LE BONHEUR C’EST DANS LA POCHE

Posté par sylvie le 28 mars 2013

le jour se lève

 

 

LE BONHEUR C'EST DANS LA POCHE lever-du-soleil

Debout les gars et les filles, réveillez vous, on va au bout du monde !

La première lueur du jour donne l’espoir et le dynamisme. Elle nous sort du lit, remet sur pied les insomniaques.

Forcez vous un peu et levez vous avec le jour : ça vaut le coup d’oeil …La nature qui s’éveille, ou la ville qui s’anime, voilà un beau film à ne pas rater!

La première séance, c’est chaque jour un bonheur sans nom..

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LE PACIFIQUE ET SES ILES – 1

Posté par sylvie le 27 mars 2013

Un long chapitre sera consacré à ce thème que j’aime beaucoup..

LE  PACIFIQUE ET SES ILES   - 1 dans GEOGRAPHIE hawai-2

 

L’océan Pacifique, entre Amérique et Asie, est le plus grand de de la planète. Il couvre près d’un tiers de la surface de notre terre, englobe onze fuseaux horaires, se voit même partagé en deux journées différentes de part et d’autre de la ligne internationale de changement de date.

L’immense océan est parsemé de quelques 25000 îles , îlots, atolls et récifs, souvent minuscules , séparés par des milliers de kilomètres. Seules 3000 de ces terres portent un nom. Certaines sont d’origine volcanique, d’autres ont été édifiées  par les coraux, les plus étendues, à l’ouest, sont des morceaux de continent qui ont largué les amarres. Et pourtant, cette poussière de confettis émergés présente une unité qui en fait un véritable continent, avec des traits géographiques, historiques, culturels, politiques communs. Cette unité, elle la doit au Pacifique. Depuis toujours, il rassemble et unifie plus qu’il ne sépare. Il nourrit ses habitants – ils sont environ  sept millions, répartis sur une superficie équivalente à celle de la France- protège leurs traditions et leurs cultures, signe leur spécificité, il se laisse sillonner grâce à ses vents réguliers et à ses puissants courants.

Mais c’est aussi de l’océan et des entrailles de la terre que surgissent les forces  naturelles incontrôlables, les cataclysmes qui menacent de détruire l’existence même de certaines îles. Cyclones et inondations, sécheresse et montée des eaux marines, éruptions volcaniques, séismes, tsunamis : ici, les habitants peuvent se croire, parfois, plus proches de l’enfer que du légendaire paradis de sable blanc et de cocotiers courbés sous les alizés. Les peuples dont ils font partie sont originaires, on le sait désormais, d’Asie, et notamment d’Indonésie et des Philippines.

Dans la vaste géographie océane, les occidentaux ont défini au XXe siècle trois zones principales qui ont pu paraître arbitraires, mais reflètent assez bien la réalité. Au sud ouest, la Mélanésie est une région de grands archipels- Papouasie-Nouvelle Guinée, Salomon, Vanuatu, Nouvelle Calédonie, Fidji- dont les communautés partagent une identité liée à la terre. La Polynésie occupe tout le centre et le sud du Pacifique, à l’intérieur d’un triange dont les pointes sont Hawaii,au nord, la Nouvelle Zélande, à l’est, et l’île de Pâques à l’ouest. Elle réunit une constellation d’îles plus petites, habitées par des gens à la peau plus claire qu’en Mélanésie, davantage tournés vers la mer. Ils sont les descendants de ceux qui explorèrent pendant trois mille cinq cents ans la région. La Micronésie, enfin, est disséminée dans la partie centrale de l’océan, au nord de l’équateur. Ses milliers d’îles d’îlots balayés par les vents, accueillent des habitants aux traits plus asiatiques.

L’exiguïté des terres et leur isolement rendent les populations de la région vulnérables aux rigueurs de la nature et au bon vouloir des puissances extérieures. C’est sur l’Océanie qu’a déferlé la dernière vague de l’expansion occidentale. Celle ci a laissé des traces profondes. Le paradis n’a pas pu se protéger de ses excès, dus à ses colons à la recherche de terres et de ressources, à ses missionnaires  de toutes obédiences, à ses soldats- la guerre du Pacifique et les essais nucléaires restent dans les mémoires.

Aujourd’hui , et si l’on excepte l’Australie et la Nouvelle Zélande, qui font partie naturellement de l’ensemble océanien, le Pacifique compte 24 états et territoires, dont neuf seulement sont indépendants. Les autres se trouvent sous des tutelles diverses. Cependant, la volonté d’autonomie reste vivace. Après avoir été un lieu mythique, une aire de conquête, l’Océanie est devenue une région dont l’identité s’affirme.

hawai dans GEOGRAPHIE

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LES EPICURIENS ET LA RECHERCHE DU PLAISIR

Posté par sylvie le 26 mars 2013

Si le plaisir , comme le dit Epicure, est le  » souverain bien » et le but de la morale, l’épicurisme n’est pourtant pas un appel à la débauche. Il s’agit au contraire d’une morale ascétique qui associe plaisir et vertu.

Dès leur naissance, les hommes recherchent spontanément le plaisir, par la sensation de bien-être,et fuient la douleur. Epicure estime qu’il est naturel de rechercher le plaisir, car c’est vivre en conformité  avec la nature. L’homme malheureux est celui qui a oublié la nature en lui et qui s’égare dans des désirs vains et artificiels. Il lui faut revenir aux exigences naturelles et laisser la nature en lui être juge du bien comme du mal, plutôt que de vouloir juger par lui-même de la voie à suivre.

C’est par la sensation du plaisir que la nature prononce en nous son jugement. S’il est naturel, le plaisir est aussi limité : suivre la nature signifie rester dans les bornes que celle ci impose. Pour ce faire, il convient de distinguer les désirs naturels des désirs vains,des désirs d’opinion.

Certains désirs, enseigne Epicure, sont naturels et nécessaires  (boire ou manger), d’autres naturels et non nécessaires ( (désir sexuel ou esthétique), certains encore, ni naturels ni nécessaires( le désir de gloire ou d’opulence). La poursuite de ces derniers conduit inévitablement  les hommes à l’insatisfaction car ils sont illimités et dépassent la norme naturelle. Seule la satisfaction des désirs naturels et nécessaire, est source d’un plaisir stable.

LES EPICURIENS ET LA RECHERCHE DU PLAISIR dans philo-litterature-poesies un-homme-regardant-la-mer

Publié dans philo-litterature-poesies | Pas de Commentaire »

TOUTES LES REPONSES AUX QUESTIONS QUE VOUS NE VOUS ETES JAMAIS POSEES

Posté par sylvie le 16 mars 2013

POURQUOI NAIT-ON DROITIER OU GAUCHER ?

Au début du XXe siècle, 3% des Français étaient gauchers. Mais on obligeait alors les écoliers à écrire de la main droite. Aujourd’hui, où chacun utilise la main qu’il veut,ils sont environ 13%. Mais les gauchers ne seront sans doute jamais aussi nombreux que les droitiers.

Depuis toujours, une majorité d’hommes semble privilégier la main droite : dans les grottes préhistoriques, déjà, l’homo sapiens utilisait sa main droite, plus habile, pour peindre le contour de sa main gauche sur le mur. Le choix d’une main de préférence semble lié aux gènes: deux parents gauchers ont 2,5 fois plus de chances d’avoir un enfant gaucher que deux parents droitiers. Mais l’environnement joue aussi.     

Etre gaucher ou droitier influe t-il sur nos capacités ? Peut être. La moitié gauche de notre corps est gérée par la moité droite du cerveau. Or, en général, cet hémisphère est plutôt spécialisé dans la perception des formes et de l’espace.      Et la moitié droite de notre corps  est gérée par l’hémisphère gauche du cerveau, spécialisé dans le langage et le calcul. Ce n’est donc peut être pas un hasard  s’il y’a  plus de gauchers que la moyenne parmi les tennismen et les architectes, et moins parmi les scientifiques.

TOUTES LES REPONSES AUX QUESTIONS QUE VOUS NE VOUS ETES JAMAIS POSEES dans Divers magnifique-paysage

 

 

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

LE TEMPS

Posté par sylvie le 8 mars 2013

apprends !

APPRENDS !
*☼*☼*☼*

Garde au fond de tes yeux

Les larmes qui coulent dans ton âme

Ne te retourne pas face aux lames

Qui lancinent ton esprit d’un air vicieux

Admire les myriades d’étoiles

Qui constellent ta vie,

Considère les comme des rêves inachevés,

Que tu conserves pour ta propre survie

Afin que tu aies un but dans  ta destinée.

N’oublie pas la douce mélodie

Qui jadis gardait tes yeux de jade éveillés,

Garde en toi ce souvenir béni

Pour que jamais tu n’oublies

La vie dont tu rêvais.

Pense aux perles de douleur

Qui ont martelé ton dos sans relâche

Et remercie les avec ferveur

Pour leurs leçons qui,en toi, se cachent.

Chevauche la brise du temps

Sans te soucier de ce qui peut t’arriver

Libère toi des chaînes qui t’emprisonnent

Depuis longtemps, et, lentement, délicatement,

Vole vers l’autre rive.

Auteur inconnu ..

LE TEMPS regard

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 7 mars 2013

Image de prévisualisation YouTube

 

La musique est la langue des émotions …. EMMANUEL KANT

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LES EMOTIONS – COMMENT CA MARCHE ?

Posté par sylvie le 7 mars 2013

LE RIRE NOUS PERMET-IL DE VIVRE PLUS LONGTEMPS ?

 

Si le bonheur est à 80 pour cent une question de génétique,il  est également intéressant de profiter  au maximum de la joie qui, elle aussi, développe des effets bénéfiques: augmentation de la longévité, réduction du stress et amélioration de l’intelligence. Pour être touché par la joie, il est important de savoir lâcher prise;

Des études comparatives ont révélé que nous rions en moyenne deux minutes par jour en l’an 2012 contre douze minutes en 1900. Est ce pour cela que nous sommes plus stressés et déprimés ? La joie a de multiples effets sur notre capacité à imaginer des solutions aux problèmes, à mémoriser des faits nouveaux ..ou à vivre plus longtemps… Ainsi la psychologue Deborah Danner de l’Université du Kentucky  a étudié cent soixante dix neuf textes dans lesquels des bonnes soeurs relataient leur propre vie, et a constaté que les soeurs les plus gaies vivaient en général dix ans de plus que les plus tristes. Il semblerait que la joie inhibe la libération d’une hormone du stress, le cortisol…. Or le cortisol à haute dose finit par donner de l’hypertension et provoquer des problèmes cardio-vasculaires. La joie est donc un antidote à la maladie et une garantie de longévité.

En outre, des médecins de l’Université de Westminster, en Angleterre, ont découvert que la joie causée par divers évènements réjouissants augmente la concentration d’immunoglobulines dans la salive, lesquelles reflètent la vigueur de notre système immunitaire. Ainsi,la joie renforce les défenses naturelles de l’organisme! nos ancêtres vivaient moins longtemps parce que les maladies étaient moins bien soignées, si nous étions plus joviaux aujourd’hui, qui sait quelles limites atteindrait notre longévité ?

LES EMOTIONS - COMMENT CA MARCHE ? dans psychologie femme

Publié dans psychologie | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...