblesse pour ses aptitudes à la chasse, le guepard fut également le commensal attiré de tous les sultans et maharadjas qui en confiaient le dressage à leur harem, la tradition voulant que le bavardage incessant des femmes suffise à briser toute vélleité de révolte chez l’animal…

 

Le guépard, que les Anglais appellent Cheetah ( nom dérivé d’un mot persan signifiant moucheté) est l’un des meilleurs exemples de la théorie de Darwin sur l’évolution des espèces. En effet,   ne vivant qu’en terrain découvert, il est obligé de chasser à courre. Cette activité spécifique, inhabituelle chez les félins , a modifié profondément la structure des pattes et l’allongement des membres tout en diminuant la surface portante des pieds. fond-ecran-animaux-guepards-016 dans ANIMAUX

 

L’extraordinaire vélocité du guépard tient essentiellement à la nature hybride de sa morphologie. En effet, seules les pattes ont subi une adaptation à la course, tandis que le reste du corps reste typiquement félin avec toutes les qualités de souplesse et de nervosité que lui donne sa forme longiligne. Le guépard se distingue des autres félins par les taches rondes de sa robe,.Autre signe distinctif : son larmier, sorte de maquillage qu’on dirait fait d’un rimmel noir coulant de ses yeux et entourant son museau. Contrairement à tous les autres félidés, le guépart n’a pas une très bonne acuité visuelle dans l’obscurité, s’apparentant également sur ce point avec la plupart des canidés. Mais il compense son défaut de vision par une ouie et un odorat parfaitement développé , et surtout par un remarquable pouvoir d’interprétation des moindres indices.  On a souvent vanté l’intelligence du guépard,en se basant sur sa bonne volonté à se laisser domestiquer…Ce qui n’est pas un critère évident.Mais c’est dans son milieu naturel qu’il donne la pleine mesure de ses moyens. C’est ainsi que certains zoologues ont mis en évidence ses possibilités vocales hors du commun. Beaucoup ont remarqué que soumis à une forte émotion, le guépard pousse des petits cris métalliques ressemblant à un gazouillis d’oiseau…

 

Le guépard est un merveilleux sprinter.. Incapable de maintenir son effort sur plus de quelques centaines de mètres si sa proie lui échappe, il doit abandonner la poursuite à bout de souffle et de force. Toute son efficacité réside donc dans l’accélération fulgurante de sa course qui lui permet de rattraper la plus rapide des antilopes sur une distance d’un peu plus du double de son handicap au départ.  A défaut de gros bibier, le guépard se contente de proies modestes et ce sont les oiseaux qui lui payent le plus lourd tribut, seuls les    écureuils ou les lièvres parviennent parfois à lui échapper par les brusques crochets dont ils entrecoupent leur fuite, alors que le guépard, emporté par sa vitesse, suit une trajectoire parfaitement rectiligne.

 

Cependant son gibier de prédilection reste l’antilope qu’il approche de deux façons différentes,      en ayant soin de se placer à bon vent de manière à ne pas être trahi par son odeur  aux narines humains, parfaitement décelées par les futures victimes.

 

Moins exclusivement solitaire que le tigre ou la panthère, le guepard se montre un compagnon plus paisible et plus aimant pour sa compagne, lorsque vient la saison des amours. Vivant en communauté étroite et en bonne intelligence, ils chassent, mangent et dorment ensemble, tout en se livrant à des jeux amoureux d’une tendresse surprenante pour des fauves. Après trois mois de gestation , la femelle donne naissance à trois ou quatre petits guépards aveugles de la taille d’un chaton. Comme les lionnes, les guépardes déplacent souvent leur portée pour des raisons de commodité, mais à trois   semaines , les petits sont déjà capables de marcher. Ils ne commenceront à accompagner leur mère dans ses déplacements qu’à un mois environ, âge auquel ils commencent à manger de la viande. Les jeunes guépards sont souvent victimes des prédateurs attirés par ces proies faciles :   lions, hyènes, panthères…. Aussi ne faut-il pas s’étonner s’il en survit un peu plus du quart! Pour faire face à cette situation dangereuse pour l’espèce, la nature a  provoqué chez la guéparde une curieuse réaction physiologique qui lui permet dans le cas ou elle perd accidentellement sa portée, de s’accoupler à nouveau dans un délai de huit jours. Cette faculté de reproduction accélére a pu également être observée chez la lionne.

fond-ecran-animaux-guepards-010

 

Malgré cette ultime ressource, les guépards se maintiennent difficilement, et c’est la raison pour laquelle l’action nocive de l’homme venant s’ajouter à celle d’un environnement hostile est tellement ctastrophique, les reproductions en captivité  étant si rares qu’elles résultent plus du hasard que d’un espoir  possible de maintenair artificiellement l’espèce.

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...