LA SCANDINAVIE – 1 LA NORVEGE

Posté par sylvie le 6 février 2009

ileslofoten1280.jpgLES PAYS DU GRAND NORD

La Scandinavie regroupe la Norvège, la Suède, la Finlande et le Danemark. Ces quatre pays d’Europe du Nord se caractérisent par un niveau de vie particulièrement élevé. Répartis sur  1 155 085 km2 , ces États ont un population totale de 23 millions d’habitants.

Farouchement indépendante, La Norvège est le seul pays scandinave à ne pas faire partie de l’Union européenne.

LA NORVEGE

 

D’une superficie de 324 219 km2, le royaume de Norvège est bordé au nord par l’océan glacial arctique, la mer de Barents, la Finlande et la Russie, à l’ouest par l’océan Atlantique et la mer de Norvège, au sud par la mer du Nord et le détroit de Skagerrak, et à l’est par la Suède. Avec 650 km de façade maritime découpée par e multiples fjords, c’est un pays maritime dont la largeur varie de 430 km à seulement 7 km.

- LE RELIEF : –  une grande partie du pays est traversée par le bouclier scandinave, formation montagneuse d’origine tertiaire ;

                      – Le Dovrefjell, dans l nord, et le jotunheim  dans le centre, constituent les principaux massifs du pays.

                      -Les montagnes aux cimes arrondies alternent avec des plateaux élevés, les fjells. Les vallées sont plus nombreuses dans le sud du pays.

- FLEUVES,GLACIERS ET LACS :  Le sud du pays et traversé par de nombreux fleuves et rivières, notamment le Glama, long de 600 km, et le Lagen..  La Norvege est parsemée d’innombrables glaciers datant du quaternaire…  Les lacs sont également nombrux ..

-FLORE ET FAUNE :  Le nord de la Norvège est le domaine de la Toundra couverte d genèvriers, de saules  arctiques, de fougères, et   llichens et de mousses. Des forets de conifère s’étendent le long du  littoral, dans le centre et l’est du pays. es espèces feuillues ( chênes, ormes, érables, frênes et noisetiers ) dominent dans le sud .

- LES FJORD : La Norvege est connue pour ses superbes fjords: vallées en auge d’origine glaciaire occupées par la mer, ils pénétrent profondément dans les terre..

-CULTURES ET RESSOURCES NATURLE : – céréales, oléagineux, pommes de terre, fourrages, fruits et légume sont produits dans es vallées. On y élève volailles, ovins, bovins , porcins et caprins.

- la pêche est un secteur d’activité très dynamique. En mer, on pêche hareng, le merlan bleu, la morue, le cabillaud et le maquereau, en rivière :  le saumon, le brochet,et la truite…  Le sous sol renferme du charbon, du fer, du cuivre , du zinc, d l’antimoine, du plomb… Mais le pétrole et le gaz naturel de la mer du nord constituent les principales richesses d pays, la Norvege est le neuvième producteur mondial de pétrole..  Elle possède une flotte de près d’un millier de navires sous pavillon national ou étranger….

- LE CLIMAT  : -   Le nord du pays est soumis à un climat polaire, tempéré à l’ouest par l’influence du Gulf Stream,courant chaud de l’Atlantique. Cette région se caractérise par une longue nuit polaire en hiver… En ét, on peut admirer le soleil de mnuit aucap Nord entre mi mai et fin juillet…

                          – le littoral est baigné par un climat tempéré humide, aux hivers plus cléments et aux été fris. Les pluies sont abondantes, la température moyenne de – 3° en hiver et de 15° en été…L’intérieur des terres et dominé par un climat continental  aux hivers rigoureux et aux étés chauds…lA POPULATION : 4,5 millions d’habitants..  Deux minorités principales: le Samis ( Lapons), et les Finnois.

Située sur l’Aker dans le sud-est, Oslo (500 000 h) est la capitale administrative , financière, industrielle et culturelle du pays.. Les activités portuaires sont importantes, mais la construction navale est en déclin

                                                              

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LA FLORIDE (La région) – LOS ANGELES (La ville) -)

Posté par sylvie le 10 décembre 2008

LA REGION

Péninsule située entre l’océan Atlantique, à l’est, et le golfe du MEXIQUE à l’ouest, la Floride est l’état le plus méridional des États Unis continentaux. Surnommée Sunshine State, l’état du Soleil, la région a été explorée par les Espagnols  en 1513. Convoitée par la France et par Angleterre, elle a été achetée par les États Unis en 1819.Même si un centre spatial important y est installé,son essor économique et démographique repose principalement sur le tourisme et sur l’agriculture

LE DRAPEAU

Adopté en 1900, il reprend sur fond blanc la croix rouge de Saint André, ornée en son centre du blason de l’état. Le nom de Floride fait référence à la découverte de la région par Ponce de Le on , le jour de Pascua florida( Pâques fleuries)

LE CLIMAT

La Floride bénéficie d’un climat semi tropical. Entre aout e octobre, précipitations et vents violents sont apportés par le tempêtes tropicales.

GEOGRAPHIE :

les paysages de Floride ne présentent aucun relief. Plaine et prairies, parfois partiellement immergées  comme celles des marais  occupent la totalité du territoire.

POPULATION :

Près d’un habitant sur deux est né à l’étranger. La population est en augmentation constante, principalement  celle d’origine hispanique.

RELIGIONS

Catholiques et protestants sont majoritaires. La communauté juive est importante.

DIVISIONS ADM;

La Floride est divisée en 67 comtés. Le plus peuplé est Miami-Dade avec 2?36 millions d’habitants. Palm Beach est avec 2580 le plus grand comté de Floride. Union est le plus petit avec 245 km2.

Principales villes : Jacksonville – Miami, Tampa – Saint Petersburg – Orlando  - Fort Laudertale.  Talahasse ..

PATRIMOINE :

sites touristiques : Cap Canaveral (Kennedy Space center) – Everglades, Orlando (Disney world) kEY wEST;

stations balnéaires : Miami Beach – Daytona Beach – Fort Lauderdale -Palm Beach  – Studio  Universal ..

l

LOS ANGELES

Située au bord du Pacifique, la  » cité des anges » est, par sa population, la deuxième ville  des États Unis, après New York. Bien qu’elle ne soit pas la capitale de la Californie, c’est la ville la plus peuplée de l’état. Ancienne terre agricole, elle s’est imposée par les industries de pointe comme l’aéronautique et le cinéma. La répartition de fortes populations de migrants en quartiers ethniques est à l’origine de flambées de violences récurrentes …

LE BLASON

Les différents emblèmes du blason parachevé en 1905 reflètent l’histoire de la ville. L’aigle symbolise la période espagnole de la ville au XIX Siècle. et l’ours représente la république de la Californie.. Les olives, le raisin, et les oranges rappellent la vocation maraîchères de la cité..

POPULATION :

Rejoignant la communauté hispanique des origines, puis la communauté noire, la population blanche et protestante s’est installée dans des lieux distincts, les nouveaux migrants ont fait de même, créant ainsi de nombreux quartiers ethniques.

DIVISIONS ADM;

La ville est divisée en 88 quartiers. Certains comme Beverly Hills, concentrent les populations les plus aisées. D’autres, comme Watts, sont des ghettos ou cohabitent les plus pauvres.

QUARTIERS CELEBRES :

Bel Air, Beverly Hills, Downtown, Laguna Beach, Marina Del Rey, Pacific Palisades, Palms, South Central Los Angeles, Venice Beach, West  Hollywood…

GEOGRAPHIE :*

La plaine sur laquelle s’étend la ville est traversée par la faille de San Andreas. Les risques sismiques sont importants, et les specialistes prévoient un séisme majeur qu’ils surnomment  » the  big one ». Si la Californie est une zone de séismes particulièrement violents, c’est parce que les plaques pacifique et américaines’y cognet frontale ment au lieu de glisser latéralement. La faille, par endroits visible dans le paysage mesure  1100 km de long sur 140 de large.

CLIMAT

De type méditerranéen, le climat est doux et ensoleillé en été. Pluie et chutes brutales de températures en hiver. La pollution Recouvre parfois la ville d’un épais brouillard.

HOLLYWOOD , une industrie en perte de vitesse : avec l’industrie aéronautique et textile, l’industrie du divertissement ( télévision, musique, cinéma) a assuré la renommée de Los Angeles; Cinq Grandes Majors du cinéma ont leur studio à Los Angeles ou dans son agglomération. : MGM, UNIVERSAL ,WARNER,COLUMBIA et PARAMOUNT,

Publié dans GEOGRAPHIE | 2 Commentaires »

LES USA

Posté par sylvie le 20 novembre 2008

Les élections étant terminées avec la  belle réussite pour le nouveau président américain OBAMA, il était interessant de faire un petit dossier  USA afin de connaitre dans les grandes lignes ce pays …

LE PAYS

Offrant une immensité de paysages  variés entre la cote atlantique et la côte pacifique.

Les Etats Unis sont un pays-continent. ,première puissance économique et militaire de la planète.

Des mégapoles comme New York, Los Angeles ou Chicago ont accompagné ce développement qui a pris son essor il y’a 150 ans avec la conquête de l’ouest. La population blanche, afro-américaine, hispanique ou asiatique reflete l’attrait pour le rêve américain.

REPERES :

En s’émancipant du tuteur anglais, les colons américains portaient le rêve d’une république idéale à laquelle ils donnèrent vie à travers la Constitution de 1787.

CONTINENT : ……………………..Amerique

CAPITALE ………………………… Washington

SUPERFICIE ……………………. 9 269 000 KM2

PAYS FRONTALIERS ……….. Canada-Mexique .

SYSTEME POLITIQUE ……..Démocratie présidentielle

LANGUE OFFICIELLE ……….Anglais

MONNAIE ………………………Dollar

FETE NATIONALE …….. 4 Juillet.

POPULATION

Aucun autre pays ne forme un tel  » melting-pot ». Européenne jusqu’au début du XX eme siècle, l’émigration vers les Etats Unis est devenue universlle.

ETHNIES :

Blancs                                 77%

Noirs                                   13%

Asiatiques                           4,2%

Amérindiens                       1,5%

RELIGIONS :

Protestants :                           56%

Catholiques                            28%

Juifs                                               2%

Autres                                           4%

DIVISIONS ADM.

Les 50 états sont dirigés par un gouverneur élu par les électeurs. Chaque état est divisé en plusieurs comtés ou districts. Le shérif est responsable de l’ordre public  -

50 ETATS :

ALABAMA  – ALASKA – ARIZONA – ARKANSAS – CALIFORNIE – CAROLINE DU NORD – CAROLINE DU SUD – COLORADO – CONNECTICUT – DAKOTA DU NORD – DAKOTA DU SUD – DELAWARE  – FLORIDE – GEORGIE – HAWAII  – IDAHO – ILLINOIS – INDIANA -IOWA – KANSAS-KENTUCKY- LOUISIANE – MAINE – MARYLAND- MASSACHUSETTS- MICHIGAN -MINNESOTA- MISSISSIPI – MISSOURI – MONTANA – NEBRASKA – NEVADA – NEW HAMPSHIRE – NEW JERSEY – NEW YORK – NOUVEAU MEXIQUE – OHIO -OKLAHOMA – OREGON  PENNYSYLVANIE;;

PRINCIPALES VILLES :

NEW YORK      22 millions s( agg)

LOS ANGELES      16 millions habitants

CHICAGO -     9 millions

WASHINGTON-BALTIMORE 7 Millions hab

SAN FRANCISCO : 7 millions

PHILADELPHIE     6 Millions

GEOGRAPHIE

Des montagnes anciennes à l’est( Les Appalaches) et plus jeunes à l’ouest ( Les Montagnes Rocheuses) encadrent les Grandes Plaines du centre arrosées par le bassin de l’ensemble Mississipi-Missouri.

POINT CULMINANT

Le mont Mckinley en Alaska … 6194 mP

MASSIFS MONTAGNEUX

APPALACHES -Mont Mitchell 2037 m

Montagnes Rocheuses : Mont Elbert  4400 m

SIERRA NEVADA  – Mont Whitney  : 4200 m

CLIMAT

Du polaire au tropical les Etats nis connaissent tous les types de climat..

PRINCIPAUX FLEUVES

MISSOURI   4300 KM

MISSISSIPI   3780 km

YUKON      3701 Km

RIO GRANDE  3060 Km

ARKANSAS : 2348 km

GRANDS LACS :

LAC SUPERIEUR   82370 Km2

LAC MICHIGAN 57994 KM2

LAC HURON     59500 Km2

lAC ERIE           25800km2

LAC ONTARIO  18000 Km2

 

 

Publié dans GEOGRAPHIE, Non classé, VOYAGES | Pas de Commentaire »

LE CLIMAT POLAIRE

Posté par sylvie le 11 avril 2008

GRAND FROID AU GRAND NORD

Glaces continentales  permanentes et banquise : le froid caractérise le climat polaire. Eté comme hiver, une masse d’air froid,très dense,stagne au-dessus de l’Arctique. C’est le faible éclairement solaire incident qui en est responsable. Ici la terre perd plus d’énergie qu’elle n’en reçoit du soleil: le complément est apporté par l’ocean et l’atmosphère.

NEUF MOIS D’HIVER ,TROIS MOIS D ETE

La rotondité de la Terre est la cause des différences de climats, et son inclinaison face au Soleil, celle des saisons. En Arctique, il existe deux saisons principales ,tres inégales : neuf mois d’un long hiver sombre et glacial et trois mois d’un bref été très frais. Printemps et automne ne durent que quelques semaines.

FROIDURE ET SECHERESSE : UN DESERT GLACIAL

Au pôle Nord,le ciel est souvent clair, meme en hiver, par manque d’humidité: la mer, gelée, ne peut s’évaporer. Les précipitations, peu abondantes, y sont comparables à celles d’un désert. En revanche, le climat des terres côtieres est plushumide. Lors du dégel, les dépressions atlantiques arrivent au-dessus de la banquise, amenant un peu de neige, voire pluie et brouillard.

UN CLIMAT ENCORE PLUS RIGOUREUX SUR LES TERRES

En hiver, il fait moins froid sur la banquise (environ – 40° ) au pole, que sur les continents ( jusqu’à – 67 en Siberie) , mais les cotes sont beaucoup moins froides que le coeur des terres. En été,à l’inverse, les continents se réchauffent plus vite et plus intensément que l’océan : j’usqu’à plus 26.

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

ECOLOGUIDE DE A A Z

Posté par sylvie le 29 mars 2008

CLIMAT

Il existe differents climats sur notre planete : le climat d’une région est déterminé par la température, l’ensoleillement, les précipitations, l’humidité de l’air, sur une longue période.

Ces caractéristiques déterminent le nombre et la variété des espèces vivantes. Le climat désertique ( sec et chaud) est moins favorable à la vie que le climat équatorial  ( chaud et et humide , le climat est soumis à des variation de longues durées du fait des variations d’activité du soleil. Dés périodes froides ( dites glaciaires) ont favorisé le développement d’immenses glaciers d, des périodes plus chaudes les ont fait presque disparaitre.

Le climat terrestre est sorti d’une époque glaciaire il y’a environ 12000 ans. L’expérience du passé nous apprend que des évolutions  du climat sont possibles , mais nous avons connu un petit age glaciaire entre 1450 et 1890 période pendant laquelle le temps a éte souvent froid,les glaciers ont avancé et les recoltes ont été mauvaises, créant des famines en Europe.

LES PRINCIPAUX CLIMATS DE LA TERRE;

Il y’a une opposition entre les climats à saisons thermiques contrastées ( régions tempérées et frodies) et ceux à saisons pluviomémtriques ( régions intertropicales)

Climats tempérés avec quatre saisons thermiques :

-  Oceaniques : jamais tres froid ni tres chaud. Pluies régulières toute l’année( Angleterre, Bretagne)

-Continental : hiver froid et sec, été chaud ( l’Alsace, Russie)

-Méditerrranéen : hiver doux, été chaud et sec. Pluie faible. ( Provence,Italie, Espagne)

Climat polaire : hiver glacial, été court et froid. Neige et glace ( pole nord et pole sud)

Climats chauds de la zone intertropicale qui se différencient par l’importance et le régime des précipitations.

-Equatorial : la même saison toute l’année, chaude et humide. Il pleut beaucoup ( Afrique équatoriale, Amazonie)

-Tropical : deux saisons seulement, la saison sèche et la saison humide pendant laquelle il peleut énormément ( Inde)

-Tropical sec aride : tres chaud lajournée et parfois tres froid la nuit. Pluies tres faibles, parfois nulles( Sahara)

A noter : sous toutes la latitudes, l’altitude modifie le climat l’abaissement des températures  de 6°par 1000 m et l’augmentation des précipitations, notamment neigeuses ( Alpes, Andes, Rocheuses, Himalaya)..

Article sur mon autre blog : Petite philosophie du matin

Pour répondre à une personne me demandant d’avoir plus de photos, j’ai utilisé tout l’espace disponible, mais je ne manquerai pas d’utiliser l’autre blog , et ainsi l’alimenter de photos diverses.

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LE GROENLAND

Posté par sylvie le 23 février 2008

Où : Le Groenland, ce qui signifie étrangement « terre verte » en danois, est une île située au nord-est du Canada. A l’extrême nord, les deux pays ne sont séparés que par une trentaine de km. Il est baigné au nord par l’océan Arctique, à l’est par la mer du Groenland et au sud par l’océan Atlantique. Ses plus proches voisins, hormis le Canada, sont l’Islande, la Norvège et le Danemark, auquel il appartient. Même si c’est un territoire habité, son centre est totalement désertique.

Caractéristiques : Le Groenland a une superficie de 2 millions de km2, soit presque quatre fois celle de la France. L’île en forme de cuvette a été formée par le détachement d’un bout de l’actuel Canada il y a environ 2.5 milliards d’années. Aujourd’hui, elle est recouverte à 85% d’une calotte glaciaire qui peut atteindre 3000 m de profondeur à certains endroits. Lorsque cette calotte se brise, des icebergs se forment. C’est la plus grande étendue de glace après celle de l’Antarctique, elle représente 9% des réserves mondiales d’eau douce. Au centre, l’altitude est quasiment nulle alors que sur les bords, les massifs culminent entre 1000 et 3000 m de haut, entrecoupés de fjords pouvant s’étendre sur 300 km de long. La plupart du territoire ne développe aucune végétation. Cependant, les côtes rocheuses sont recouvertes d’une maigre végétation donnant naissance à des paysages de toundra au moment de la fonte des neiges.

Le pays des icebergs : Les paysages groenlandais sont en mouvement perpétuel. Les icebergs dérivent au gré des vents et des courants, offrant au visiteur un spectacle éblouissant. D’ailleurs, ceux du Groenland sont ceux qui se déplacent le plus vite avec une moyenne de sept kilomètres par an. Ils peuvent parcourir jusqu’à 4000 km vers le sud, avant de fondre dans l’océan Atlantique. D’une couleur allant du blanc neigeux au bleu turquoise, ils sont en général aux 7/8ème immergés. Ils peuvent représenter un danger pour les navigateurs, c’est d’ailleurs ce qui a causé le naufrage du Titanic en 1912.

Une population bien répartie : Le Groenland est peuplé d’environ 60 000 Inuits, terme signifiant « les êtres humains ». Il a remplacé l’expression Esquimau, d’origine amérindienne, qui signifie « mangeur de viande crue ». La population est répartie sur les côtes du territoire, principalement sur les côtes Ouest et Est. L’hiver, ils se déplacent principalement en traîneau et l’été en kayak. Il n’existe que peu de routes pour rallier les villes entre elles. Mais la civilisation a gagné les habitants, qui se déplacent de plus en plus en motoneiges, perdant ainsi tout le charme du traîneau tiré par une meute de chiens. Ces chiens de traîneau font partie intégrante de la vie des Inuits. Mais l’été, ils sont au « chômage technique », ils passent ainsi leurs journées attachés par de longues chaînes autour des habitations. Ils ont l’air de véritables peluches, mais gare à celui qui s’aventure trop près. Outre les chiens, on trouve au Groenland des renards, des phoques (très appréciés pour leur peau et leur viande), des baleines et des ours polaires. Sans oublier les poissons, nourriture principale des Inuits. Et tiens, pourquoi ne pas se laisser aller à faire un trou dans la glace en attendant que ça morde

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LES MULTIPLES VISAGES DE LA PEUR Iere partie

Posté par sylvie le 27 janvier 2008

FACE AU RISQUE

La peur est la réaction de l’organisme face au danger. Elle sonne l’alerte  dans l’organisme et mobilise  nos ressources pour faire face à l’adversité étant d’éveil maximal, le cerveau analyse la situation en croisant les multiples données. Il organise notre protection et choisit la meilleure attitude : fuir, combattre ou faire le mort.

Dans certaines situations, la peur démultiplie nos capacités. Nombre de comédiens disent avoir besoin de trac pour jouer intensément. Les athlètes offrent le meilleur d’eux mêmes dans les compétitions , alors que le stress est au maximum. Pourquoi certains d’entre nous ratent -ils leurs examens ? Bégaient en public? Sont paralysés devant un saut dans le vide, un rendez vous amoureux ou un coup de fil pour annuler un dîner ?

Nous interprétons négativement nos battements cardiaques, nos mains moites et l’envie de courir … Nous cherchons à contrôler, nous usons notre énergie à tenter de réprimer notre effarement. Mémé dans des conditions de danger extrême, la peur  reste la meilleure conseillère. Malgré les idées communément admises, et relayées par le cinéma, ceux qui s’en sortent le mieux ne sont pas ceux qui se blindent, mais ceux qui écoutent leurs affects. Les militants d’organisations populaires salvadoriennes sont aussi soumis en permanence au risque de torture ou d’assassinat. Ils disent que la crainte favorise l’élaboration d’une tactique efficace. Car connaître sa propre peur permet de sentir celle de l’autre; non pas de la fantasmer, ou de l’imaginer mais de la voir, de la percevoir dans l’être réel en face de soi.

A condition de lui faire confiance, sans la minimiser ou en rajouter, la peur peut nous sauver la vie.

Les alpinistes décrivent cet état second dans lequel ils entrent lorsqu’ils passent des crevasses particulièrement dangereuses, lorsque le moindre faux pas peut être fatal..

Toutes les peurs sont elles justifiées ?  Il parait inutile et bloquant d’être effrayé par son patron, de craindre le jugement, le qu’en dira t-on, l’avion,les souris et autres araignées…un effroi excessif ou déplacé est un « élastique » ou un « racket » , l’émotion n’est alors pas à ressentir ou exprimer mais à déraciner, en écoutant le traumatisme ancien ou l’affect sous jacent.

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LE CLIMAT POLAIRE

Posté par sylvie le 6 janvier 2008

LE CLIMAT POLAIRE

GRAND FROID AU GRAND NORD

Glaces continentales permanentes et banquise : le froid caractérise le climat polaire. Été comme hiver, une masse d’air froid, très dense, stagne au dessus de l’Articque. C’est le faible éclairement solaire incident qui en est responsable. Ici , la terre perd plus d’énergie qu’elle n’en reçoit du soleil : le complément est apporté par l’océan et l’atmosphère.

CINQ MOIS D’HIVER,TROIS MOIS D’ETE

La rotondité de la terre est la cause des différences de climats, et son inclinaison face au soleil, celle des saisons. En Arctique, il existe deux saisons principales , très inégales : 9 mois d’un long hiver sombre et glacial et 3 trois mois d’un bref été, très frais. Printemps et automne ne durent que quelques semaines.

FROIDURE ET SECHERESSE : UN DESERT GLACIAL

Au pôle Nord, le ciel est souvent clair, même en hiver, par manque d’humidité: la mer, gelée, ne peut s’évaporer. Les précipitations, peu abondantes, y sont comparables à celles d’un désert! En revanche, le climat des terres côtières est plus humide. Lors du dégel, les dépressions atlantiques arrivent au-dessus de la banquise, amenant un peu de neige, voire pluie et brouillard.

Un climat encore plus rigoureux sur les terres. En hiver, il fait moins froid sur la banquise (environ -40°au pôle) que sur les continents ( jusqu’à – 67° en Siberie) En été, à l’inverse, les continents se réchauffent plus vite et plus intensément que l’océan.

11antarktida68452.jpg

SIX MOIS DE JOUR,SIX MOIS DE NUIT02antarktida39464.jpg

Les régions polaires connaissent un grand contraste entre le jour perpétuel de l’été et les ténèbres de l’interminable hiver. Le cercle polaire constitue le lieu des points ou le soleil  ne franchit plus l’horizon aux solstices: il ne se couche pas le 21 juin ne se lève pas le 21 décembre. Sa position est due à l’inclinaison de l’axe de rotation abstraite, elle correspond au lieu géographique à partir duquel on peut observer le mythique soleil de minuit. A l’intérieur de ce cercle, lorsqu’on remonte vers le nord, le nombre de nuits continues de l’hiver et des jours permanents de d’été  augmentent progressivement. Au pôle lui même, nuit puis jour polaires durent chacun six mois.

Au Groenland, la présence de la seule véritable calotte polaire de l’arctique maintient une plus grande rigueur climatique toute l’année : 10° de moins qu’au pôle, excepté sur la cote et vers le sud ou l’influence de l’atlantique devient plus franche.

                                          LA FAUNE POLAIRE

Une vingtaine de mammifères ( renard, renne, lemming, lièvre, écureuil ou musaraigne) quelques centaines d’insectes, de nombreux oiseaux, la faune Arctique est bien plus abondante que celle de l’antarctique, ou, hormis les oiseaux, le plus gros animal terrestre est un insecte!! Mais en Arctique, il n’y a presque pas de reptiles ni d’amphi biens, car ils n’y trouvent pas assez de soleil.

Pendant le bref été boréal, les animaux se nourrissent en abondance et se reproduisent . Souvent , la croissance des jeunes est très rapide car ils devront affronter le froid de l’hiver ou de longues migrations, quelques semaines seulement après leur naissance.

 

En Siberie, comme au Canada, nombreux sont les animaux qui refluent vers la taïga à l’approche de l’hiver. Par exemple, les caribous migrent en immenses troupeaux traversant cours d’eau et marécages afin d’atteindre les vastes forêts du Grand Nord. Ces migrateurs entraînent dans leur voyage leurs prédateurs … Les loups.

En hiver, les animaux à sang chaud s’isolent du froid: fourrure ou plumage épais et matelas de graisse. Les plus petits mammifères (musaraignes, campagnols) s’installent  » au chaud » sous la neige. Profitant du reste de tiédeur emmagasiné dans le sol, ils se nourrissent des plantes ensevelies. D’autres hibernent comme l’écureuil spermophile.

Dans la toundra, la différence de température entre le corps d’un mammifère et celle de l’air est considérable, elle peut atteindre 82°   en hiver. Or un abaissement de la température interne de quelques degrés peut être mortel, sauf pour les animaux qui hibernent.Les mammifères produisent leur propre chaleur grâce à leur métabolisme, la nourriture fournissant l’énergie nécessaire. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les animaux de la toundra n’ont pas de problèmes majeurs pour se nourrir: l’été la végétation est riche et croît rapidement grâce au jour permanent, l’hiver la nourriture est au réfrigérateur : le froid évite aux aliments de se décomposer. Leur problème est plutôt de limiter au maximum la perte de chaleur corporelle, à l’extérieur.

Pour se protéger du froid, il existe plusieurs parades :

 - la fourrure: elle s’épaissit et souvent blanchit l’hiver, constituant l’arme essentielle contre la déperdition de chaleur et un excellent camouflage.

- une épaisse couche de graisse: c’est aussi un bon isolant et une source d’énergie pour les mammifères de l’extrême.

-La forme du corps : les espèces arctiques sont en général  » ramassées » pour diminuer proportionnellement la perte de chaleur par rapport à leur masse, et leurs extrémités les plus exposées au froid sont plus petites ( oreilles, queues, nez, pattes).

g10751980975509laplaneteblancheours.jpg

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LA MER DES CARAIBES

Posté par sylvie le 11 décembre 2007

Mer occidentale de l’ocean Atlantique, la mer des Caraïbes ou mer des An tilles s’étend sur 2,6 millions de km2.Enjeu des puissances européennes désireuses de s’en assurer la maîtrise après la découverte de Amérique, elle baigne une myriade d’îles à sa périphérie. Aux Amérindiens, ses premiers occupants, ont succédé des populations nées du métissage entre esclaves africains, européen et autochtones.

Bordée par le continent américain au sud et à l’ouest, par les Grandes Antilles au nord et les petites Antilles à l’Est, la mer des Caraïbes communique avec les deux plus grands océans de la planète par le canal de Panama  et par de nombreux chenaux maritimes.

On compte des milliers d’îles dont les cinq plus grandes  sont :Cuba, Haiti, la Jamaique,Porto Rico et la Martinique.Vents: dépression tropicale

Cyclone tropical, tremblement de terre ,éruption volcanique sont les risques naturels

pays riverains : 20 pays bordent les rivages de la mer des Caraïbes.

                                                                                               

 

                                                                                 fondecran00061024768.jpg

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

LES HOMMES AU POLE-NORD

Posté par sylvie le 22 novembre 2007

UN MONDE HOSTILE

Un monde polaire ne présente guère d’attraits pour l’installation humaine. Il a pourtant été occupé tout au moins en Arctique par des petits groupes humains. Les plus représentes sont les Inuit, ou Esquimaux, mais d’autres peuples habitent la zone comme les Lapons, les Samoyedes ou les Lakoutes.

LES INUIT

groenlandinuitspeche1inuits.jpg

D’origine Mongole, les Inuit auraient investi la zone il ya 1000 ans. Ils occupent le nord du Groenland,de la Sibérien, de l’Alaska et du Canada.

-Leurs principales ressources viennent de la mer. Ils pêchent des poissons qui leur apportent une alimentation riche en protéines et chassent le phoque.,la baleine, le caribou, ce qui leur procure à la fois de la chair des os pour fabriquer leurs outils et des peaux pour s’habiller.

-Ils habitent en igloos en hiver, des tentes en peaux en été. Le mode de vie traditionnel est en régression. Beaucoup d’entre eux habitent des réserves et travaillent dans les industries pétrolières et minières qui se sont implantées dans ces régions au XXe siècle.

-En 1999 Le Canada a attribué un territoire aux Inuit, le Nunavut et s’est engagé à leur verser une indemnité de 1,5 milliards de dollars sur 14 ans en échange de leur renonciation au reste des Territoires du Nord Ouest.

- La plus grande partie des Inuit vit au Canada ou le recensement mené en 1996 a  dénombré 41 000 personnes se revendiquant de ce peuple/

LES LAPONS

Les Lapons occupent le nord de la Scandinavie et de la Siberie. Ils comptent environ 30 000 individus répartis en tribus aux modes 004be.jpgde vie très différents. Certains, sur le littoral sont pêcheurs, d’autres dans les terres sont éleveurs nomades. Comme chez les Inuit, la famille est l’unité sociale de référence. L’élevage du renne permet aux Lapons  vivant dans les terres de maintenir une organisation sociale et culturelle traditionnelle.Les pécheurs du littoral en conflit avec les autorités des territoires qu’ils occupent souffrent d’une crise identitaire.

SAMOYEDES ET LAKOUTES

Comptant environ 35000   individus les Samoyedes sont une ethnie finno-ougrienne qui vit dans le nord de la Siberie et de la Russie. Eux aussi chassent les phoques,les morses et les baleines,leur niveau de vie est bas.

Voisin des Samoyedes ,les Lakoutes occupent le littoral de l’océan Arctique et de la mer des Laptev. Leur nombre est évalué à 100   000 répartis sur le territoire de la République de Lakoutie, membre de la fédération de Russie. Cette région enregistre des températures particulièrement basses qui, l’hiver, peut descendre jusqu’à -60°:La Lakoutie bénéficie de ressources importantes en or, etain, diamants, charbon et pétrole qui lui procurent d’importants revenus.

Publié dans GEOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

123
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...