CITES D’EUROPE : AMSTERDAM

Posté par sylvie le 6 avril 2013

C’est un voyageur italien qui , le premier, en 1582, qualifia Amsterdam de Venise du Nord. Les canaux et les ports, le don du commerce et de la finance, l’atmosphère cosmopolite …. Les    deux cités possèdent en effet plus d’un point commun. Pourtant, tour à tour industrieuse et dissipée, Amsterdam est unique et incomparable.

Le nom, déjà, traduit le défi: Amsterdam, déormation de Amsteldam( digue sur l’Amstel) fondée par des pêcheurs frisons au début du XIIIè siècle a du longtemps lutter contre la nature pour    exister.

Batie sur une centaine d’îlots de sable, séparés par des canaux et reliés par plus de 400 ponts, la ville est en partie située au-dessous du niveau de la mer. Les difficultés n’ont pas empêché    ses habitants, très tôt dotés de privilèges commerciaux d’en faire l’un des greniers de l’Europe. Le XVIIe siècle est le siècle d’or du port : la puissante Compagnie des Indes règne alors en    maître sur le c ommerce des denrées rares, la marine hollandaise est à son apogée.

Gagnée au protestantisme en 1578, la ville possède une grande tradition de tolérance: les auteurs réprouvés y font publier leurs oeuvres, les juifs persécutés, à la fin du XVe siècle, les    huguenots, venus de France après la révocation de l’édit de Nantes…Tous ont contribué à la prospérité de la cité qui a vu alors des industries nouvelles comme la fabrication de la soie et le    polissage des diamants.

Pour certains, la tolérance des Amstellodamiens est parfois synonyme de permissivité : au coeur du mouvement des squatter du début des années 70, la ville est tout aussi réputée pour son Quartier    rouge, haut lieu de la prostitution et pour la législation libérale  en matière de drogue.

L’un des lieux les plus visités d’Amsterdam est la maison d’Anne Franck. C’est ici, de juillet 1942 a Aout 1944 que se cachèrent  la jeune fille et sa famille fuyant les persécutions    antisémites perpétrées par les nazis. Morte en déportation, Anne a laissé un émouvant   « journal » qui relate cette période…

Impossible de quitter la ville sans avoir visité les trois musées essentiels, q ue l’on s’intéresse à la peinture ou à l’histoire. Indissociable de Rembrandt dont on peut aussi visiter la maison,    la Rembranthuis offre un panorama exceptionnel de l’art hollandais,du moyen âge au XXe siècle. Inauguré en 1977   le vaste batiment moderne et lumineux  qui abrite le Rijskmuséum    Vincent Van Gogh est entièrement consacré à cet autre monstre sacré de la peinture hollandaise.  Le Stedelijk Muséum possède de vastes collections d’art contemporain….

Pour y être restée quelques jours là bas, j’ai trouvé cette ville magnifique, ses habitants chaleureux … et je me suis souvent demandée comment les Hollandais arrivaient à retrouver leur velo ,    tellement ils étaient entassés les uns sur les autres ….

.CITES D'EUROPE : AMSTERDAM dans GEOGRAPHIE AMSTERDAM-2-BIS

amsterdam dans GEOGRAPHIE

Laisser un commentaire

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...