CITES D’EUROPE : AMSTERDAM

Posté par sylvie le 6 avril 2013

C’est un voyageur italien qui , le premier, en 1582, qualifia Amsterdam de Venise du Nord. Les canaux et les ports, le don du commerce et de la finance, l’atmosphère cosmopolite …. Les    deux cités possèdent en effet plus d’un point commun. Pourtant, tour à tour industrieuse et dissipée, Amsterdam est unique et incomparable.

Le nom, déjà, traduit le défi: Amsterdam, déormation de Amsteldam( digue sur l’Amstel) fondée par des pêcheurs frisons au début du XIIIè siècle a du longtemps lutter contre la nature pour    exister.

Batie sur une centaine d’îlots de sable, séparés par des canaux et reliés par plus de 400 ponts, la ville est en partie située au-dessous du niveau de la mer. Les difficultés n’ont pas empêché    ses habitants, très tôt dotés de privilèges commerciaux d’en faire l’un des greniers de l’Europe. Le XVIIe siècle est le siècle d’or du port : la puissante Compagnie des Indes règne alors en    maître sur le c ommerce des denrées rares, la marine hollandaise est à son apogée.

Gagnée au protestantisme en 1578, la ville possède une grande tradition de tolérance: les auteurs réprouvés y font publier leurs oeuvres, les juifs persécutés, à la fin du XVe siècle, les    huguenots, venus de France après la révocation de l’édit de Nantes…Tous ont contribué à la prospérité de la cité qui a vu alors des industries nouvelles comme la fabrication de la soie et le    polissage des diamants.

Pour certains, la tolérance des Amstellodamiens est parfois synonyme de permissivité : au coeur du mouvement des squatter du début des années 70, la ville est tout aussi réputée pour son Quartier    rouge, haut lieu de la prostitution et pour la législation libérale  en matière de drogue.

L’un des lieux les plus visités d’Amsterdam est la maison d’Anne Franck. C’est ici, de juillet 1942 a Aout 1944 que se cachèrent  la jeune fille et sa famille fuyant les persécutions    antisémites perpétrées par les nazis. Morte en déportation, Anne a laissé un émouvant   « journal » qui relate cette période…

Impossible de quitter la ville sans avoir visité les trois musées essentiels, q ue l’on s’intéresse à la peinture ou à l’histoire. Indissociable de Rembrandt dont on peut aussi visiter la maison,    la Rembranthuis offre un panorama exceptionnel de l’art hollandais,du moyen âge au XXe siècle. Inauguré en 1977   le vaste batiment moderne et lumineux  qui abrite le Rijskmuséum    Vincent Van Gogh est entièrement consacré à cet autre monstre sacré de la peinture hollandaise.  Le Stedelijk Muséum possède de vastes collections d’art contemporain….

Pour y être restée quelques jours là bas, j’ai trouvé cette ville magnifique, ses habitants chaleureux … et je me suis souvent demandée comment les Hollandais arrivaient à retrouver leur velo ,    tellement ils étaient entassés les uns sur les autres ….

.CITES D'EUROPE : AMSTERDAM dans GEOGRAPHIE AMSTERDAM-2-BIS

amsterdam dans GEOGRAPHIE

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LE PACIFIQUE ET SES ILES – 1

Posté par sylvie le 27 mars 2013

Un long chapitre sera consacré à ce thème que j’aime beaucoup..

LE  PACIFIQUE ET SES ILES   - 1 dans GEOGRAPHIE hawai-2

 

L’océan Pacifique, entre Amérique et Asie, est le plus grand de de la planète. Il couvre près d’un tiers de la surface de notre terre, englobe onze fuseaux horaires, se voit même partagé en deux journées différentes de part et d’autre de la ligne internationale de changement de date.

L’immense océan est parsemé de quelques 25000 îles , îlots, atolls et récifs, souvent minuscules , séparés par des milliers de kilomètres. Seules 3000 de ces terres portent un nom. Certaines sont d’origine volcanique, d’autres ont été édifiées  par les coraux, les plus étendues, à l’ouest, sont des morceaux de continent qui ont largué les amarres. Et pourtant, cette poussière de confettis émergés présente une unité qui en fait un véritable continent, avec des traits géographiques, historiques, culturels, politiques communs. Cette unité, elle la doit au Pacifique. Depuis toujours, il rassemble et unifie plus qu’il ne sépare. Il nourrit ses habitants – ils sont environ  sept millions, répartis sur une superficie équivalente à celle de la France- protège leurs traditions et leurs cultures, signe leur spécificité, il se laisse sillonner grâce à ses vents réguliers et à ses puissants courants.

Mais c’est aussi de l’océan et des entrailles de la terre que surgissent les forces  naturelles incontrôlables, les cataclysmes qui menacent de détruire l’existence même de certaines îles. Cyclones et inondations, sécheresse et montée des eaux marines, éruptions volcaniques, séismes, tsunamis : ici, les habitants peuvent se croire, parfois, plus proches de l’enfer que du légendaire paradis de sable blanc et de cocotiers courbés sous les alizés. Les peuples dont ils font partie sont originaires, on le sait désormais, d’Asie, et notamment d’Indonésie et des Philippines.

Dans la vaste géographie océane, les occidentaux ont défini au XXe siècle trois zones principales qui ont pu paraître arbitraires, mais reflètent assez bien la réalité. Au sud ouest, la Mélanésie est une région de grands archipels- Papouasie-Nouvelle Guinée, Salomon, Vanuatu, Nouvelle Calédonie, Fidji- dont les communautés partagent une identité liée à la terre. La Polynésie occupe tout le centre et le sud du Pacifique, à l’intérieur d’un triange dont les pointes sont Hawaii,au nord, la Nouvelle Zélande, à l’est, et l’île de Pâques à l’ouest. Elle réunit une constellation d’îles plus petites, habitées par des gens à la peau plus claire qu’en Mélanésie, davantage tournés vers la mer. Ils sont les descendants de ceux qui explorèrent pendant trois mille cinq cents ans la région. La Micronésie, enfin, est disséminée dans la partie centrale de l’océan, au nord de l’équateur. Ses milliers d’îles d’îlots balayés par les vents, accueillent des habitants aux traits plus asiatiques.

L’exiguïté des terres et leur isolement rendent les populations de la région vulnérables aux rigueurs de la nature et au bon vouloir des puissances extérieures. C’est sur l’Océanie qu’a déferlé la dernière vague de l’expansion occidentale. Celle ci a laissé des traces profondes. Le paradis n’a pas pu se protéger de ses excès, dus à ses colons à la recherche de terres et de ressources, à ses missionnaires  de toutes obédiences, à ses soldats- la guerre du Pacifique et les essais nucléaires restent dans les mémoires.

Aujourd’hui , et si l’on excepte l’Australie et la Nouvelle Zélande, qui font partie naturellement de l’ensemble océanien, le Pacifique compte 24 états et territoires, dont neuf seulement sont indépendants. Les autres se trouvent sous des tutelles diverses. Cependant, la volonté d’autonomie reste vivace. Après avoir été un lieu mythique, une aire de conquête, l’Océanie est devenue une région dont l’identité s’affirme.

hawai dans GEOGRAPHIE

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

BEAUTE DES FELINS

Posté par sylvie le 3 mars 2011

.pumas, panthères, lynx, etc ...

.pumas, panthères, lynx, etc ...

.pumas, panthères, lynx, etc ...

quelques félins, pour la beauté et la noblesse de ces animaux en danger

.pumas, panthères, lynx, etc ...

quelques félins, pour la beauté et la noblesse de ces animaux en danger

Publié dans ANIMAUX, GEOGRAPHIE | 1 Commentaire »

LES VIOLENCES DU PACIFIQUE

Posté par sylvie le 14 octobre 2010

Le Pacifique est un paradis fragile.Ses terres occupent la zone géologique la plus instable de la planète, délimitée par une ceinture de feu et constamment secouée par les soubresauts venus des entrailles du globe… Les éruptions volcaniques, les tremblements de terre, les raz de marée, engendrés par les séismes,modèlent sans cesse les paysages et redessinent les côtes,menaçant les villages, et donnant à leurs habitants le désir de profiter pleinement de chaque instant heureux…

Mer en furie

Mais les risques de violences naturelles résultent aussi des tempêtes. Chaque année des cyclones, ouragans, ou typhons viennent tourbillonner à pleine puissance sur les atoll et archipels balayant les maisons,les fermes , les équipements publics , puis noyant sous des pluies  torrentielles le chantier lamentable de leurs irrépressibles ravages. Et quand arrivent les grands calmes des cieux, c’est la sécheresse qui menace car elle devient vite extrême et réduit à l’état de béton ou de poussière les champs et les jardins…Des phénomènes météorologiques cycliques,notamment El Nino et sa petite soeur La Nina- accentuent ces désastres brutaux.

Image

Et comment dire l’angoisse des populations autochtones ont plus de 90% vivent à quelques metmres à peine au dessus des flots, face au constat établi d’une inexorable montée du niveau des océans ? Dans ce monde où des îles surgissent sous la forme de volcans et prolongent leur existence gr^$ace à la vie des madrépores, les mouvements de la erre,du ciel et des eaux sont ainsi radicalement créateurs que destructeurs …

Une vingtaine de cyclones balaient chaque année l’océan, surtout à l’ouest.. Ils engendrent des vents de 300 km/h, des déluges suivis d’inondations et de glissements de terrain. Ces tempêtes épouvantables qui provoquent régulièrement des dégâts considérables constituent l’envers du paradis..

Selon la terminologie météorologique,on parle de dépression tropicale modérée ou forte lorsque le vent moyen atteint entre 53  et 118 km/h, et de cyclone tropical lorsqu’il dépasse 118 km/h….

Les cyclones sont appelées hurricanes en Amérique et dans le Pacifique Nord-est, et typhons en Asie.

LES VIOLENCES DU PACIFIQUE dans GEOGRAPHIE storm3

Violent tourbillon d’air chaud et humide, le cyclone mesure de 300 à 800 km de diamètre sur environ 10 km de hauteur.. Cette turbine naturelle tourne autour d’un axe vertical dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hemisphère sud, dans le sens inverse dans l’hémisphère Nord …A proximité immédiate de cet axe ,dans un rayon de 4 a 100 km  l’air paraît calme et le ciel dégagé. C’est l’oeil du cyclone..  le cyclone agit comme une cheminée qui aspire l’air extérieur et le fait monter en altitude.. A sa base, la pression atmosphérique est rès faible,ce qui provoque un gonflement de la mer dont le niveau peut alors s’élever de plusieurs mètres, on parle alors de marée de tempête …

previsions-cyclones-2008 dans HISTOIRE

 

se développent en général pendant la saison c haude. Dans le Pacifique sud ouest 90%  des cyclones se forment de décembre à avril, dans le nord ouest, ils se produisent surtout de juillet à novembre, mais peuvent frapper toute l’année..

storm2

Publié dans GEOGRAPHIE, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

LES ILES ….L’OCEANIE

Posté par sylvie le 12 octobre 2010

Dernier continent peuplé par l’humanité, dernier continent conquis par les Européens, dernier continent en voie de décolonisation, l’Océanie est un monde d’extrêmes contrastes. Qu’ont en communles villageois jardiniers des hauts plateaux de Nouvelle-Guinée et les surfeurs blonds de Waikiki Beach ?  Certains archipels sont indépendants et on y redécouvre les valeurs et les traditions des ancêtres : d’autres restent, avec des statuts différents, des colonies ou des territoires liés aux métropoles.

Protégés pendant des siècles par le vagues de l’océan et leurs certitudes mythologiques, les peuples océaniens sont entrés soudain dans l’histoire avec la colonisation et ses rivalités., la guerre du Pacifique, les essais nucléaires, et aujourd’hui la montée du niveau des océans, les pollutions. La plupart des nations insulaires redevenues indépendantes sont pauvres, mais elles ont conservé l’essentiel de ce qui fait leur légende : un environnement extraordinaire, des traditions et une culture restées intactes.. En revanche, Hawaii ou Guam sont largement américanisées, tandis que la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française sont marquées par leurs liens avec la métropole. Dans ces îles, les revenus des habitants sont beaucoup plus élevés, mais les problèmes identitaires et nationaux demeurent.

Les archipels du Pacifique possèdent pourtant en commun quelques ressources qui restent les plus recherchées de la planète: des espaces maritimes gigantesques, des paysages de rêve,une douceur de vivre unique au monde.

HAWAII : surf, plage et shopping

Cet archipel américain de 132 îles concentre du Pacifique à très haute dose : volcans crachant le feu, plages de sable noir et doré, spot de surf, gratte-ciel et shopping centers, golfs et ukulélés.

 de la plage de Waikiki – Oahu, Hawaii

Les passages qui débarquent sur l’aéroport d’Honolulu ne reçoivent plus systématiquement le Lei, le collier de fleurs de frangipanier, célébré dans les films d’Elvis Presley. Mais à cette exception près, Hawaii reste assez proche de son mythe: palmiers et plages, gratte-ciel et autoroutes, surf et golf, un mélange de populations unique au monde, des paysages somptueux, les bases géantes de l’US Navy et les vestiges de l’attaque de Pearl Harbor.

Hawaii pratique, pour la mode ou le luxe, des prix  » américains » abordables. Oahu, l’île capitale, s’est équipée de shopping centers géants, en ville, à Honolulu, ou le long du Ala Moana Boulevard.

PLAGES,VOLCANS ET BALEINES :

La plupart des touristes restent à Oahu, à Honolulu, ou dans sa banlieue ultra-touristique., Waikiki Beach, la célèbre plage de surf, en partie artificielle, ombragée par les tours d’hôtels. Des orchestres de rue accompagnent les surfeurs de lancinantes ballades de steel guitar et de ukulélé. Honolulu est une ville moderne, à l’américaine, mais avec quelques sites typiques: autoroutes bordées de palmiers, bâtiments du XIXe siècle, Chinatow pittoresque- et tous les équipements nécessaires pour touristes, soldats et marins. Non loin, Amérique rend hommage à ses héros du Pacifique, au coeur de la base aéronavale de Pearl Harbor où a été aménagé un musée-mémorial dans la carcasse du cuirassier Arizona, coulé par les Japonais le 7 décembre 1941.es autres îles de l’archipel offrent de somptueux paysages, des plages désertes, des villages qui semblent sortis de westerns et des vestiges de la civilisation polynésienne. Hawaii( Big Island) est dominée par deux formidables volcans : le Mmauna Kea, inactif, et le Mauna Loa, aux éruptions spectaculaires.

 LES ILES ....L'OCEANIE dans GEOGRAPHIE sol_y_playa_pacifico01

 

 Maui offre des plages tranquilles, de magnifiques falaises plongeant dans la mer et des balades en bateau pour s’approcher des troupeaux de baleines à bosses. Kauai est la plus verte des îles hawaiennes, couverte de jungle et de forêts, et l’une des mieux préservées : c’est là qu’a été tourné le film  » Jurassic Park ».20231-004-008EFA7E dans GEOGRAPHIE  MAUNA LOA

. vkt_a-01-hammock-new-web-lg  HAWAII

HONOLULU

Honolulu

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LES PARC NATIONAUX

Posté par sylvie le 14 mai 2010

Le Mercantour

Le Parc national du Mercantour fut créé en 1979 dans un milieu naturel dont l’intérêt était reconnu depuis bien longtemps. Sa situation géographique présente une grande originalité : Parc de haute montagne, le Mercantour côtoie la Méditerranée, d’où la diversité des paysages : sites rocheux, vallées et cirques glaciaires parsemés de lacs d’un bleu profond ou d’un vert intense, vastes pâturages d’altitude, forêts denses, vallées étroites, gorges pittoresques et torrents d’eaux limpides. Depuis la loi de 1960 créant les Parcs nationaux, sept parcs ont vu le jour : la Vanoise, Port-Cros, les Pyrénées, les Cévennes, les Ecrins, le Mercantour et la Guadeloupe. Ce réseau d’espaces protégés développe de plus en plus les échanges internationaux. Dans cet esprit s’est concrétisé, en 1987, le jumelage entre le Parco naturale della Alpi marittime (ex Argentera) et le Parc national du Mercantour qui acquiert ainsi une dimension européenne.

.LE MERCANTOUR

Parcs nationaux de France

Parc National de la Vanoise

Le Parc National de la Vanoise se situe dans le département de la Savoie dans le massif du même nom qui se situe entre la vallée de l’Isère, la Tarentaise au nord et celle de l’Arc, la Maurienne au sud. Il jouxte le Parc National Italien du Grand-Paradis le long de la frontière, avec lequel il est jumelé depuis 1972. L’ensemble des deux constitue la surface protégée (1250 km²) la plus étendue en Europe occidentale.

Parcs nationaux de France

la Vanoise

Parc National des Cévennes

Le Parc National des Cévennes, dont le siège est à Florac, compte 52 communes et s’étend du Mont Lozère au Mont Aigoual et Lingas, les hautes Vallées des Gardons : Vallée Borgne, Vallée Longue et Vallée Française, le Mont du Bouges jusqu’au Causse Méjean : vaste plateau calcaire, dénudé et superbe.

91 000 ha, entièrement contrôlés : habitation, activités agricoles et forestières… Le Parc permet de conserver le patrimoine génétique, animal, végétal et architectural.

Les Vautours fauves, les Castors, cerfs, chevreuils ont été réintroduits par ses soins.

De tous les Parcs nationaux français, celui des Cévennes est le seul situé en moyenne montagne. Il abrite de ce fait une population permanente et un patrimoine culturel significatif.

Cette particularité lui donne une mission que n’ont pas nécessairement les autres parcs nationaux: rechercher les conditions d’un éco-développement durable, soucieux de la protection du patrimoine, respectueux des grands équilibres, et assurant la pérennité des activités agro-pastorales nécessaires au maintien de la biodiversité et des paysages. paysage des Cevennes

C’est aujourd’hui en Europe l’une des régions ayant connu le plus fort enrichissement biologique depuis 20 ans.

.Parcs nationaux de France  LES CEVENNES

Parc National des Ecrins

Le Parc national des Ecrins est né le 27 mars 1973, il est le cinquième en France après la Vanoise, Port-Cros, les Pyrénées et les Cévennes. Dès 1913, un Parc national de la Bérarde avait été créé par l’administration des eaux et forêts sous l’impulsion des alpinistes et du club alpin français. Entre Gap, Grenoble et Briançon le Parc National des Écrins est délimité par la Romanche au nord, la Guisane et la Durance à l’est et au sud, le Drac à l’ouest. La superficie de la zone centrale est de 91 000 ha, la zone périphérique représente 180 000 ha. 1800 espèces végétales dont 40 rares ou menacées, 210 espèces d’oiseaux (dont 37 couples d’aigles royaux), 12 000 chamois, 200 bouquetins, marmottes, hermines occupent ce vaste territoire. Le Parc dispose de 740 km de sentiers balisés et de 42 refuges pour vos randonnées pédestres. Le Parc des Écrins c’est aussi 17 000 ha de glaciers, 36 750 ha d’alpages (estives) et 3 000 ha de forêts. Le mélézin reste la forêt la plus représentative du massif, mais les pins cembro et les pins crochets sont également présents. L’altitude du Parc dont plus de cent sommets dépassent les 3000 m oscille entre 800 et 4102 m avec la Barre des Ecrins point culminant du Parc.

Un Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais fragile. Cet espace est soumis à une réglementation qui relève d’un code de bonne conduite et ne pas la respecter c’est s’exposer à des amendes.

 Parcs nationaux de France

Parc National des Pyrénées

Le Parc national des Pyrénées, créé le 23mars 1967, s’inscrit dans le réseau mondial des
Parcs nationaux, témoin des ambitions de laFrance pour protéger ses milieux naturels les
plus précieux.Adossé à la frontière espagnole sur plus de 100 km et réparti sur les deux
départements des Pyrénées-Atlantiques avecles vallées d’Aspe et d’Ossau et des Hautes
Pyrénées avec les vallées d’Azun, deCauterets, de Luz-Gavarnie et d’Aure, la zone
centrale du Parc national des Pyrénées s’étend sur 45 707 hectares totalement inhabités et se situe toujours au-dessus de 1 000 mètres d’altitude jusqu’au point culminant des
Pyrénées françaises, la Pique Longue du vignemale, à près de 3 300 mètres.Le Parc
national d’Ordessa et du Mont Perdu, avec ses15 000 hectares et les 100 000 hectares de réserves nationales espagnoles de chasse, lui correspondent sur le versant espagnol. La vie sauvage, tout comme l’activité humaine, n’ayant nullement pour limite la zone centrale du Parc National,es activités du Parc s’étendent également sur les 86 communes et auprès des 40 000habitants de la zone périphérique.

Parcs nationaux de France

Parc National Port Cros

Le Parc national de Port-Cros, premier parc national marin en Europe, a été créé en décembre 1963. Il s’étend sur 700 ha de superficie terrestre, avec les îlots de Bagaud, du Rascas et de la Gabinière et 1300 ha en mer. Espace témoin, il rassemble un grand nombre des espèces terrestres et marines caractéristiques de la Méditerranée occidentale..

Publié dans GEOGRAPHIE | 2 Commentaires »

ANTOINE DE SAINT EXUPERY

Posté par sylvie le 28 octobre 2009

A l’institut national de la propriété industrielle, à Paris, on conserve précieusement une quinzaine de brevets d’invention qui concernent, par exemple, une nouvelle méthode pour l’atterrissage des avions sans visibilité, ou bien un nouveau dispositif de démarrage pour moteurs d’avion, ou bien encore une torpille aérienne.

Aucun de ces brevets n’a été exploité industriellement- même si on en retrouve les idées dans l’aviation américaine. Ce qui les rend précieux, c’est qu’ils témoignent du génie inventif de celui qu’on pouvait croire seulement arpenteur de nuages, explorateur de planètes invisibles, ou jardinier du coeur : Antoine de Saint Exupery.

Saint Ex pour les familiers de l’oeuvre ou les amateurs d’apocope, c’est surtout  » Le petit Prince »  un conte que les adultes se lisent et relisent à eux-mêmes quand ils prétendent le lire aux enfants….

Car il faut pour le comprendre, avoir traversé des passions et leurs orages, livré de vains combats contre l’indifférence, subi d’inguérissables blessures.

Saint Ex était expert en orages de toutes sortes, lui qui pilotait par tous les temps des avions aux instruments rudimentaires, et qui tentait de lutter contre les coups de tonnerre ou les coups de foudre dans sa vie sentimentale.

Né aristocrate – en 1900 – à Lyon – orphelin de père    a quatre ans, élevé dans l’harmonie  végétale et minérale, des propriétés familiales de l’Ain et du  Var, il tombe amoureux des airs après son premier vol en 1912 à l’aérodrome d’Ambérieu.

Après des études au Mans, à Fribourg, il prépare à Paris le concours d’entrée à l’école navale. Il échoue, entre aux Beaux Arts, fait son service militaire, apprend à piloter, se fiance à Louise de Wilmorin chez qui on n’accepte pas ce casse cou rêveur. Rupture-première blessure- voici Saint Exupery aux petits métiers: contrôleur de fabrication, représentant en camions ….

Mais Saint Ex, l’écrivain, gagne bientôt les altitudes avec sa plume passionnée par l’action. Les êtres et l’aventure … Pilote pour la société Latécoère de Toulouse, dirigée par Didier Daurat, il est nommé chef d’escale à Cap Juby, dans le sahara espagnol. Il y écrit «  Courrier sud ». En 1929, avec deux autres aviateurs, Mermoz et Guillaumet, il est chargé de créer les lignes de l’Aeropostale en Amérique latine. La bas, naît le personnage de Fabien, héros du roman  » Vol de nuit », prix femina. Courrier Sud est adapté au cinéma en 1937, Vol de nuit en 1939.

Pilote d’essai, Saint Ex est victime de graves accidents alors qu’il tente d’établir des records, dans le désert égyptiens en 1935, au Guatémala en 1938.

L’écrivain poursuit son oeuvre : Terre des Hommes, obtient le grand prix du roman de l’académie française et devient un best seller aux USA.

Au début de la Seconde guerre mondiale, Saint Ex accomplit de dangereuses missions de reconnaissance aériennes dans le nord de la France, racontées dans  Pilote de guerre. Puis démobilisé, il décide de vivre à New York où paraît, en 1943  » le Petit Prince ».

Cette même année, le pilote Saint Exupery reprend du service pour des missions d’observation aériennes depuis la Sardaigne où la Corse. Le 31 juille1944          à 8h45, il décolle de la base de Bastia-Borgo pour un survol des Alpes, à bord de son Lightning P 38. Il ne reviendra pas.

Fin 2003, l’épave de l’avion est retrouvée, au large de Marseille… Le Petit Prince, lui, a rejoint les étoiles …. 

Publié dans GEOGRAPHIE, LITTERATURE | 1 Commentaire »

LA FLORIDE

Posté par sylvie le 8 mai 2009

floride.jpgLa Floride c’est pour beaucoup, les plages de sable fin sur des centaines de kilomètres, du soleil toute l’année, un art de vivre décontracté et des vacances perpétuelles C’est aussi une concentration inouïe de parcs d’attractions dans la région d’Orlando, de nombreux parcours de golf et la nature vierge (presque) dans le parc des Everglades.

 C’est une réelle accumulation de plaisirs qui en fait une destination privilégiée des touristes en famille. Ce sont aussi les oranges et pamplemousses, la région où poussent ces agrumes n’est pas très touritique, il vous faudra entrer dans l’intérieur de la péninsule. Quelques mots sur les plages de Floride : La Floride est entourée par l’océan sur 3 et a plus de 1400 km de côtes, dont la plupart sont, si cela vous intéressent des plages. La côte atlantique a des nombreuses stations balnéaires, et de touristes, la mer a plus de vagues.

 La côte caraïbe est plus calme, l’eau plus tiède , les stations sont plus petites et attirent une clientèle recherchant le calme. C’est ici qu’on aura les plus beaux couchers de soleil.

 Les « Florida keys » sont un chapelet d’îles tropicales sur plus de 160 km au sud de la Floride, les plages sont très belles et l’eau très peu profonde, on y pratique la plongée masque tube : snorkeling.

La Floride est un état situé au sud-est des Etats Unis , bordé à l’ouest par le golfe du mexique,, au nord par   LAlabama et la Georgie, et à l’est par l’océn Atlantique. Avec près de 18 millions d’habitants en 2006, la Floride est le quatrième État le plus peuplé de l’Union. Sa capitale politique est Tallahassee, mais l’agglomération la plus peuplée est Miami (5,4 millions d’habitants).

La Floride est constituée d’une péninsule  de taille moyenne et d’un panhandle. Sa géographie est marquée par un littoral étendu, par l’omniprésence de l’eau et par la menace des ouragans.. Le relief se caractérise par les faibles altitudes, des terrains sédimentaires  et le climat varie, desubtropical au nord, à tropical au sud. Les Everglades  sont un milieu naturel fragile et l’un desparcs nationaux les plus connus au monde. Il abrite des animaux emblématiques de la Floride comme le lamantin et le crocodile.

Au cours de son histoire, la Floride a été un enjeu entre les puissances coloniales européennes avant d’intégrer les États-Unis, en 1845. Elle fut le théâtre desGuerres séminoles, contre lesAmérindiens, puis de la ségrégation raciale, après laGuerre de Secession. Aujourd’hui, elle se distingue par une importante communauté cubaine et une forte croissance démographique qui soulève des problèmes environnementaux. Son économie repose principalement sur le tourisme, l’agriculture et les transports qui se développèrent à la fin du XIXe siècle. Elle est connue pour ses parcs d’attraction, la production d’oranges et le centre spacial Kennedy.

La culture florindienneest le reflet d’influences et d’héritages multiples Amérindiens,, afro-américains,,anglo-saxons et hispanique , que l’on retrouve dans l’architecture et la gastronomie. La Floride a attiré de nombreux écrivains comme Marjorie Kinnan Rawlings, Ernest Hemingway, ou encore Tennessee Williams et continue de séduire les stars et sportifs. Elle est internationalement réputée pour le tennis, le golf, les courses automobiles et les sports liés à la mer

 

floride21.jpg

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LES LACS

Posté par sylvie le 7 mai 2009

lacbaikalrussie248238.jpg28naturemagazine248276lactjoninuislande.jpg       LAC DE JONINUISLAND 

Au milieu de la capitale islandaise, le lac occupe une place originale qui attire de nombreux oiseaux, parmi lesquels les cygnes et les canards.

08090512485344lacmoraine.jpg        LE LAC MORAINE

Dans la province canadienne le lac Moraine offre des eaux de couleur turquoise de toute beauté… Cette couleur s’applique par la présence de fines particules minérales produites par l’erosion de glace

20naturemagazine248260lacleman.jpg    Le Lac Leman

Le lac Leman est le plus grand lac d’Europe occidentale. Il couvre une superficie de 582 km et une frontiere franco-suisse le traverse…

lacpowelletatsunis248224.jpgLe  lac Pauwel

Le lac Pauwel(Canada) est un lac entièrement articifiel réalisé sur le Colorado. On peut admirer près d’une centaines de canyons

lacauxsablescanada248264.jpg  Le lac aux Sables

Au Quebec le lac aux Sables est considéré comme le paradis des randonneurs et des amateurs de sports nautiques…

lacontario.jpg    Le lac Ontario

 

Le lac Ontario alimenté par le Chutes du Niagara se jette dans le Saint Laurent  au Canada. Il est situé entre les USA et le Canada..

 

lacbaikalrussie248238.jpg  Le lac Baikal

Appelé la  » Perle de Sibérie » , le lac Baikal génére un microclimat dans cette  région froide. C’est la pus grande réserve d’eau douce d’Asie avec une superficie de 3150 km.

Publié dans GEOGRAPHIE, Non classé | Pas de Commentaire »

LES ILES DE GALAPAGOS

Posté par sylvie le 17 mars 2009

En Equateur : L’archipel des Galapagos

 Situé à un millier de kilomètres de la côte équatorienne, l’archipel des Galapagos se compose de 13 îles, 17 îlots et 47 roches dont la superficie totale est de 7 960 km2. Le meilleur moyen de visiter l’archipel étant sans conteste la croisière.

Cinq îles ont une surface qui excède 500 km2. Ce sont les îles Isabela, Santa Cruz, Fernandina, San Salvador et San Cristobal. Les autres sont nettement plus petites et sont ainsi dénommées : Santa Maria, Marchena, Espanola, Pinta, Baltra, Santa Fé, Pinson, Genovesa, Rabida, Seymour, Wolf, Tortuga, Bartolomé et Darwin.

La capitale est Puerto Baquerizo sur l’île San Cristobal. C’est sur cette île (en anglais Chatam) que le naturaliste anglais, Charles Darwin, mit pour la première fois les pieds en 1835. Il explora les îles et rassembla les éléments pour écrire un livre révolutionnaire :  » De l’origine des espèces par voie de sélection naturelle ». 
 

Le climat des îles Galapagos est assez surprenant, bien que situées sous l’Equateur, la température n’y est que modérément élevée et les précipitations y sont rares.

Les eaux froides, charriées par le courant de Humbolt, sont particulièrement oxygénées, donc riches en plancton, ce qui crée un milieu très favorable au développement d’une abondante vie marine.

De même, le courant de Humbolt est responsable de l’aridité de l’archipel.

 

La flore

Les plantes les plus remarquables sont les cactus et les figuiers de Barbarie. On trouve également, suivant les régions, de maigres buissons épineux, des sesuvium, des fougères, le Palo Santo, les Pega-Pega, etc…

 

La faune

De tous les animaux des Galapagos, les iguanes sont ceux qui éveillent le plus la curiosité des visiteurs. Ils sont de deux sortes selon qu’ils vivent dans l’eau ou sur la terre. L’iguane marin, dont l’aspect évoque un monstre de la préhistoire a le dos surmonté d’une crête dentelée et il est armé de puissantes griffes. L’iguane terrestre, de couleur jaunâtre, a une apparence plus massive que celle de l’iguane marin. Il est essentiellement végétarien.

Les tortues, il en existe de plusieurs espèces, certaines ont de pattes massives et écailleuses, elles peuvent peser jusqu’à 250 kilos. C’est à elles que l’archipel doit son nom  » Galapagos « .

  Les reptiles sont représentés par des petits lézards et par des serpents inoffensifs. La couleur des lézards varie d’une île à l’autre, ceux de l’île Espanola ont la gorge orangée.

Albatros, cormorans, frégates, pélicans, hérons verts, flamants roses, pinsons jaunes, fous à pattes bleues et autres oiseaux aux noms pittoresques font des Galapagos un véritable paradis pour les amoureux de la nature.

Il y verront aussi des phoques, des requins blancs, des crabes, des langoustes, des oursins et 289 variétés de poissons de toutes tailles et de toutes couleurs.

Enfin ils pourront admirer sur les roches des manchots à plumage blanc et noir.

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

123
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...