• Accueil
  • > Archives pour janvier 2015

PETITES PENSEES POUR VIVRE PLUS LEGER

Posté par sylvie le 17 janvier 2015

La pluie nous dérange quand elle met en péril une récolte ou quand on exerce une activité irréalisable par temps pluvieux. Mais elle devient source d’enchantement, lorsque , bien emmitouflés dans un imperméable, on se promène sur un chemin côtier, émus par la beauté et l’impétuosité d’un paysage en larmes. De même, la pluie nourrit la terre, rafraîchit la nature et nous fait apprécier le retour du soleil.

 

Les variations climatiques mettent en lumière nos intempéries personnelles, qui ont, elles aussi, leurs raisons et leurs charmes. Un problème professionnel peut nous amener à changer de voie    un chagrin d’amour à nous transformer, une trahison à devenir circonspect.

 

belle cascade

Les problèmes rencontrés sur notre route nous donnent des leçons de vie. Voyons les comme des enseignements.

 

Quand on se sent différent ou exclu,rappelons nous qu’il y’a toujours quelque part un lieu qui nous appartient, ou une culture qui nous correspond.

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

VOLTAIRE

Posté par sylvie le 12 janvier 2015

Ravie de vous retrouver après quelques jours d’absence :

Un sujet d’actualité aujourd’hui : Voltaire…

Ecrivain et philosophe français , ( 1694-1778) , figure emblèmatique de la philosophie des Lumières, chef de file du parti philosophique, son nom reste attaché à son combat contre le fanatisme religieux. Intellectuel engagé au service de la vérité et de la justice, il prend, sur e tard, seul et en se servant de son immense notorieté , la défense des victimes de l’intolérance religieuse et de l’arbirtraire dans des affaires qu’il a rendues célèbres: Jean Clas, Pierre Paul Sirven etc …

François Marie Arouet, dit plus tard Voltaire, est né officiellement le 21 novembre 1694 à Paris et baptisé le lendemain.A plusieurs reprises, il prétendra être né le 20 fevrier 1694, le baptême aurait été retardé du fait du peu d’espoir qu’il avait de rester en vie.  

ETUDES :1704-1711   Il commence ses études en 1704 au collège des Jésuites, il y fait de brillantes études de rhétorique et de philosophie, obtient des premiers prix. Cette éducation l’initie aux plaisirs de la conversation et du théâtre. Après sa classe de philosophie, il quitte le collège pour s’inscrire à l’école de droit de Paris. 

LIBERTIN : En 1712 il quitte le concours de l’Académie. Il est introduit dans une société libertine, il aime faire étalage de ses talents litteraires et de son esprit désinvolte et frondeur qui se déploie dans des épigrammes.

En 1716 il est exilé cinq mois à Sully pour des vers sur les amours incestueuses du Régent PhilippeIII.

En 1717  il échappe à la déportation et est emprisonné à la Bastille.

Les années 1719 à 1724 sont des années de mondanité.  En 1726  à la suite d’une altercation avec le chevalier Rohan, il est à nouveau emprisonné à la Bastille.  Il s’exile en Grande Bretagne où il découvre la philosophie de John Locke, les théories scientifiques de Isaac Newton et la caractéristique de la monarchie dont il assurera la vulgarisation.

SA MORALE :  » Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dîtes, mais je me battrai jusquà la mort pour que vous ayez le droit de le dire » 

  Dans la pensée du philosophe anglais John Locke, Voltaire trouve une doctrine qui s’adapte parfaitement à son idéal positif et utilitaire. Locke apparait comme le défenseur du libéralisme en affirmant que le pacte social ne supprime pas les droits naturels des individus. En outre c’est l’expérience seule qui nous instruit, tout ce qui la dépasse n’est qu’hypothèse, le champ du certain coincide avec celui de l’utile et du vérifiable.Voltaire tire de cette doctrine la ligne directrice de sa morale :  La tâche de l’homme est de prendre en main sa destinée, d’améliorer sa condition, d’assurer, d’embellir sa vie par la science, l’industrie, les arts et par une bonne police des sociétés, ainsi la vie en commun ne serait pas possible sans une convention où chacun trouve son compte.

C’est  à Voltaire avant tout autre,que   s’applique ce que Condorcet disait des philosophes du XVIIIe siècle pour cri de guerre : raison, tolérance, humanité..

SES CITATIONS :  » Nous laissons ce monde ci aussi sot et aussi méchant que nous l’avons trouvé en  y arrivant »

                                    » Réecriture est la peinture de la voix » …

                                 «   La superstition est à la religion ce que l’astrologie est à l’astronome : la fille très folle d’une mère très sage » 

        

                                  » Les  hommes discutent, la nature agit « 

                                  »  Plus les hommes seront éclairés et plus ils seront libres « 

0efb311c

 

 MERCI A UN LECTEUR QUI A GENTIMENT  RECTIFIE  LA DATE DE NAISSANCE DE VOLTAIRE …….Erreur lors de la frappe…

=

 

 

 

 

 

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...