• Accueil
  • > Archives pour décembre 2017

L’HIVER DU ROSSIGNOL

Posté par sylvie le 21 décembre 2017

L’hiver du rossignol

Nérée Beauchemin

Sur les toits la grêle crépite.
Il neige, il pleut, en même temps :
Premières larmes du printemps,
Derniers pleurs de l’hiver en fuite.

 

Parmi les longs cris qu’en son vol
La première corneille jette,
J’entends une note inquiète ;
Est-ce la voix du rossignol ?

 

D’où vient cette roulade ailée
Dont la bise coupe le fil
Ce doux chanteur, pourquoi vient-il
Affronter cette giboulée ?

 

Est-ce le trémulant sifflet,
Le fifre aigu de la linote ?
Est-ce la double ou triple note
Du bouvreuil ou du roitelet ?

 

Il neige, il pleut, il grêle, il vente.
Mais, soudain, voici le soleil,
Le soleil d’un temps sans pareil.
Chante, oh ! chante, rossignol, chante !

 

Il neige, il vente, il grêle, il pleut.
Chante ! C’est l’air que rossignole
Ton cœur, ton joli cœur qui vole,
Qui d’un ciel gris, fait un ciel bleu.

 

Que ta musique, en fines perles,
Change ce brouillard éclatant.
Ah ! pourrait-il en faire autant
Le trille aigu de tous les merles ?

 

Il pleut, il neige, c’est en vain
Que le merle siffle à tue-tête.
Pour que tout l’azur soit en fête,
Chante, chante, chanteur divin !

 

Chante sur la plus haute branche,
Comme l’oiseau de la chanson.
Chante sous le dernier frisson
De la dernière neige blanche.

 

 

À pleine gorge, fais vibrer,
Rossignoler ta fine lyre,
Ô toi dont le cœur est à rire,
Pour les cœurs qui sont à pleurer

 

oiseaux 123

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

PETITE PENSEE POUR VIVRE PLUS LEGER

Posté par sylvie le 18 décembre 2017

S’EGARER, UNE AUBAINE!

 

Les voyages ressemblent rarement à ce que l’on imagine. Il arrive que l’on se perde en chemin, malgré les précautions prises: repères dans le paysage, cartes, boussoles et autres instruments de mesure….Après maints interrogations et mouvements d’humeur, on finit, en général, par retrouver son chemin. 

 

Mais il arrive que la colère cède à la joie de découvrir un lieu charmant que l’on n’aurait jamais découvert sans cela, de vivre une aventure formidable, ou- pourquoi pas- de dénicher la maison de ses rêves.

 

Se perdre, c’est l’opportunité de faire l’expérience  de l’inattendu et de dépister de nouvelles voies pour soi.

 

belleimage

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

REFLEXION

Posté par sylvie le 18 décembre 2017

13800287273302040256562113064858094496459n

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...