• Accueil
  • > Archives pour octobre 2016

LE TEMPS

Posté par sylvie le 26 octobre 2016

LE TEMPS : le temps qu’il fait, celui qui nous fait et qui nous défait .

citation le tems

 

La météorologie est une science capable désormais de prévoir le temps qu’il fera dans les prochains jours. Ronsard disait «   ce    n’est pas le temps qui passe, c’est nous qui passons » . Le même terme de  » temps » en français, a deux sens différents que la langue anglaise distingue nettement  » weather » est le temps de la    météo, et  » time  » celui de nos existences, et au delà celui de la réalité en général.   

 

LE PARADOXE DU PRESENT  

 

   « tout coule » disait le philosophe Héraclite. Les choses qu i nous paraissent permanentes ou stables sont en réalité en mouvement et subissent des transformations internes. C’est notre perception    simplifiée des choses qui nous fait croire à leur immobilité. En u n sens, par conséquent, le présent n’existe pas: coincé entre un passé qui l’engloutit et un futur qui l’appelle, il n’est qu’un    point mobile sur une ligne ou une interface sans épaisseur.


Le moment dont je parle est déjà loin de moi écrivait Boileau. Lorsque je dis une phrase, le premier mot appartient déjà au passé,le dernier mot appartient encore au futur. Le matin est du passé par    rapport à l’après midi, le début d’un film est déjà du passé par rapport au film que je vois… Dépourvu de toute épaisseur, le présent semble inconsistant, abstrait, une simple idée…Cette    question est passablement vertigineuse : puisque le passé n’est plus réel, que le futur n’est pas encore réel et que le présent n’est pas réel ( puisqu’il n’arrête pas de fuir )  alors nous    sommes contraints de conclure que c’est le temps lui même qui est irréel,autrement dit une illusion.. C’est à cette conclusion qu’aboutit la philosophie bouddhiste en Inde : le temps, comme le    monde, est une illusion dont il convient de se délivrer par la méditation.


LE TEMPS EST-IL OBJECTIF OU SUBJECTIF ?


Le temps est indissociable de la perception que nous en avons :  une heure de bonheur ne dure pas comme une heure de tristesse ou de désespoir. Réalité du temps qui passe ? Pourtant les    choses changent réellement en dehors de nous, et quand bien même nous ne serions pas là pour le voir l’univers continuerait d’évoluer.


Prendre son temps,c’est  se retrouver soi même, le temps de la méditation n’est pas inutile, il nous renvoie au contraire à l’essentiel. Il est un temps maîtrisé,    retrouvé

 

 

solitude

 

Publié dans philosophie | 4 Commentaires »

l’INTERPRETATION

Posté par sylvie le 16 octobre 2016

Interpréter c’est extraire le sens de quelque chose, qui, ou bien n’a pas de sens apparent, ou bien a un autre sens que le sens apparent… Par exemple: Que faisons nous  lorsque nous conversons avec quelqu’un ?  Nous interprétons ses paroles, et lui interpréte les notres.  Pas uniquement les paroles, l’attitude générale du corps, les mimiques en disent parfois plus long que les mots….

 

Un interpréte est un traducteur : il fait passer un message d’une langue à une autre. Un pianiste interprète un morceau de musique à partir de la partition qu’il a sous les yeux ou qu’il a apprise par coeur

.Un acteur interprète un personnage.

Quel point commun commun  y’a t-il entre le traducteur, le pianiste et l’acteur ? Tous effectuent le passage d’un niveau apparent( ce qui est dit, montré , ou écrit) à un niveau caché ( ce qui est signifié par ce qui est, écroit ou montré : lire un livre, écouter une conversation, c’est interpreter.

 

SENS ET VERITE

Deux fois deux font quatre, la terre tourne autour du soleil , ces propositions ne donnent pas lieu à un travail d’interprétation. Pourquoi ? Parce qu’elles sont vraies. Une proposition vraie est nécessaire et universelle .La vérité est unique en son domaine. Il n’y a qu’une seule réponse vraie à un problème de mathématique, alors qu’il en existe une infinité de fausses.

 

 

Le sens, à la différence de la vérité , est multiple parce que l’interprétation est relative au contexte dans lequel elle s’effectue: le contexte comprend l’époque, la culture, la personnalité aussi de celui interprète. Le sens d’une oeuvre d’art, le sens d’un événement historique, le sens d’une action politique ne seront jamais les mêmes pour tout le monde. Aucune interprétation  ne jouera au piano de manière identique à un autre, cela ne signifie pas pas que toutes les interprétations se valent. La plupart des symboles sont surdéterminés, c’est à dire qu’ils ont une pluralité de sens . Il n’y a que des symboles mathématiques pour être univoque. Ainsi le lion par exemple peut symboliser :  – le roi de la forêt , une constellation, la marque Peugeot.

                                 

 

PEUT ON DIRE QUE TOUTES LES OPINIONS SE VALENT ?

 

La réponse à cette question dépend du sens qu’on donnera au mot opinion… Au sens courant, une opinion est un jugement personnel quelconque.

Au sens philosophique, introduit par Platon, l’opinion s’oppose au savoir comme l’apparence à la réalité.

 

Si toutes les opinions se valent, cela signifie qu’aucune n’est meilleure ni pire qu’une autre.Conséquence : chacun est fondé à émettre l’opion qu’il désire.

Si toutes les opinions ne se valent pas, cela signifie qu’un critère objectif permet de les ordonner et de hierarchiser en bonnes et mauvaises opinions, en meilleures parmi les bonnes et pires parmi les mauvaises.

 

COUCHER DE SOLEIL 3

 

Publié dans philosophie | 1 Commentaire »

LA CONSCIENCE

Posté par sylvie le 7 octobre 2016

QU’EST CE QUE LA CONSCIENCE ?

Lorsqu’une montagne ou une plante subissent les actions de leur milieu extérieur, elles ne le savent pas… Lorsqu’un être humain subit une action ou bien décide d’en engager une, il peut le savoir..  » conscience » vient de deux mots latin signifiant  » savoir avoir  » … La conscience est une forme de savoir …

Il existe des savoirs inconscients : la plus grande part de notre mémoire constituée d’un ensemble très vaste et indéfini de souvenirs, est inconsciente. Lorsque Socrate disait que la seule chose qu’il sait, c’est qu’il ne sait rien, alors que les sophistes ne savent rien mais croient tout savoir, il établissait la distinction entre une ignorance consciente et une ignorance inconsciente…

La conscience est moins une chose qu’une relation .. La conscience se porte vers deux directions possibles : le monde extérieur , qui est celui des choses et des autres ou bien le monde intérieur . Seul l’être humain est capable d’avoir conscience de lui même

Il existe un principe de distinction entre deux formes de conscience : celle qui juge les faits, et celle qui juge d’après les valeurs.. On appelle conscience morale la seconde forme de conscience et conscience psychologique la première.

La conscience psychologique porte sur l’être alors que la conscience morale porte sur le devoir-être.. La conscience psychologique se rapporte aux faits, ses jugements sont des jugements de faits alors que la conscience morale se rapporte aux valeurs ses jugements sont des jugements de valeur.. Dans les expressions  » prendre conscience « ,  » perdre conscience  » le terme conscience  est pris au sens psychologique, dans les expressions » bonne ou mauvaise conscience » » en son âme et conscience » le terme conscience a un sens moral ..

De même, il ne faut pas confondre » expliquer » et justifier » … Expliquer c’est rendre compte d « une chose par des causes et des conditions , justifier, c’est donner une légitimité à une chose : lorsque un sociologue explique la violence ou le racisme ,il ne le justifie pas évidemment..

2737eec8

Publié dans psychologie | 1 Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...