• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 25 septembre 2016

l’AUTOMNE

Posté par sylvie le 25 septembre 2016

Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent,
Colchiques dans les prés : c’est la fin de l’été.
La feuille d’automne emportée par le vent
En ronde monotone tombe en tourbillonnant

Châtaignes dans les bois se fendent, se fendent
Châtaignes dans les bois se fendent sous nos pas.Nuages dans le ciel s’étirent, s’étirent
Nuages dans le ciel s’étirent comme une aile.

Et ce chant dans mon coeur murmure, murmure,
Et ce chant dans mon coeur murmure le bonheur.

Un petit grain de sable si frêle, si frêle
Un petit grain de sable et s’envole mes rêves.

 

Colchique dans les prés

L'AUTOMNE

 

Colchique dans les prés compte parmi les plus belles chansons en langue française dans le répertoire de l’enfance. Mais ses paroles poétiques et sa mélodie emplie de nostalgie font qu’elle dépasse ce seul répertoire pour rejoindre le Panthéon de la chanson.et on a même pu l’entendre interprétée par des grands noms de la chanson française. Elle évoque le plus souvent les années 50, les colonies de vacances et le scoutisme.

Les paroles de Colchique dans les prés, écrite en hexasyllabes (vers de six pieds), qui ne sont pas systématiquement rimés parlent de la fin de l’été qui bientôt fait place à l’automne. On ressent bien l’atmosphère si particulière du changement de saison, propice à la méditation, aux promenades dans les bois et aux pensées teintées de nostalgie, mais sans tristesse. Colchique dans les prés nous invite à regarder autour de nous et à prendre conscience que l’on fait soi-même partie de cette nature dont on chante la beauté…

L'AUTOMNE

Publié dans Non classé | 4 Commentaires »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...