LES REGIMES DE GOUVERNEMENT

Posté par sylvie le 24 octobre 2007

imagesmobutu.jpgLES FORMES DU POUVOIR

Si l’on met de coté le cas particulier des societés primitives, toute société est dotée d’un gouvernement. Au sens large, le gouvernement est l’ensemble des pouvoirs politiques qui régissent un état. Les gouvernements fonctionnent suivant différents régimes. Une classification traditionnelle des régimes de gouvernement distingue :

                                  – LES DEMOCRATIES LIBERALES

                                     Elles reposent sur un équilibre constitutionnel entre volonté populaire, représentation parlementaire et pouvoir éxécutif.

                               -LES REGIMES AUTORITAIRESfidelcastro.jpg

                               Le parlementarisme y est marginalisé au profit de méthodes de directions politiques plus ou moins arbitraires et répréssives.

                              -LES REGIMES TOTALITAIRES

                                L’arbitraire et la répressiony investissent l’ensemble des structures du pouvoir.

LES DEMOCRATIES LIBERALES

La Constitution d’un régime détermine les modes de désignation, les compétences, et les rapports réciproques des institutions  gouvernementales. Elle est souvent écrite, mais peut aussi consister en coutumes et en traditions.

La distinction entre une assemblée parlementaire (pouvoir législatif) et les membres qui  » éxecutent » la volonté politique (pouvoir éxécutif) est caractéristique des démocraties libérales. L’un des principes de celles ci est en effet la séparation des pouvoirs éxécutif, legislatif et judiciaire mais surtout des deux plus importants : le pouvoir éxécutif, et le pouvoir législatif. Aujourd’hui le pouvoir législatif est assumé par le ou les assemblées parlementaires : en France, l’Assemble nationale et le Senat. Le pouvoir éxécutif désigne les membres du gouvernement  au sens restreint de ce terme : en France, les ministres et le Chef de l’Etat.Officiellement le pouvoir législatif a pour mission de formuler les lois, le pouvoir éxécutif est lui chargé d’appliquer  les lois votées par le legislatif et de vérifier leur cohérence, et efficacité. 

LES REGIMES AUTORITAIRES

Les régimes qui répondent à cette appellation traditionnelle révelent dans les faits de nombreuses différences. D’une part, chacun d’entre eux comportes des particularités nationales propres ( religieuses par exemple) d’autre part, le degré et les formes de la répression étatique varient d’un régime à l’autre, en fonction notamment du contexte sociale et économique.

                         – UN POUVOIR MILITAIRE                 

                           L’arméme y occupe toujours une position prédominante. C’est le cas d’un régime qui s’établit à la suite d’un coup d’etat. Les régimes post coloniaux d’Afrique noire, dirigés par une clique de généraux en sont une illustration, mais c’est aussi en Amerique Latine, par exemple à Cuba( Castro), et en Asie ( Birmanie) – même lorsque les militaires n’occupent pas directement  les fonctions politiques officielles, ils sont omnipresents. Ce sont eux qui délimitent et controlent l’activité du gouvernement civil. Leur influence politique est ainsi à la hauteur du rôle prédominant que joue, dans ces régimes, l’appareil répressif.

                      --DES DICTATURES PRESIDENTIELLES

                        bien souvent, le sommet de la pyramide politique est occupé par un président qui concentre entre ses mains d’immenses pouvoirs. Ce président est parfois le dirigeant du dernier coup d’état.  L’étendue de ses pouvoirs est à la mesure de son statut de  » chef bien aimé » . De tels régimes appuie autant que possible leurs méthodes arbitraires et repressives sur le mythe politique du  » sauveur de la nation ». Toute opposition est alors immédiatement accusée de vouloir mener le pays au chaos, et traité en consequence .  Le général Mobutu  imagesmobutu.jpg  ancien président du Zaire  fut une illustration pante de ce genre de figure messianique qui se pose en dieu tout puissant, redoutable et parfois misecordieux.

                       – PARTI,SYNDICAT ET ADMINISTRATION

 » L’unification politique » sous la botte de la clique dirigeante affecte aussi partis et syndicats. Le parti unique est généralement de rigueur, soit par fusion des partis préexistants , soit par interdiction des autres partis. Le président est bien souvent aussi le chef du parti unique.  L’administration  voit sa fonction de service public s’amenuiser au profit  de fonction dé controle et de détermination.

LES REGIMES TOTALITAIRES

Il existe  deux types de régimes traditionnement qualifiés de totalitaires : ceux de type stalinien et ceux de type fasciste:

                        LE STALINISME 

                         Le terme stalinien désigne non seulement l’URSS de Staline mais d’autres régimes similaires ( Chine de Mao, , Tchecoslovaquie de Tito, la Coree du Nord de Kim Jong)….  Au fil des ans la bureaucratie stalinienne parvient à étouffer la vie démocratique au sein du PC ainsi qu’à l’interieur des soviets. Ainsi l’appareil d’etat et le parti unique deviennent ils progressivement entre ses mains des machines à écraser toute opposition. Le stalinisme repose sur une économie socialisée et planifiée. Cependant sur cette base économique, fruit de la révolution d’Octobre, le stalinisme represente une contre révolution politique. Politique seulement et non économique, la bureaucratie stalinienne tirant ses privileges de la socialisation de l’économie, elle a tendance à proteger celle ci des forces sociales qui poussent à la restauration  du capitalisme. Les methodes de gouvernement staliniennes conjuguaient les plus hautes formes de la violence et du cynisme. La déportation et l’assassinat des opposants politiques etaient systematiques.

                                     

                             imagesstaline.jpg

 

  LE FASCIME

Le fascime est un régime politique qui s’appuie sur l’embrigadement idéologique et militaire des déclassés et désespérés de la société capitaliste en crise qu’il lance contre les organisations oppositionnelles jusqu’à leur destruction complete. Parlement, partis politiques, syndicats, tout ce qui offre un espace démocratique d’ou la contestation peut naitre, est anéanti par la force.

Les organisations de gauche sont les premières visées, les partis socialistes et communistes ainsi que les syndicats sont plongés dans l’illégalité et leurs militants sont pourchassés, emprisonnés ou éxécutés. Le fascime est bien évidemment un régime de parti unique lequel tend à fusionner avec l’état.  Les régimes fascistes sont nécéssairement de courte durée. Une fois anéantie toute vie démocratique, les dirigeants politiques n’ont en effet plus besoin de s masses et peuvent en revenir avec leurs methodes d’autoritarismes classique. En outre, les couches de la population qui ont appuyé le régime fasciste finissent , faute de réels changements, par sombrer dans la passivité.

.

 

           

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

CINEMA

Posté par sylvie le 20 octobre 2007

michaelclayton.jpg                      

MICHAEL CLAYTON

Michael est un avocat qui ne plaide pas mais qui gère les situations d’urgence de ses gros clients. Il va devoir s’occuper d’un scandale sanitaire dans lequel est impliquée l’une de ses plus grosses firmes agro-alimentaires qu’il représente. Pour cet avocat hors-normes, tous les moyens sont bons pour défendre ses clients… Mais lorsqu’il découvre jusqu’où cette entreprise est prête à aller, il décide de faire éclater la vérité au péril de sa vie.

L24232secret.jpg          

    UN SECRET   

‘exploration d’un lourd secret de famille et l’histoire d’une passion à travers le voyage intérieur de François, un enfant solitaire qui s’invente un frère et imagine le passé de ses parents. Le jour de ses 15 ans, une amie de la famille révèle au jeune garçon une vérité bouleversante mais qui lui permet de se construire.

 

21930ennemiintime.jpg                                           

 L’ENNEMI INTIME

Algerie – juin 1959 – Terrien un lieutenant  idéaliste prend le commandement d’une section de l’armée française. C’est là qu’il rencontre le sergent Dougnac, un militaire désabusé. Leurs différences et les horreurs de la guerre auxquelles ils sont confrontés vont rapidement mettre à l’épreuve les deux hommes au milieu d’une guerre qui ne pas son nom, ils vont découvrir qu’ils n’ont comme pire ennemis qu’eux mêmes.

24480unjourlaterre.jpg    

UN JOUR SUR TERRE                

riple spectaculaire à travers les saisons, ce documentaire nous transporte de l’océan arctique au printemps à l’antarctique en plein hiver. Des images à couper le souffle et met en valeur la vie qui palpite et bouillonne à chaque instant sur le moindre centimètre carré de notre planète.

24627deuxvies.jpg     

DEUX VIES PLUS UNE                                 

Eliane étouffe entre son travail d’institutrice,son mari protecteur, sa mère envahissante et sa fille. Elle est au bord de la dépression. Encouragée par ses meilleurs amis et de nouvelles rencontres, elle décide de poursuivre ce qui compte pour elle : réconcilier sa vie actuelle et celle dont elle  rêve.

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

ANIMAUX D’AFRIQUE 2eme partie

Posté par sylvie le 18 octobre 2007

guepard7gd.jpg 

Le guépard appartient à la famille des félidés. Il a l’allure d’un sprinter. Son corps est svelte, son pelage est rude, de couleur jaunâtre avec des taches noires et rondes. Sa tête est petite et deux rayures noires relient le coin interne de ses yeux aux commissures de ses lèvres. Sa colonne vertébrale est très souple. C’est l’animal terrestre le plus rapide : il peut atteindre la vitesse de 100 km/h mais s’essouffle rapidement. Contrairement aux autres félins, ses griffes ne sont pas rétractiles.

LONGEVITE : 14 ans

TAILLE ET POIDS : le guépard mesure 1.20 à 1.50 m et pèse 45 a 60 kgs.

HABITAT : steppes et savanes. Est et Sud Ouest de l’Afrique principalement

REGIME ALIMENTAIRE : carnivore.

le guépard se nourrit d’antilopes comme les impalas et les gazelles de Thomson, mais aussi de lièvres et de porcs-épics. Il chasse de jour. Après avoir prépare sa proie, il s’approche en silence avant de s’élancer sur elle; il renverse alors sa victime et l’étouffe. Essoufflé par sa course, il attend la mort de la bête avant de commencer son repas. Lorsqu’il n’a plus faim, il abandonne les restes de l’animal.

ORGANISATION SOCIALE : les guépards sont relativement sociables par rapport aux autres félins, lions exceptes. Il arrive souvent que des jeunes d’une même portée chassent ensemble. Les femelles adultes préfèrent s’éviter. Leur domaine peut être jusqu’à cinq fois plus grand que celui des mâles.

REPRODUCTION: il n’y a pas de saison reproductive fixe. Après une période de gestation de 3 mois, la femelle donne le jour à une portée de deux à cinq petits. A la naissance, les bébés pèsent environ 250 g , plus de la moitie d’entre eux n’atteignent pas les huit mois, tués par des lions, des hyènes, des léopards ou même des babouins. Il arrive aussi que leur mère, faute de chasses fructueuses, ne puisse pas les nourrir convenablement. A maturité sexuelle, c’est à dire entre 12 et 15 mois, les jeunes quittent leur mère.

CRI :        miaulement

LYCAON :   Le lycaon est un animal qui se situe entre le chien et la hyène, on le surnomme  » chien-hyène ». Il est petit, efflanqué,  au museau pointu. Ses oreilles sont énormes aux poils rares, son pelage est tacheté de blanc, de noir, et d’ocre. C’est un vertébré de la famille des canidés.

LONGEVITE : 10 ans

TAILLE ET POIDS : le lycaon mesure 60 cm au garrot et 1.40 du museau à la queu pour un poids de 20 km environ.

HABITAT : le lycaon hante les steppes désertiques et les savanes d’Afrique centrale.

REGIME ALIMENTAIRE : lycaon.jpg

Carnivore. Le lycaon ne boit jamais et se nourrit d’antilopes, de zèbres, de gazelles et de gnous. Dans la meute, l’union fait la force. Celle ci est commandée par un chef qui dirige tous les mouvements de l’opération. La victime choisie , la meute s’approche en silence et sépare en deux , le premier groupe effraie la proie pour qu’elle tombe dans l’embuscade tendue par le deuxième groupe.

ORGANISATION SOCIALE : les lycaons peuvent vivre en bande allant jusqu’à une centaine d’individus.

REPRODUCTION : Au mois de novembre la période de reproduction commence, la gestation d’une femelle est d’environ soixante dix jours et elle donne naissance à une portée allant de un à huit petits. Le mâle reste avec sa compagne jusqu’au printemps. Les adultes se préoccupent beaucoup de leurs progénitures, ils attendent les retardataires lors des déplacements et ils veillent à la tranquillité de leurs repas.

L’ELEPHANT :  les éléphants sont de la famille des éléphantidés. Éléphant d’Afrique est plus grand que celui d’Asie  et ses oreilles sont plus larges. Sa trompe et ses défenses sont également plus longues. Sa peau, au derme épais est grise et plissée. Comparés à sa taille, ses yeux paraissent tout petits.

LONGEVITE : 50 a 70 ans

HABITAT : La savane, les plaines boisées, les vallées fluviales et les régions semi désertiques du sud du Sahara.

REGIME ALIMENTAIRE : Herbivore. Les éléphants se nourrissent d’herbe, du feuillage des arbres, de fruits et d’écorce. Ils consomment plus de 200 km de végétaux et boivent jusqu’à 180 litres d’eau par jour. Les éléphants déracinent également les arbres dont ils sachent ensuite les racines.

SA TROMPE : elle est formée par l’allongement de sa lèvre supérieure et du nez. Préhensile, elle peut aussi bien cueillir délicatement un fruit qu’arracher un arbre. Grâce à elle, éléphant respire, mange, et communique ( il peut émettre des sons graves, inaudibles pour l’homme, qui se’ propagent sur plusieurs kilomètres) , pouvant contenir huit litres d’eau, il l’utilise pour boire et se doucher.

SA DENTITION : ses défenses sont en fait ses incisives supérieures. Elles sont plus grandes chez les mâles chez qui elles peuvent attendre 40 km. Les éléphants les utilisent pour déterrer des racines ou creuser le sol à la recherche d’eau

              

ORGANISATION SOCIALE:                      elephant21.jpg

Les jeunes et les femelles vivent en troupeau mené par par la matriarche (femelle la plus âgée). A leur maturité, c’est à dire vers 11 ans les mâles sont chassés du groupe. Ils rejoignent alors un groupe de mâles  qui gravitent généralement  à quelques kilomètres des femelles. On trouve aussi des vieux mâles solitaires.

REPRODUCTION : Il n’y a pas de saisons de reproduction marquées. Il arrive souvent que les mâles se battent entre eux pour se voir accorder les faveurs de la femelle. Ils utilisent leurs défenses comme des armes. La gestation est de 21 mois et l’accouchement se fait sous la protection d’autres femelles qui éloignent les prédateurs. Une femelle met au monde un seul éléphanteau    tous les quatre ou cinq ans.

CRI : l’éléphant barrit, mais il siffle et gronde également.elephant10gd.jpg

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LES ECRIVAINS FRANCAIS DU XIX e SIECLE

Posté par sylvie le 23 septembre 2007

Le XIXe siècle a connu une vie litteraire bouillonnante et contrastée.Voici quelques ecrivains les plus representatifs en précisant leur courant litteraire.

LES PRINCIPAUX COURANTS

CLASSIQUE : -idées, themes et styles s’apparentent encore au siècle précèdent meme si une évolution s’amorce.

ROMANTIQUE: l‘expression de la sensibilité personnelle, enrichie par l’imagination, triomphe des regles traditionnelles.

REALISTE : une étude détaillée du coeur humain s’accompagne d’une description minutieuse du monde environnant

Positivisme :cette philosophie s’en tient à une explication

scientifique du monde appliquée aussi à l’homme.

PARNASSIEN : par réaction contre le romantisme. L’ecole du

Parnasse refuse l’effusion personnelle et cultive l’art pour l’art.

SYMBOLISTE   : en reliant les sentiments aux idées et aux symboles, le symbolisme fait prévaloir la musicalité et les nuances de la poesie.

NATURALISTE :  dérivé du réalisme, c’est un mouvement qui va plus loin dans l’évocation du réel et insiste sur ses aspects sociaux.

IDEALISTE : par opposition au naturalisme , des écrivains exaltent un idéal et dénoncent les laideurs de leur tempS

DECADENT : voisin du précedent, ce courant traduit une

inadaptation au monde qui aboutit à la névrose ou à la derision.

NEOROMANTIQUE :  c’est  une reprise tardive du romantisme sous une forme flamboyante et populaire.

NEOCLASSIQUE :certains auteurs adoptent d’anciens critères pour echapper aux envolees romantiques et aux pesanteurs naturalistes

HONORE DE BALZAC : 1799-1850

Romancier réaliste. Débuts difficiles et affaires désastreuses. Toujours à court d’argent, il compose, veritable forçat des lettres, une oeuvre immense et novatrice. Deux amours :  Mme de Berny, et la comtesse Hanska. Maitre de la litterature réaliste, inventure du roman moderne. Décrivant tous les milieux, il crée un monde où les personnages se retrouvent d’un récit à l’autre .: La comedie Humaine, Eugenie Grandet,, Le pere Gorit, Le lys dans la vallée , Illusions perdues, Splendeurs et Miseres des Courtises, La cousine Bette.

CHARLES BAUDELAIRE :18921 1867

baudelaire.gifPoete symboliste . Après une enfance triste, une jeunesse débridée, un procès condamne  » ses fleurs du mal » pour  » immoralité. Meurt paralysé et incompris. Expression du désespoir, mais aussi d’une recherche  de l’evasion et d’une aspiration à l’idéal. Baudelaire fait passer la poesie du romantisme au    symbolisme. 

Les fleurs du mal ( 1857)

Petits poemes en prose( 1869)

Publié dans LITTERATURE, Non classé | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 23 septembre 2007

Que serais-je sans toi?

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement.

J’ai tout appris de toi pour ce qui me concerne
Qu’il fait jour à midi, qu’un ciel peut être bleu
Que le bonheur n’est pas un quinquet de taverne
Tu m’as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l’homme ne sait plus ce que c’est qu’être deux
Tu m’as pris par la main comme un amant heureux.

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement.

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
N’est-ce pas un sanglot que la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues.
Terre, terre, voici ses rades inconnues.

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement. 
                                                 ARAGON

 dans POESIE  dans POESIE

Publié dans Non classé, POESIE | Pas de Commentaire »

HENRI BERGSON

Posté par sylvie le 18 septembre 2007

BERGSON HENRI BERGSON

Philosophe français

1859-1941

« Ce que j’appelle mon present empiete tout à la fois sur mon passé et sur mon avenir »

Diplomé de l’agrégation de philo de l’Ecole Normale Superieure, il devient maitre de conférence en philosophie grecque et latine au College de France en 1900.

Ses écrits s’attachent à reproduire l’expérience  du vécu au sein de de la philosophie tout en s’opposant au positivisme.Selon Bergson, la liberté d’un être s’exprime quand ses actes émanent de sa personnalité entière.

Sa réflexion porte sur la mémoire humaine( matieres et mémoires 1896), l’anthropologie (rire) et atteint l’un de ces sommets avec  » l’évolution créatrice  » ou il expose sa théorie de l’élan vital.  L’histoire serait poussée par une force mais ne tendrait pas vers une unité finale, elle se compléxifierait au contraire, seul l’élan primordial pouvant être pensé  comme unitaire.

Reçu en 1914 à l’Académie Française,il effectue de nombreux voyages aux USA durant la premiere Guerre Mondiale afin de plaider un engagement militaire aux cotés des alliés.

Prix Nobel de littérature, il publie une réfléxion sur la religion.

Publié dans Non classé, philosophie | Pas de Commentaire »

1...3233343536
 

Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Quelques textes des étudian... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les écrits de Shok Nar
| kantinof
| quelques mots parmi tant d'...