VIVRE C’EST CHOISIR

Vivre,c’est choisir. Constamment, à chaque pas de notre vie, nous sommes confrontés à des dilemmes. Est ce qu’il faut tourner à gauche    ou à droite ? partir ou bien rester ? Être ou ne pas être ? Le succès universel de cette phrase n’est pas du au hasard mais au fait qu’elle pose d’emblée une des questions fondamentales. La vie    est un jeu où nous sommes sans cesse obligés de soupeser la carte que nous allons abattre.

Quelle que soit la décision, nous ne pouvons que choisir. Refuser de le faire, c’est encore un choix personnel et rarement le bon. Ne    jamais laisser quiconque vous persuader qu’il n’a pas le choix. Si sa maison ne lui plaît pas, qu’il s’en accommode, ou bien qu’il déménage. Si son travail ne lui convient pas, qu’il en change    s’il le peut. Ou mieux, qu’il se demande en quoi il a pu retourner contre lui les avantages que ce travail lui apporte.. Ou alors c’est qu’il a choisi de ne pas avoir le choix.., c’est qu’il a    manqué de confiance pour le faire, et il est normal qu’il en subisse les conséquences;

Quand il ne nous resterait aucune solution, nous avons encore celle de mourir…il ne s’agit pas d’incitation au suicide, c’est simplement    que si la vie est un jeu,auquel nous ne pouvons pas faire autrement que de participer..Nous n’en sommes pas les spectateurs mais les acteurs… Qu’on le veuille ou non, le chemin est à faire… le    but du jeu cela ne peut qu’être arrivé au bonheur sans tomber dans le puits ni reculer de trois cases, cela n’est pas nécessaire.


On pourra dire que nous n’avons pas tous les mêmes possibilités à la naissance et que la vie est tout de même autrement plus facile, les choix autrement plus nombreux quand on est riche, beau et    intelligent que lorsqu’on est pauvre,laid et imbécile.

    C’est une vision plutôt simpliste des choses…D’abord parce que la richesse, la beauté ou l’intelligence n’ont jamais été les garants absolus du bonheur.Se plaindre de nos différences de potentiel    c’est vouloir nier une évidence : la vie est variété… Elle est comme une pièce de théâtre ou les rôles seraient distribués différemment de manière que tout le monde puisse jouer.. On ne fait pas    d’opéra uniquement des jeunes premiers, il faut un traître, une jouvencelle , un père intransigeant et …

Tout mauvais choix de tactique se verra sanctionné à plus ou moins brève échéance par des frustrations ou des blocages.. Le monde est    gratuit, mais il est par nature coûteux… Il n’est pas facile de s’avouer ses erreurs, il n’y a pas d’échecs ,il n’y a que des essais négatifs.

L’homme est sur terre pour apprendre.. Il n’y ni bon ni mauvais, ni gagnant ni perdant, mais des êtres à des stades différents de    développement.. Nous évoluons de l’ignorance vers la connaissance comme nous sortons du malheur pour nous hisser vers le bonheur..


En résumé : la jeunesse, la beauté, la richesse,l’intelligence et même l’amour ne sont pas des garants de bonheur. Acceptez les inégalités au lieu de s’y résigner.

Profitez de ses propres chances, faire ses choix et mettre à profit ses erreurs. Il n’y a pas d’échecs ,il n’y a que des essais    négatifs. La clé du bonheur est un long effort: il est difficile que cela devienne facile.

1dc894f4

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...